Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

L’hiver arrive : tout le monde doit pouvoir se chauffer !

AAAenercompt.jpg
Se chauffer, pour beaucoup est devenu un luxe, choisir entre l’éclairage, la cuisine, et les loisirs multimédias une contrainte de plus en plus courante.
Particulièrement pour les 8 millions de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté.
Pour elles pas de droit à l’énergie.
Dans le même temps, la facture énergétique de tous les ménages va encore augmenter.
Cela nous touchera tous, fragilisant la majeure partie d’entre nous.
En ce début de l’hiver, les parlementaires du PCF et du Front de gauche réitèrent leur demande d’adoption immédiate de la proposition de loi relative à l’urgence sociale en matière énergétique, nous appelons l’ensemble des citoyens à soutenir cette démarche, premier pas vers la garantie d’un droit à l’énergie pour tous:

  • Pour l’extension et l’augmentation des tarifs sociaux
  • Pour l’interdiction des coupures et des résiliations de contrat de fourniture d’énergie
  • Pour un service public de l’énergie assurant sur l’ensemble du territoire une tarification unique et une réelle péréquation
  • Pour une transition énergétique durable et sociale

Une première extension des tarifs sociaux du gaz et de l'électricité à certains ménages modestes est entrée en vigueur mercredi.
Outre les personnes bénéficiant de la Couverture maladie universelle (CMU) complémentaire, les personnes éligibles à l'aide pour une complémentaire santé (ACS), soit un plafond de revenus 26% supérieur, pourront également en bénéficier.
Le plafond était auparavant de 661 euros par mois pour une personne seule et passe à 893 euros par mois.
Une mesure qui ne répond que partiellement à la promesse du gouvernement, les députés et sénateurs du Front de gauche réitèrent leur demande d’adoption immédiate de la proposition de loi relative à l’urgence sociale.

 

«?Pas de civilisation sans développement du service public?», par Denis Durand

AADenisdurSP.jpg
Pour l’économiste Denis Durand, membre du Conseil national du PCF, la dépense publique doit «?répondre aux objectifs sociaux?». Il répond ici aux question de Grégory Morin.

La règle d’or européenne induit la réduction de la dépense publique. Cela vous paraît-il pertinent??
Denis Durand. Non. Les forces représentatives des intérêts financiers veulent imposer une réduction de la dépense publique, mais cela tourne le dos à l’évolution de la société telle qu’on la perçoit au XXIe?siècle.
Il y a un énorme besoin de protection sociale (retraite, santé…) et de services publics (transports collectifs, recherche, protection de l’environnement…).
Il faut que cette part considérable de l’activité économique soit prise en charge de façon collective de manière à échapper aux critères de la rentabilité capitaliste, qui ne sont plus capables de répondre aux objectifs sociaux. La civilisation ne pourra pas survivre dans ce siècle sans créer les conditions d’un développement sans précédent des services publics.

Lire la suite...

 

A l'opposé de l'austérité, les 5 défis du service public

Aplansortcrise.jpg
Hollande et Ayrault se prennent les doigts dans l'engrenage de l'austérité en voulant réduire à bride rabattue la dépense publique. Les nécessaires créations de postes dans l'éducation nationale risquent de se faire au détriment d'autres branches des services publics, fragilisant ainsi toujours davantage ces acquis sociaux collectifs.
Pourtant le Service public est un choix politique et un vecteur pour le combat vers une nouvelle visée civilisationnelle. Une gauche sourde aux attentes des citoyens et aux propositions des communistes est une gauche qui coure droit à l'échec. Pour réussir à gauche, 5 défis majeurs sont à relever pour le service public.
Le service public est associé à la notion de bien commun, d’intérêt collectif, d'égalité et de continuité.
C'est en premier lieu un puissant élément de solidarité sociale, en second lieu un élément d’efficacité économique et enfin un outil de citoyenneté. Son périmètre inclut la fonction publique et couvre ou pourrait couvrir des domaines aussi variés que les transports, l’énergie, la santé, des activités sociales, la culture, l’information, la météo, l’eau, les services postaux, la recherche, les universités, l’enseignement, la formation professionnelle,… Mais le service public n’est pas par nature invariant. Sa mutabilité, pour répondre à des besoins nouveaux est justement une de ses qualités.
Son évolution peut concerner l’investissement de nouveaux champs à demande croissante comme l’écologie et le développement durable ou l’aide aux personnes âgées ou de nouvelles formes de pouvoirs aux centres de gravité divers (local, régional, national, européen et mondial…)

Lire la suite...

 

Énergie : « Que le débat s'ouvre vraiment à gauche ! »

Courantprise.jpg
Nous avions alerté la semaine passée sur les dangers de la conclusion d'un accord réalisé à la hâte, et en dehors de tout débat public, entre le PS et EELV sur les enjeux énergétiques.
Nous considérions en effet qu'il n'était pas possible que l'avenir énergétique de la France se règle par des « tractations de couloirs » en échange de circonscriptions.
Le résultat est là, comme le souligne Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, « Un accord bâclé, sans ambition réelle pour une politique cohérente de transition énergétique, avec des dangers évidents pour la maîtrise publique et industrielle de la filière, le sort des salariés et les tarifs de l'énergie ».
Ainsi cet accord comporte l'engagement de la fermeture de 24 réacteurs nucléaires d’ici 2025, en commençant par l’arrêt immédiat de Fessenheim, l'arrêt du retraitement et la filière MOX (combustible) mais aussi la réduction de la consommation d'électricité !
Le contenu de cet accord provoque de l'inquiétude et de la colère chez les salariés du nucléaire.

Lire la suite...

 

Le rôle des politiques publiques dans les développements de la crise, par Pierre Ivorra

AffRomroll.jpg
« La fin de la crise est encore loin?», affirme Joseph Stiglitz, prix Nobel d’économie ?de 2001, dans une tribune du journal ?les Échos.
«?Des subprimes, aux dettes, la crise n’est pas près de finir?», titre de son côté ?le Monde.
Il nous faudrait donc nous installer durablement dans une crise qui va camper au beau milieu de l’élection présidentielle française. Le risque est réel.
Pourtant, à l’image de Christine Lagarde, l’on nous avait promis ?la «?rilance?», mélange qui devait marier la rigueur et la relance.
En réalité, on a eu l’austérité, mais pas la relance. Pourtant, ?Nicolas Sarkozy nous avait assuré en 2