Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Elections Régionales

Fil des billets - Fil des commentaires

Régionales : Résultats de Clichy

electionspan600.jpg
Inscrits 28 112
Abstentions 59.4%
Votants11 416 40.6%
Exprimés 11 106 39.5%

Jean-Paul HUCHON (SOC) 3 407 Voix 30.7%
Cécile DUFLOT (VERTS) 2 192 Voix 19.%
Valérie PECRESSE (MAJ) 2 068 Voix 18.6 %
Marie-Christine ARNAUTU (FN) 979 Voix 8.8%
Pierre LAURENT (FDG) 733 Voix 6.6 %
Olivier BESANCENOT (NPA) 529 Voix4.8%
Alain DOLIUM (MODEM) 472 Voix 4.2 %
Nicolas DUPONT-AIGNAN (DVD) 357 Voix 3.2%
Jean-Marc GOVERNATORI (Alliance Ecolo Indep.) 135 Voix 1.2%
Jean-Pierre MERCIER (LO) 102 Voix 0.9%
Axel de BOER (Liste Chrétienne) 81 Voix 0.7%
Almamy KANOUTE (Emergence) 51 Voix 0.5%

Dans ce contexte marqué avant tout par une très forte abstention traduisant le désarroi des couches populaires, un rejet massif de la droite présidentielle au profit de la Gauche et un regain du Front National, le Front de Gauche, sur Clichy avec 733 voix et 6,6 %, gagne 84 voix et 0, 6% sur les Européennes. A Clichy, sans retrouver leur score des européennes, les Verts se maintiennent à un niveau élevé.
Trop d'électeurs des couches populaires, victimes de la crise du capitalisme sont restés chez eux et sont venus grossir les rangs des abstentionnistes.

La liste conduite par P. Laurent (PCF) dépasse la barre des 10% dans quatre quartiers de la ville : le 10èm bureau (école Victor Hugo) avec 11,61 % des voix, le bureau n° 22 (école Pasteur) avec 11,16%, le bureau n°25 (école Jean Jaurès) avec 10,26 % et le bureau n° 11 (école Victor Hugo) avec 10,19 %.
Ces résultats sont encourageants et sont à mettre au crédit des militants et élus communistes de Clichy.
Dans les Hauts de Seine, le score de P. Laurent à Clichy arrive en septième position des résultats du Front de gauche: derrière les résultats de Gennevilliers, Malakoff, Bagneux, Nanterre, Villeneuve la Garenne, Colombes, viennent ensuite Clichy et Fontenay aux roses.
Au niveau national, la défaite de la droite sarkoziste et du Modem est sévère.
On note le succès des listes du Front de Gauche conduite par le PCF : 14,2% pour A. Chassaigne en Auvergne, 13,1 % pour Ch. Audouin en Limousin, 10,8 pour Alain Bocquet dans le Nord-Pas de Calais, 10% par D. Bucchini en Corse. En Picardie, le total des deux listes communistes (M. Gremetz et Th. Aury) fait 11, 5%.
Les communistes de Clichy appellent à faire partout barrage à la droite et à amplifier la déroute de Sarkozy.
Ils se prononcent pour une fusion technique des listes, respectueuses des diverses sensibilités de la gauche et de la réalité politique des Hauts de Seine et de l'Ile de France.
Ils demandent aux futurs élus du Front de Gauche de rester libres de leur choix et de leur vote en toute occasion, de continuer à porter leurs revendications avec offensive et sans esprit de renoncement, notamment au sein du STIF pour contribuer à la réorientation nécessaire. A l'évidence, les luttes devront s'amplifier sur les questions de l'emploi et de l'utilisation de l'argent des banques, du logement social, de la défense de la retraite, de la santé pour sauver l'Hôpital public et développer Beaujon, autour du refus du Grand Paris et sur la ligne 13 pour obtenir la réorientation des priorités du STIF, le dédoublement de la ligne et la tenue d'un référendum sur les villes concernées.
Les clichois peuvent compter sur la mobilisation des communistes sur ces enjeux si importants pour la vie quotidienne de chacun.

 

Emploi, insertion, formation : des enjeux occultés des Régionales, par Caroline Bardot

Cbardotbis.jpg
Caroline Bardot est inspectrice du travail et candidate PCF sur la liste Front de Gauche conduite par Pierre Laurent.
Dialogue Clichois met en ligne son analyse...

La campagne parle peu des questions d’emploi, d’insertion et de formation alors que ces dernières sont pourtant des compétences régionales centrales.
Il nous faut mener le débat sur ces questions mais en sortant des ornières que la droite nous tend.
Par exemple, il faut sortir de la stigmatisation des demandeurs d’emploi : je vous renvoie au dernier rapport Cour des comptes sur la fraude aux allocations chômage (et ce titre c’est déjà tout un programme).

Lire la suite...

 

Succès du meeting du 10 Mars

julfer2350.jpg
45 personnes sont venues dialoguer, école Jules Ferry, avec les invités, candidats sur la liste du Front de Gauche conduite par Pierre Laurent. Autour d'Annie Mendez (de gauche à droite sur la photo), déléguée de la liste Front de Gauche pour Clichy qui présidait cette soirée,Thierry Guigui, syndicaliste hospitalier, Rodolphe Balensi (PCF) syndicaliste dans la grande distribution et Daniel Kossowski (PG) ont présenté des éléments du programme du Front de Gauche pour l'Ile de France.
julfer1350.jpg

Les points abordés par les intervenants dans la salle ont reflété les préoccupations des clichois.
Ainsi, la ligne 13, avec l'exigence du dédoublement prioritaire de la ligne et donc la révision nécessaire des orientations du STIF et le souhait de pouvoir enfin compter sur des élus combatifs sur ces enjeux de transport. Guy Schmaus a rappelé la teneur du courrier des élus communistes à J.P. Huchon, lui demandant l'organisation d'un référendum, sur les villes concernées ...
J. C. Guillou et L Landau, du comité des usagers ont rappelé l'enfer au quotidien vécu par les voyageurs et l'exigence de voir organiser ce referendum. Qui pourrait avoir peur de la démocratie participative?
julfer4250.jpg

D'autres interventions ont porté sur la situation de Beaujon et les attaques sur la santé, le problème du Handicap et la nécessité de mettre en chantier une grande politique de prévention et de santé publique en dotant l'hôpital public des moyens nécessaires à sa modernisation et à la revalorisation des salaires des agents hospitaliers.
La situation faite à l'éducation nationale a également été évoquée par l'assistance et notamment par P. Rabineau de la FSU, avec une actualité marquée à Clichy, par la gréve des enseignants du collège Van Gogh qui demandent une augmentation de la dotation globale d'enseignement et le retour et la pérennité du poste de CPE.
julfer6240.jpg

Autres préoccupations: celle de l'emploi avec l'exigence de Fonds régionaux pour l'emploi et la réflexion sur l'utilisation de l'argent et du crédit, et la nécessite d'un pôle public bancaire, de réorientation de la BCE. Il s'agit de contrôler l'usage de l'argent et du crédit afin que ce dernier aille à la création d'emploi et non à la spéculation.
julfer5340.jpg

La précarité et le calvaire des horaires fractionnés dans la grande distribution, la réforme de la fiscalité, la réforme des collectivités territoriales, la situation des retraités mais aussi celle de la jeunesse et des étudiants, le refus du Grand Paris et bien entendu, les problèmes clichois (PLU et rejet des tours de grande hauteur, OPHLM chauffage urbain, etc...) sont autant de thèmes qui ont nourri les interventions. A noter, dans la salle, outre la présence de représentant(e)s d'associations, celle d'une dizaine de jeunes de 17-25 ans dont la participation a été saluée par la tribune. Parmi eux, on peut souligner la présence de F. Dellaleau, secrétaire national de l'UEC (Union des étudiants communistes) et nouveaux clichois.

 

Un seul vote UTILE : avec Pierre Laurent (PCF) et le Front de Gauche

Bulurnrouge300.jpg
Clichoises, Clichois,

Élus communistes et militants communistes de Clichy et autres membres du Front de Gauche, nous vous invitons à la



RÉUNION PUBLIQUE MERCREDI 10 MARS à 20 H, ÉCOLE maternelle Jules Ferry, 4 rue Dagobert (derrière la mairie)

Pour vous présenter le Programme du Front de Gauche aux Élections Régionales de dimanche prochain 14 Mars et les propositions des communistes de Clichy parmi lesquelles :

1. Le dédoublement en urgence de la Ligne 13
2. Le maintien des urgences, de la psychiatrie, de la cardiologie et de l’intégralité de l’Hôpital Beaujon et sa modernisation.
3. Le refus du Grand Paris de la Finance et à Clichy, le rejet des tours de grande hauteur qui feraient flamber les loyers et l’exigence d’un programme prioritaire de logements vraiment sociaux
4. Le dédommagement financier par le Groupe Suez aux locataires et aux copropriétaires, des surfacturations du chauffage urbain.
5. Le maintien des terrains SNCF de Clichy

Avec les communistes et le Front de Gauche,
Votez pour la liste conduite par Pierre Laurent le dimanche 14 MARS

  • Votez contre la droite et les puissances d’argent
  • Votez pour une politique sociale plus juste qui fasse payer les riches et les patrons
  • Votez pour une Région vraiment ancrée à gauche

La section du PCF de Clichy, les élus communistes : Annie Mendez, Christian Garnier, Guy Schmaus

 

Pierre LAURENT : "Les franciliens ont besoin d’une gauche qui ne dit pas un jour que la politique de la droite est affreuse pour, en fait, l’accompagner dès le lendemain."

Plaurentmeet300.jpg
« Nicolas Sarkozy et la droite ont tout promis : d’endiguer la crise, de moraliser le système, de protéger au maximum les salariés. Mais la vérité, c’est que rien n’a changé, bien au contraire !
C’est maintenant qu’il faut affaiblir la droite ! Le mirage du « travailler plus pour gagner plus » s’est évanoui et aujourd’hui ils mettent en cause le droit à la retraite à 60 ans !
La colère est partout. Mais cette colère, il faut en faire une force, maintenant, avec vous !
Avec mes partenaires du Front de gauche, je vous le dis, nous ne sommes pas prêts à céder. Sinon, quelle sera la prochaine étape dans le « travailler plus » ? La généralisation du travail le dimanche ? La fin de la scolarité obligatoire et le travail des adolescents ?
Les franciliens ont besoin d’une gauche qui ne renonce pas à la première difficulté, qui ne dit pas un jour que la politique de la droite est affreuse pour, en fait, l’accompagner dès le lendemain.
Nous, nous faisons le choix d’affronter cette droite qui frappe comme une sourde. Nous voulons une gauche à la hauteur. Nous sommes la gauche combative et rassemblée. Avec toutes les forces rassemblées sur notre liste, nous sommes le front de l’espoir !
Alors au premier tour, le 14 mars, aux urnes avec le Front de Gauche. »
Pierre Laurent (PCF), Tête de liste du Front de Gauche en Ile de France.

 

MEETING MERCREDI 10 MARS A CLICHY

logo_fdg-med-2.png

  • POUR UNE RÉGION BIEN A GAUCHE, SOCIALE, DÉMOCRATIQUE ET HUMAINE
  • CONTRE LA POLITIQUE DE DROITE AU SERVICE DES PUISSANCES D’ARGENT


RÉUNION PUBLIQUE MERCREDI 10 MARS 2010

20 heures, Ecole Jules Ferry A
7, rue Dagobert (derrière la mairie)



avec

Thierry GUIGUI, infirmier syndicaliste
Daniel Kossowski, cadre administratif, PG
Rodolphe Balensi, syndicaliste grande distribution, PCF

Candidats de la liste Front de Gauche dans les Hauts-de-Seine qui vous présenteront le programme du Front de Gauche.

Avec la participation de G. Schmaus, Ch. Garnier et A. Mendez, élus PCF de Clichy qui répondront aussi à vos questions sur les grands dossiers clichois : Métro, Beaujon, chauffage urbain, Plan local d’urbanisme et les tours de grande hauteur…

 

Ch. Picquet (Gauche Unitaire) : « Des leviers pour une contre-offensive »

Piczen350.jpg
Christian Picquet (ex dirigeant de la LCR) est un des fondateurs de la Gauche Unitaire, composante du Front de Gauche. A l'inverse de Besançenot et du NPA qui s'enferment dans le refus de l'union et l'isolationnisme, les militants de la GU font activement campagne au sein du Front de Gauche.
C. Picquet souligne, dans cet entretien, combien la gauche doit mener combat à tous les niveaux, donc y compris au niveau régional, contre les diktats des politiques libérales

Lire la suite...

 

Mackendie Toupuissant : « L’une des régions les plus riches du monde pourrait apporter tant à l’Afrique ou et à la Caraïbe. »

Mack300.jpg
Mackendie Toupuissant, ou l’itinéraire d’un gamin de Pantin né à Port-au-Prince, des tours de la Défense, au Conseil régional.
Il est le second sur la liste du "Front de Gauche dans le 93.
Habituellement, Mackendie Toupuissant, né en Haïti et arrivé en France à l’âge de cinq ans, se sent plus français qu’originaire d’Haïti. Enfant de Pantin, en Seine-Saint-Denis, où il rejoignit son père en 1982, et où il est aujourd’hui conseiller municipal, la souffrance du peuple haïtien le ramène dans la Caraïbe, par la solidarité.
Et il a fort à faire comme président de la plate-forme des soixante-dix associations franco-haïtiennes de l’Hexagone. Officiellement, environ 70?000 Haïtiens sont recensés en France. « En réalité, ils sont au moins 100?000 », corrige-t-il.
Le Front de gauche en Île-de-France et les communistes de Seine-Saint Denis lui ont demandé de figurer sur la liste des candidats : le jeune homme est deuxième sur la liste du 93, juste derrière Marie-George Buffet.

Lire la suite...

 

Garder la région à gauche : Oui, mais pour en faire un vrai pôle de résistance et d'alternative !

"?Ensemble pour des régions à gauche, solidaires, écologiques et citoyennes" Quatre mille personnes. avec le  Front de gauche (PCF, Parti de gauche, Gauche unitaire)   et de nouveaux partenaires (Alternatifs, République et socialisme, la Fédération, le
Les militants du PCF n'attendent pas les veilles d'élections pour être sur le terrain des luttes : dédoublement de la ligne 13, défense des terrains SNCF en bordure de Levallois, lutte contre le Grand Paris et les Super Tours de G. Catoire, luttes aux côtés des locataires pour la réhabilitation du 1-9 rue Raoul Delattre ou contre les hausses de quittances, dénonciation du scandale du chauffage urbain, votation contre la privatisation de la poste, refus des fermetures de services sur Beaujon, etc.

Lire la suite...

 

Pascal Borelly : L'emploi industriel au coeur des élections régionales

Pouvach400.jpg
Pascal Borelly est responsable activité communiste sur les lieux de travail du 92 et membre du conseil national du PCF

Lundi 1er février plus de 1000 salariés du groupe Total ont manifesté devant le siège social du groupe à la Défense.
Des salariés remontés contre le projet de fermeture de la raffinerie des Flandres dans le département du Nord. De nombreux communistes parmi lesquels Jacky Hénin et Eric Corbeaux participaient à cette mobilisation.
Alors que se tiennent depuis plusieurs mois les Etats Généraux de l'industrie, que le gouvernement par la voix du Ministre de l'industrie multiplie les déclarations rassurantes, la saignée contre l'emploi industriel continue.
Pierre Laurent tête de liste du Front de Gauche en Ile de France a rencontré le 27 janvier les salariés de la Snecma, Hispano, Thalés, Dassault-Aviation. Il a dénoncé avec force cette politique de casse des entreprises et des territoires.
Il est grand temps d'arrêter cette hémorragie, de stopper les délocalisations, de réindustrialiser le pays en s'appuyant sur nos atouts, c'est-à-dire la qualification des femmes et des hommes, leurs capacités créatrices.
Avec la mise en place de Fonds Régionaux pour l'Emploi et la Formation (FREF), les régions ont la possibilité d'impulser une autre logique pour développer l'emploi et notamment l'emploi industriel. Les salariés ont la possibilité de donner de la force à cette proposition en votant massivement pour les listes du Front de Gauche.

 

Le social selon C. Bartolone (PS): 400 suppressions de postes !

claude_bartolone.pngL
400 suppressions de postes ! Quel est le conseil général qui, au mépris des services à rendre à la population, casse les services publics et applique d’une main de fer les recommandations de N.Sarkozy, de F.Fillon et de E. Woerth ?
Qui met en œuvre, avec zèle, la politique de réduction générale des politiques publiques (la RGPP) dénoncée par les syndicats mais réclamée par la droite ?
Une collectivité dirigée par un Sarkozyste de choc ? Perdu ! C’est.... le Conseil général de la Seine-Saint-Denis dirigé par le fabiusien Claude Bartolone.
Inimaginable du temps où ce conseil général était dirigé par des élus communistes !
Aujourd’hui, plutôt que de mobiliser la population pour exiger du Gouvernement le reversement des sommes dues au département du fait des transferts de charge, C. Bartolone découvre les solutions libérales et applique les recettes de la droite .
Et "Barto" n'y va pas avec le dos de la cuiller: il supprime 400 postes…
C’est du Sarko, sans Sarko.
Question subsidiaire à l'heure des régionales, car ces plans de licenciements ne figuraient pas dans les programmes électoraux des candidats socialistes : en sera-t-il de même demain à la Région, si J.P. Huchon est réélu et a du mal à boucler son budget ?

Lire la suite...

 

Ne nous laissons pas détourner de l'essentiel !

cirqueplacide440.jpg
"Identité nationale", guerre Villepin-Sarkozy, délires de Frêche, double langage du parti socialiste... Le spectacle politique actuel vise à détourner les Français de l’essentiel.
Il y en a assez du "spectacle" offert depuis quelques semaines par la plupart des "acteurs" politiques de la "scène" médiatique. Il est aussi affligeant qu’inquiétant.
Tandis que le pouvoir s’efforce d'enfoncer la France dans un univers de contre-révolution idéologique, sociale et politique, assortie d’un affaissement des repères symboliques qui encadraient jadis notre chemin en citoyenneté, tout est organisé pour réduire l’engagement public à des exhibitions abêtissantes.
Postures, déclarations, manœuvres, effets d’annonce, doubles langages, occupations des médias, tout cela sous le feu nourri des communicants. L’agenda idéologique actuel, où voisinent démagogie et populisme, mensonge et serviabilité, racisme et xénophobie, ne sert que la division et l’atomisation de la République. On réduit la politique, à des coups tordus, à des échanges grand-guignolesques entre Villepin et Sarkozy ou d'amabilités entre Fréche et Fabius...
Pendant ce temps là on passe à la trappe les difficultés des français et les contenus sur lesquels il convient de se rassembler pour un changement véritable qui ne soit pas du pipeau.

Lire la suite...

 

Pour la création d’une Conférence et d’un Fonds régional pour l’emploi et la formation en Ile de France

BNP_SNUPPE.jpg
Quand Pernod-Ricard a besoin d’argent pour faire un raid (OPA) sur le suédois Absolute ( vodka…), il emprunte 3 milliards à 3%. Pas d’emplois créés bien au contraire, mais de juteux profits en perspective dont seuls, les actionnaires verront la couleur.
Mais quand une PME d’Ile de France cherche de l’argent pour investir et embaucher ou mieux former son personnel, là le cocktail est amer : pas de prêt à moins de 7-8 % !
L’utilité sociale et économique du crédit, c’est-à-dire de l’argent que les banques ont en dépôt et qu’elles utilisent, est un enjeu central de la construction d’un autre mode de développement.
Les Régionales peuvent faire grandir l'exigence d'une autre utilisation de l'argent en Ile de France. Il n' y aura pas de rééquilibrage francilien, d'aménagement francilien ou métropolitain alternatif au Grand Paris, sans placer cet enjeu au coeur des luttes, des programmes et de l'action des élus communistes et du Front de Gauche.

Lire la suite...

 

Pierre Laurent (PCF): l’égalité sera une richesse

PLaurent3.jpg
La campagne du Front de gauche et de ses partenaires aux élections régionales est lancée ! Investi tête de liste du grand rassemblement de la gauche combative en Ile de France, je dis clairement l’urgence : remettre les énormes richesses créées au service du développement solidaire et écologique de la région et de ses habitant-es.

L’Île-de-France est riche. Qui profite du trésor ?

Le saviez vous? Le bassin parisien a un produit intérieur brut égal à celui de l’Inde ! L’Île-de-France, c’est 29% de la richesse nationale, c’est le 2e pôle d’implantation des 500 plus grandes entreprises du monde.
Ces richesses, c’est vous, les Franciliennes et les Franciliens, qui les créez, mais elles sont confisquées, aspirées, gaspillées par les marchés financiers. Résultat, la région la plus riche de France est aussi la plus inégale. Ce n’est pas acceptable !

Lire la suite...

 

Régionales : de l’ambition à gauche, par René Fredon

Ensemble400.jpg
L’entrée du Front de Gauche en campagne suscite un réel intérêt chez celles et ceux qui aspirent à clarifier les enjeux à la fois pour la gestion des régions mais plus encore, à moyen et long terme, pour ouvrir une perspective politique à la hauteur de la crise et des attentes de ceux qui la subissent.
Certains ne songent qu’à créer les conditions d’un rassemblement anti-Sarkozy (TSS, tout sauf Sarkozy) sans remettre en question les fondements du libéralisme considérés comme intangibles, promettant un peu plus de social, d’écologie, de services publics…un changement de style, ça ne mange pas de pain mais surtout, on ne touche pas à la gestion de la finance, des entreprises, des banques à qui on avait concédé tout ce qu’elles voulaient, dans les années 80, pour spéculer à leur guise.

Lire la suite...

 

Regionales : l'enthousiasme d'un Palais des Congrès plein à craquer

meetingr_gionales400.jpg
C'est parti! Plus de 4 000 personnes ont assisté dimanche 10 janvier, dans un Palais des Congrès plein à craquer, au lancement de la campagne des Régionales du Front de gauche, proposé par le PCF.
Parmi eux et ça vaut la peine d'être noté, beaucoup de jeunes.
A la tribune se sont succédés des orateurs du PCF (Pierre Laurent et Marie George Buffet), de la Gauche unitaire (Christian Picquet), du Parti de gauche (Jean Luc Mélenchon), des porte paroles d'autres organisations de gauche, des représentants des sans-papiers, un porte-parole de Génération Palestine, des salarié(e)s en lutte, des syndicalistes et des représentants du mouvement social.
Parmi ceux ci, le professeur de médecine Didier Dreyfuss a dénoncé la casse de l'hôpital public et a exposé les raisons qui l'ont conduit à rejoindre le Front de Gauche et a être candidat dans les Hauts de Seine.
"Les dirigeants socialistes sont encore dans l'impasse libérale et d'autres boudent dans leur coin. Aujourd'hui la gauche (du Front de Gauche, ndlr) relève la tête!"., a déclaré Marie George Buffet.
Marie-Georges Buffet a enfin invité "les ouvriers, le peuple, les intellectuels", déçus de la gauche et "qui récoltent des miettes", à choisir le vote de "l'antisarkozysme utile, de l'unité de la gauche et de l'écologie sociale".
Enthousiasme, détermination à battre la droite dans les urnes et sur le fond de sa politique, volonté d'unité autour de profondes réformes transformatrices, engagement de tout faire pour bien ancrer les Régions à gauche et ouvrir une perspective dans notre pays.... la salle et les militants sont prêts à partir en campagne.

 

Régionales 2010: Contribution du PCF à la construction d’un projet à gauche

plaurent2.jpg
Pierre Laurent (PCF) tête de liste Front de Gauche pour l'Ile de France

Le PCF met à disposition du débat public 25 fiches de propositions et d’arguments sur les principaux thèmes de la campagne des régionales.



Fiche 1 : Combattre la réforme des collectivités territoriales et construire l’alternative
Fiche 2 : Des régions citoyennes !
Fiche 3 : Des régions pour l’égalité homme-femme
Fiche 4 : Des régions contre toutes les discriminations
Fiche 5 : Au coeur de la citoyenneté, le mouvement associatif
Fiche 6 : Culture, territoires et politiques publiques : une nouvelle ambition
Fiche 7 : Mieux diagnostiquer pour mieux agir
Fiche 8 : Propositions pour l’emploi et l’industrie
Fiche 9 : Des régions écologiques
Fiche 10 : Favoriser l’économie sociale et solidaire
Fiche 11 : Des Régions pour promouvoir une agriculture paysanne et une pêche artisanale
Fiche 12 : La reconquête et la promotion des services-publics, nationaux et locaux...
Fiche 13 : Education
Fiche 14 : Formation professionnelle et apprentissage
Fiche 15 : Transports
Fiche 16 : Logement
Fiche 17 : Energie
Fiche 18 : Santé
Fiche 19 : Enseignement supérieur et recherche
Fiche 20 : Dans les régions, rendons l’argent utile !
Fiche 21 : Fonds régionaux pour l’emploi et la formation
Fiche 22 : Pour une réforme de la fiscalité
Fiche 23 : Les compétences obligatoires des régions
Fiche 24 : Des élus communistes au service des populations
Fiche 25 : Le mode de scrutin des élections régionales

 

Fonds régionaux pour l'emploi et la formation : Une autre utilisation de l’argent

Sarkodompteur350.jpg
Des aides considérables ont été mises à la disposition des banques depuis décembre 2008 (360 milliards d’euros de fonds mobilisés), mais sans aucun changement des critères du crédit.
Dans le même temps des milliers de PME sont en difficulté du fait de la récession économique et/ou du comportement prédateur des banques et des grands donneurs d’ordre : il devrait y avoir plus de 70 000 faillites cette année.
Les grands groupes empruntent, eux, sur le marché financier et font du cash.
Mais ils refusent de développer l’activité en France, continuant de délocaliser : Pour déborder ces blocages aux sommets des banques, des groupes et de l’État, au niveau régional on peut se doter d’un nouvel outil institutionnel, pour engager, à l’appui des luttes pour l’emploi et l’activité, la bataille de réorientation du crédit.
Pour cela nous proposons en Ile de France et dans les autres régions, la mise en place de Fonds Régionaux pour l’Emploi et la Formation (FREF)
(lire dans suite l'intérêt de ce Fonds régional)

Lire la suite...

 

La Région Ile de France et Clichy ont besoin d’une vraie politique de gauche

planIDF.gif

Les grandes manoeuvres pour les élections régionales des 14 et 21 mars prochains ont débuté.
A droite, c’est la cavalcade pour briguer la tête de liste. Finalement dans le 92, la secrétaire d’état de droite Rama Yade ne conduira pas la liste du Ps, - comme lui proposait l’adjointe socialiste d’Huchon, le président de la Région - mais sera en seconde position sur la liste Ump.
Les Verts, requinqués par leur succès des européennes, font des offres de service et débauchent à tout va. Confondant casting et politique, les listes font appel à des pipoles, des stars médiatiques, loin du peuple et ignorant tout de la réalité de la vie dans les quartiers populaires.
Le libéral Cohn-Bendit, qui a fait la campagne du oui au référendum sur l’Europe , est à la manœuvre et travaille au rapprochement des Verts, d’Europe-Ecologie et d’une partie de la droite (le Modem de Bayrou).
Qui peut croire qu'on peut relever les défis écologiques sans s'attaquer à la logique capitaliste, au profit roi, à la logique de l'europe de la libre concurrence et de la casse des services publics?

Au Parti Socialiste, chacun s ’observe sur fond de vieille querelle. Les socialistes s’entredéchirent entre Vincent Peillon et Ségolène Royal pour conduire le PS dans l’ornière de l’alliance à droite.
A la télé Martine Aubry nous annonce déjà qu'elle est prête à s'entendre avec F. Bayrou et le Modem.
A bon entendeur salut.
Les communistes ne mangeront pas de ce pain là.

La secrétaire nationale du PS propose une cuisine politicienne peu alléchante. Elle ferait perdre la gauche en accompagnant la droite dans un brouillage des repères et des valeurs orchestré par Sarkozy.
Plus que jamais, face à une droite agressive et très déterminée, le chemin à prendre n’est pas celui d’une impasse avec une alliance d’une partie de la gauche avec une partie de la droite. Nous devons construire des majorités de gauche claires pour des politiques régionales transformatrices.
(lire la suite : ce qu'il faut pour l'Ile de France)

Lire la suite...

 

Ile de France : Oui à une liste Front de gauche, mais P. Braouezec n'est pas légitime pour la conduire!

ManifPCF2.JPG
Réunie en Conseil national, la direction du PCF a adopté à une large majorité une offre politique nationale qui s’adresse à tous les citoyens et aux forces progressistes.
La direction propose de constituer partout des listes "front de gauche" au premier tour...sauf là où les communistes en décideront autrement! Et de fait, chacun sait déjà que certains élus communistes, pressés de retrouver leur poste, sont sur les startingblocks pour partir avec le PS dès le premier tour, sans être trop regardant sur le contenu des programmes et des politiques mises en oeuvre dans les régions.
C'est évidemment le cas, à lire la presse, de J.C. Gayssot prêt a seconder l'encombrant et grossier G.Frèche dont même le PS semble vouloir se débarrasser, ou encore de Robert Hue qui fait des offres de service à Huchon et mendie un strapontin de revenant sur les listes socialistes.
Sans parler de S. Gatignon, maire de Sevran, en pleine confusion idéologique, partant pour tenter sa chance chez les Verts d'Europe-Ecologie.
Y aura-t-il donc des communistes présents simultanément sur plusieurs listes ? La chose est à craindre.
Une fois encore, la stratégie du PCF risque de manquer de lisibilité...
D'autant plus que ce choix ( juste! ) de l'autonomie vis à vis du PS, n'est pas dépourvu d'arrière-pensées chez certains dirigeants qui voient dans l'élargissement du Front de Gauche, une opportunité pour poursuivre l'effacement du PCF, sa "métamorphose" en quelque chose qui n'aurait plus rien de communiste.
Dèja J.L. Mélenchon, ancien ministre de Jospin, sénateur de l'Essonne.... et élu européen de la Région Aquitaine (!) se verrait bien conduire la liste Front de Gauche en Ile de France.
Mais il n'est pas le seul, voilà que Patrick Braouezec, le député de Saint-Denis et président de Plaine Commune, prétend lui aussi conduire la liste francilienne !
Cet homme, coupé du peuple et de ce qui fut son parti, n'est absolument pas qualifié pour représenter le Front de gauche et encore moins les communistes. S'agissant de l'Ile de France, le Président de Plaine Commune à plutôt jusqu'ici, jouer la carte de son "pôle" ("sa marguerite") que celle du développement solidaire et des luttes indispensables.
Lui et ses amis "rénovateurs", en fomentant la division au sein des élus communistes, portent une lourde responsabilité dans la perte du conseil général de la Seine-Saint-Denis.
Comment l'électorat populaire pourrait-il se retrouver derrière un homme qui aux Présidentielles s'opposa à la campagne de M.G. Buffet, et soutint de toute ses forces l'aventurier José Bové aujourd'hui allié aux écolos comme Cohn-Bendit, ralliés au libéralisme et au Traité de Lisbonne ?
Le choix de P. Braouezec n'est pas celui des communistes clichois, il ne peut conduire qu'au déchirement du PCF. Foin des arrangements de couloir entre clans : le débat doit se dérouler au grand jour!
Les communistes clichois souhaitent voir la liste Front de Gauche conduite par un communiste, tant au niveau de l'Ile de France qu'au niveau des Hauts de Seine.
Ce choix, celui de l'affirmation du parti communiste, n'exclut pas, bien au contraire, la constitution de larges listes ouvertes de rassemblement autour de propositions de transformation sociale articulées avec le programme du PCF.
G. Duperche.
(Par souci d'information, Dialogue Clichois propose dans suite , des extraits de l'éditorial de J. P. Pierot dans l'Humanité.)

Lire la suite...

- page 1 de 2

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs