Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Elections législatives

Fil des billets - Fil des commentaires

A. Chassaigne président du groupe Front de Gauche

_
Brillamment réélu avec 67,6 % des suffrages exprimés, A.Chassaigne va pouvoir présider un groupe Front de gauche à l'assemblée nationale que des députés d'outre-mer viennent renforcer. A Chassaigne insiste sur le fait que la réussite de la gauche dans la période à venir est liée à l'indispensable mobilisation populaire. Voici un extrait de sa déclaration.
Au sortir de ces élections législatives, le bilan est à la fois sans appel pour une droite largement battue, et particulièrement inquiétant lorsque l’on fait le constat de l’effacement des frontières entre la droite parlementaire et l’extrême droite.
Elle préfigure sans aucun doute de nouvelles alliances des forces conservatrices et xénophobes, comme nous l’avons déjà vu ces dernières années dans toute l’Europe.
Cette situation nouvelle appelle également plusieurs constats sur le rôle que va tenir le Parlement dans les mois et les années qui viennent. Tout d’abord, le cadre électoral dans lequel se situe désormais ce scrutin, placé volontairement après l’élection présidentielle, porte atteinte au rôle de la représentation nationale. Il affaiblit le poids du travail d’élaboration des lois de l’Assemblé e nationale.
Cette situation renforce ensuite la polarisation de la vie politique de notre pays, autour des deux partis les plus influents à gauche et à droite, conduisant à amplifier l’abstention pour un scrutin qui est pourtant le plus déterminant pour l’avenir des Françaises et des Français.
Dans ce contexte, le Front de Gauche a cependant progressé nettement depuis 2007, passant de 4,3 % à 6,9 % des voix sur l’ensemble du pays. Mais cette progression remarquable, qui en fait la deuxième force à gauche, n’a pas permis de contrebalancer la progression encore plus importante des candidats du parti socialiste qui ont ainsi devancé les députés sortants du Front de gauche dans un certain nombre de circonscriptions.
Le nombre de députés du Front de Gauche à l’Assemblée nationale va nous permettre cependant de constituer un groupe de la majorité parlementaire avec une seconde composante autonome de députés progressistes d’outre-mer. J’ai accepté d’en assurer la présidence.
Les députés Front de Gauche continueront de porter les engagements essentiels de notre programme l’Humain d’abord.
L’espoir d’une gauche qui réponde enfin aux besoins populaires ne doit pas être une nouvelle fois déçu.

Lire la suite...

 

Pas de ministres communistes dans un gouvernement qui ne se donne pas les moyens de la réussite

AlogPCF200p.jpg
Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, a estimé lundi devant le Conseil national du Parti réuni à huis clos, que les conditions n'étaient aujourd'hui "pas réunies" pour que des communistes entrent au gouvernement.
La décision finale sera soumise au vote mercredi.
Certes Sarkozy a été viré et la gauche est devenue majoritaire à l'Assemblée.
Mais le PCF et le Front de gauche ont été victimes de la présidentialisation de la vie politique et d'un mode de scrutin particulièrement injuste qui les prive d'une juste représentation à l'Assemblée.
Trop de citoyens ont considéré à tort que l'élection Présidentielle était la seule qui comptait. La fin de l'élection au suffrage universel d'un Président au pouvoir exorbitant doit devenir une exigence de tous les démocrates soucieux d'en finir avec cette archaïsme que constitue ce système de monarchie élective.
Cela doit même être au cœur des réformes institutionnelles à mettre en avant pour construire une 6em République.
De même seule, l'instillation d'une dose de proportionnelle peut permettre une plus juste représentation de la souveraineté populaire et donc peut faire vivre le pluralisme.
Pour les législatives, les candidats du PCF et le Front de gauche gagnent des voix sur le précédent scrutin de 2007 : si les résultats en sièges sont mauvais, il n' y pour autant nulle trace de déroute, comme les médias tentent de le faire croire.
Rappelons toutefois qu' aux cantonales, la direction du PCF estimait à près de 10% le score des candidats du Front de gauche.
Aux Présidentielles Mélenchon à fait 11 % , mais au premier tour les candidats FDG n'ont réuni que 7% des suffrages: à l'évidence des électeurs de Mélenchon se sont réfugiés cette fois dans l'abstention ou sont retournés au vote socialiste.
Force est de constater que les candidats FDG ont été insuffisamment perçus comme porteurs des propositions indispensables à la réussite du changement.
A. Chassaigne y voit un manque certain de "lisibilité" des options portées par le FDG..
On peut également s'interroger : la campagne du FDG pour la Présidentielle et les législatives a -t elle suffisamment porter sur les moyens financiers absolument nécessaires pour enclencher un véritable changement ?
Sans ignorer un certains nombre d'acquis des campagnes menées, les buts affichés par la direction du PCF au début de la séquence électorale n'ont pas été atteints : l'abstention aux législatives a battu des records, le Front national est toujours aussi haut et loin de gagner les nombreux sièges escomptés, le PCF ne compte désormais que 7 élus.
Il s'agit des camarades : A. Chassaigne, M.G Buffet, A. Bocquet, J.J. Candelier, G. Chéroux, N. Sansu et P. Carvalho.
Ainsi, l'Ile de France ne compte plus qu'un seul député du PCF : M.G. Buffet. Les autres élus Front de gauche sont M. Dolez. (PG) et F. Asensi et J. Fraysse (Fase).
Il faudra le moment venu s'interroger très sérieusement sur les limites et le bienfondé de la stratégie actuelle de la direction du PCF - une conception étriquée du Front de gauche s'accompagnant dans les faits d'un effacement du PCF.
On ne combat pas l'extrême droite fascisante et on ne dépasse pas le capitalisme sans mettre en branle un rassemblement majoritaire s'adressant à l'ensemble du Peuple de France.
A gauche, le Parti socialiste parvient à son objectif et dispose à lui tout seul d'une majorité absolue.
Le Front de gauche, on l'a vu, aura moins de députés malgré un gain en nombre de voix et en pourcentage.
Cette faible représentation constitue un sérieux handicap pour la réussite du changement.
D'autant plus que le MEDEF et la Finance reste mobilisés pour empêcher toute remise en cause du système en France et en Europe. La droite, désormais devenue poreuse aux idées nauséabondes du FN , reste forte. Dans notre circonscription, Balkany a été réélu.
Le Gouvernement Ayrault reste scotché sur les propositions du programme de Hollande, bien insuffisantes pour sortir le pays de la crise.
Déjà F. Hollande appelle les Grecs a approuver l'austérité qui leur est imposée par Merkel et les marchés financiers.
Il n'entend reprendre aucune proposition du PCF et du FDG.
"Nous ne nous reconnaissons pas dans une conception présidentialiste du gouvernement qui réduirait sa feuille de route au programme de premier tour du président" alors que François Hollande a été élu "grâce notamment aux 4 millions de voix du Front de gauche", souligne Pierre Laurent.
Dans ces conditions, les communistes estiment à juste titre que les conditions ne sont pas réunies pour leur participation à ce gouvernement.

 

Déclaration du PCF, composante du Front de Gauche : Ensemble faisons barrage à la droite

alogpcfFDG.jpg
Merci aux 1.709 électrices et électeurs de Clichy et de Levallois qui, avec 4,26 % des voix, ont voté pour les candidats du Front de Gauche, François Delalleau et Annie Mandois.
Dans nos deux villes, le Front de Gauche est ainsi la seconde force politique de la Gauche.
Le gain sur 2007 est de 772 voix et de 2 %.
atabresclichleval.jpg
Malheureusement, le mode de scrutin injuste favorise la bipolarisation et privera la France d’élus communistes et Front de Gauche combatifs pour que la Gauche rejette l’austérité et relance l’économie et l’emploi, en premier lieu celui des jeunes.
A Clichy et à Levallois, le recul des candidats de la droite sarkozyste, Patrick Balkany, est net puisqu’il perd 2.389 voix et 5,6 % sur 2007.
Dans le prolongement des élections présidentielles du mois dernier, le candidat du parti socialiste, Gilles Catoire, avec 12.570 voix et 31,3 % des suffrages, gagne 3.039 voix et 7,7 %.
Pour le second tour de scrutin nous appelons les clichois et les levalloisiens qui nous ont accordé leur confiance, à faire barrage à la droite représentée par Patrick Balkany.
Cet appel au rassemblement de la Gauche rend insupportable le maintien à Clichy d’une majorité municipale comprenant le MODEM, un parti de droite, tandis que les élus communistes, puis les élus Europe Ecologie Les Verts et Lutte Ouvrière, en ont été chassés.
Or, la gauche ne réussira à changer la situation que si partout elle est unie sur des objectifs clairs, sans compromission avec la droite.
C’est la seule garantie pour faire front efficacement aux pressions d’une droite, d’un grand patronat et de la finance toujours forts et agressifs.
Vous pouvez comptez sur nous pour poursuivre l’action à vos côtés. François Delalleau, Candidat Titulaire du PCF/Front de Gauche
Clichy-Levallois, le 12 juin 2012

 

CLICHY : Le PCF/FDG en progrès fait 7,12% et gagne 575 voix

Le candidat du PCF/FDG François Delalleau a obtenu 1103 voix et 7,12 % des suffrages, se plaçant ainsi en seconde position des forces de gauche sur Clichy, devant Europe Ecologie-Les Verts et devant le PRG.
Ce scrutin est également marqué par une montée préoccupante de l'abstention à plus de 46%.
A l'évidence, nombre d'électeurs des quartiers populaires ont cru, à tort- et ils s'en rendront compte très vite, que l'essentiel était fait avec le départ de Sarkozy .
F. Delalleau progresse de 3,84% et gagne 575 voix par rapport aux résultats des législatives de 2007.
Sur les Hauts de Seine, il s'agit du meilleur score d'un candidat communiste sur une ville où le député n'était pas un député communiste sortant.
Clichy, ville populaire a voté nettement pour les candidats se réclamant de la gauche.
Allié à Catoire, le MODEM essuie un sévère échec.
Il apparait que Catoire, le candidat socialiste, a bénéficié du vote soit-disant "utile".
Ces votes étaient davantage tournés vers Hollande que vers le maire de Clichy: G. Catoire est un anti communiste viscéral et un politicien allié localement à la droite.
Il a trahi les électeurs clichois en faisant alliance avec cette dernière et n'est pas vraiment crédible pour incarner, face à Balkany, le changement nécessaire.
Le PCF appelle à battre Balkany.
Atabcor.jpg

 

VOTEZ UTILE, VOTEZ DELALLEAU

Fdelmarche350.jpg
Un premier pas a été franchi le 6 mai avec la mise à la porte de Nicolas Sarkozy, le Président des riches.
Mais cela ne suffira pas à faire changer votre vie. On voit bien qu’il faut une majorité de députés composée d’un maximum de députés communistes et du Front de gauche.
C’est la seule garantie pour que vos grandes revendications aboutissent.
En premier lieu, la hausse de vos salaires et des pensions, l’interdiction des licenciements boursiers, la création d’emplois utiles, votre pouvoir d’achat, la retraite à 60 ans à taux plein pour tous, la réindustrialisation de la région et de la France, la construction de logements sociaux, la formation et l’emploi des jeunes.
Et, pour Clichy, le dédoublement de la ligne 13 du métro, la sauvegarde de l’hôpital Beaujon, de ses services et de ses emplois.
Le 10 juin c’est l’occasion d’exprimer votre colère contre les injustices et les inégalités et d’exiger que la gauche fasse céder les marchés financiers, qu’elle nationalise les banques, qu’elle refuse le traité Merkel-Sarkozy et mette enfin l’Europe au service des peuples.
Dimanche 10 juin, pour battre Balkany, le complice de Sarkozy, votez et faites voter FRANCOIS DELALLEAU et Annie MANDOIS
Le vote utile, c'est le vote Front de gauche.
C'est le seul vote vraiment utile.

 

Le vote Delalleau (PCF/FDG) pour ne pas être déçu demain

aFdelClichy.jpg
Aujourd’hui, le chemin est ouvert au changement et c’est maintenant que tout commence.
Car c’est à l’Assemblée nationale, et non à l’Élysée, que se votent les lois, et ce sont les députés que nous allons élire les 10 et 17 juin prochains qui, dans les 5 ans à venir, feront — ou non — les lois nécessaires à une vraie politique de changement dans notre pays.
Des premières décisions ont été prises par le Gouvernement: certaines sont positives mais restent insuffisantes.
Par exemple, au lieu d'être augmenté significativement, le SMIC ne va bénéficier que d'un petit coup de pouce. D'autres sont franchement mauvaises et dangereuses comme la participation à l'OTAN et l'alignement sur les USA, les menaces d'interventions néo-colonialistes en Syrie.
Hollande cultive le flou et cherche à ménager la chèvre et le chou. Au risque de décevoir et d'échouer. Or la gauche doit impérativement réussir.
Certes, il faut, à Clichy et Levallois, virer Balkany, comme nous avons viré son ami Sarkozy : ces deux là sont de la même engeance, toujours au service des puissances d’argent. Mais il faut aller plus loin, pour en finir avec la droite et l’empêcher de revenir : il faut une majorité bien décidé a mettre en chantier une politique progressiste alternative.
Pour mettre en œuvre une politique vraiment de gauche, répondre aux urgences sociales et rompre avec les logiques d’austérité, nous aurons besoin d’une majorité de gauche qui compte de très nombreux députés courageux, déterminés et à l’unisson du mouvement social et citoyen, des députés qui ne fléchiront pas quand il s’agira d’abroger les lois iniques du quinquennat Sarkozy et d’élaborer, avec vous, des droits nouveaux pour le monde du travail et de reprendre la main sur l’économie.
Une assemblée de godillots roses disant amen à tout serait contre-productive et conduirait à l’échec.
Il faut des députés Front de gauche et communistes pour aiguillonner la gauche et s’attaquer à la domination de la finance, autrement qu’en parole.
Sinon, c’est le poids des marchés financiers, la logique de la construction européenne actuelle qui finira par l’emporter.

Lire la suite...

 

ALERTE: Empêchons le totalitarisme austéritaire dans la zone euro !

aeurobank.jpg
Plusieurs journaux allemands ont révélé ces dernières heures qu’un coup de force est en cours de préparation pour le Conseil européen (réunion des chefs d’Etat et de gouvernement) des 28 et 29 juin.
Patrick Le Hyaric, Directeur de l’Humanité et Vice président du groupe de la Gauche unitaire européenne / Gauche verte nordique au Parlement européen, alerte sur les conséquences d'un plan mené en catimini.
"Celui-ci est mené par un quatuor de personnalités non élues, dirigeant pourtant les institutions européennes: M. Draghi, président de la Banque centrale européenne, M. Barroso, président de la Commission de Bruxelles, M. Van Rompuy, président du Conseil de l’Union et M. Junker, président de l’euro-groupe.
Non content de faire accepter le traité austéritaire initié par M. Sarkozy et Mme Merkel, non content de cacher au grand public deux projets de règlements qui donnent les pleins pouvoirs à la Commission sur les budgets nationaux, voici que ce quatuor propose de faire un grand saut dans le fédéralisme ultralibéral européen.
Ils préparent un plan en quatre axes:
* la création d’une union bancaire, pour renforcer l’Union monétaire et soutenir les marchés financiers
* le deuxième axe vise à s’affronter aux syndicats nationaux pour « assouplir les règles sur le marché du travail et à faire tomber toutes les frontières douanières ». C’est la surexploitation et la concurrence débridée au profit des puissances d’argent
* ce super plan prévoit en troisième lieu la création d’une « Union budgétaire » au nom de la sacro-sainte discipline budgétaire, entendre austérité renforcée
* enfin, pour coiffer le tout, les quatre mousquetaires au service des financiers veulent créer « une union politique », c'est-à-dire de donner les pleins pouvoirs aux institutions européennes, c'est-à-dire à eux-mêmes, pour instituer le totalitarisme austéritaire.
Voilà qui renforce encore la nécessité pour les populations de se doter de parlementaires du Front de gauche qui, eux, agissent pour la solidarité en Europe, un changement des missions de la Banque centrale européenne et pour refuser le pacte d’austérité budgétaire et le remplacer par un pacte de développement humain, social et écologique, grâce à une nouvelle répartition des richesses.
Il y a danger. La mobilisation est indispensable."

 

Votons Front de gauche, votons Delalleau !

acartel.jpg
A quelques jours du premier tour des élections législatives, nous sommes dans la dernière ligne droite de cette campagne pour faire un bon score à Clichy pour le Front de Gauche, avec la candidature de François Delalleau, et élire une majorité constructive bien à gauche à l’Assemblée nationale avec un nombre accru de députés Front de gauche pour garantir le changement.
Dans notre département, que les caciques de l’UMP prennent pour leur fief, l’enjeu est de taille : faisons mordre la poussière aux Sarkozystes, à Balkany, au Front national, réélisons brillamment Marie-Hélène Amiable, Jacqueline Fraysse et Roland Muzeau et faisons progresser partout le Front de gauche.
A Clichy, il faut rééditer et amplifier les scores importants réalisés par Jean-Luc Mélenchon, candidat Front de gauche et prolonger le succès en votant pour François Delalleau et Annie Mandois.
Des jeunes clichois ont pris l'initiative de créer un groupe Facebook autour de la candidature de François. C'est une bonne idée et qui fait boule de neige.
C'est un vote qui comptera pour lever les ambiguïtés de F. Hollande et du gouvernement Ayrault. Hollande rompra-t-il ou non avec l'austérité ? La réponse dépend en grande partie, de la mobilisation populaire et de l'influence du Front de gauche et du PCF.
Surtout que le contexte politique ne cesse de se tendre ces dernières semaines, amenant son lot de menaces de régressions sociales contre les peuples.

Lire la suite...

 

L'Union Européenne pour une nouvelle cure de mesures libérales

Babouseroulogrec.jpg
Voter Front de gauche, c'est aussi voter pour une rupture avec la logique libérale qui prévaut dans la construction européenne. La Commission de Bruxelles, sans doute inquiète par le vent nouveau et progressiste qui peut souffler en Europe, remet sur la table ses vieilles recettes libérales pour conforter les marchés et le capitalisme en Europe et imposer partout des politiques d'austérité.
Dans un rapport rendu mercredi, la Commission européenne incite la France à poursuivre ses efforts de réduction de son déficit public.
Derrière les recette prônées par Bruxelles se profile une nouvelle cure de mesures libérales, lesquelles loin de combattre la crise du capitalisme, l'aggraveront.
Arriver à bride abattue à la réduction de la dette publique comme le veut F Hollande , ce serait poursuivre, voire accentuer l'austérité dont notre peuple, pas plus que les Grecs, ne veut. Cela signifierait moins de social, moins de services publics, moins de croissance... Les conclusions de ce rapport débute par un bon coup de pression sur le nouveau président de la République et son gouvernement.
"La consolidation budgétaire reste un des principaux défis de la politique économique de la France. Bien que l'objectif de 4,4% du PIB de cette année paraisse atteignable, l'écart avec le seuil de 3% du PIB reste considérable", avertit la Commission dans son étude sur l'application des recommandations qu'elle avait formulées en juin 2011.
Il suffit ensuite de dérouler les préconisations pour réduire la dette publique via une austérité renforcée:
* brider les dépenses sociales et des collectivités locales.La Commission juge "important que la hausse des dépenses publiques reste située sous le taux de croissance potentiel du PIB, avec une attention particulière portée à la tendance de l'évolution des dépenses sociales et des collectivités locales".
* revoir le système des retraites. Bruxelles s'inquiète par ailleurs de la "viabilité à long terme du système des retraites" et estime que son retour à l'équilibre envisagé par les autorités françaises d'ici 2018 "ne peut être assuré" car cet objectif "pourrait être fondé sur des prévision de croissance et d'emploi optimistes".

Lire la suite...

 

Il y a besoin d'une parole forte à gauche !

Azor.jpg
Ce qui se joue avec les législatives c'est l'avenir du changement : ou la porte du changement se referme ou grâce à un bon score du Front de gauche, la France se donne les atouts pour se sortir des griffes des marchés financiers.
A Clichy se prémunir contre l'échec de la gauche et le retour de la droite, c'est battre Balkany et voter et faire voter autour de soi pour François Delalleau et Annie Mandois, les candidats du Front de gauche.
Eux s'engagent à agir pour un vrai changement par un positionnement constructif et exigeant basé sur l'apport du programme l'Humain d'abord. Soyez en sûr, à l'inverse de G. Catoire, ils ne pactiseront jamais avec la droite!

Lire la suite...

 

Mobiliser les banques et la fiscalité pour redresser le pays, relancer la production, l'emploi et la croissance

Aholfin.jpg
Attaquer la finance oui, mais encore faut-il s'en donner les moyens

En finir avec la domination des marchés financiers et mobiliser l'argent pour la relance de l'emploi, des salaires et la croissance économique est un impératif pour mener une politique alternative à celle de Sarkozy et de Merkel.
C'est, sans doute, l'un des enjeux les plus cruciaux pour réussir à gauche. Le PCF et le Front de gauche, en appui sur les mobilisations populaires doivent sur ce point arriver à faire évoluer Hollande. Nous pouvons, sur ce chantier particulièrement, nous inscrire dans une bataille constructive de proposition pour faire gagner en cohérence et en efficacité les dispositions qui seront adoptées afin d'être à la hauteur des attentes populaires et des défis de la crise.
Il s'agit de lever les ambiguïté et les incohérences de Hollande et du gouvernement Ayrault qui hésitent à s'attaquer vraiment à la domination de la finance, au risque de faire capoter le changement.
Posons les termes du débat sur les moyens de financement lesquels conditionnent la possibilité de l'alternative à l'austérité.
Examinons les axes de F. Hollande, leurs insuffisances et l'apport constructif du PCF et du Front de gauche.

Lire la suite...

 

Garantir un vrai changement : L’AFFAIRE DE TOUS !

AenveFD.jpg
Ce n’est qu’un début….
Jean-Marc Ayrault a été nommé Premier ministre, un nouveau gouvernement est en place. Cela met fin à dix ans de pouvoir de la droite . Un pouvoir qui a méprisé le peuple, stigmatisant les plus faibles et imposant une austérité au profit des plus riches et de la finance.
Les urgences du pays sont grandes, l'action du gouvernement doit répondre immédiatement aux attentes. A commencer par l'augmentation du SMIC et des pensions de retraites, le blocage du prix de l’énergie, des loyers et des produits de première nécessité.
Les élections législatives des 10 et 17 juin seront l’occasion de faire entendre les exigences sociales.
Comment réussir le changement à gauche ? En ne lâchant rien et en puisant dans les mesures de transformation contenues dans le programme du Front de gauche.
Dèja avec le bon score du Front de gauche, Hollande a du gauchir son discours, notamment concernant l'austérité, la croissance, la relance de la production industrielle.
Pour qu'il passe de la parole aux actes, il faut que les législatives renforce encore le Front de gauche.
La gravité de la crise provoque beaucoup d’inquiétudes : Va-t-il être possible de faire autrement ? De changer vraiment ? D’en trouver les moyens et avec quelle politique européenne ?
Pour reprendre le pouvoir aux marchés financiers, produire autrement et mieux partager les richesses et les réorienter vers l’activité et l’emploi, il faut du courage et de la détermination.
Il faut s'attaquer résolument aux marchés financiers et ne pas céder devant Merkel et les exigences de l'Europe du capital.

Lire la suite...

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs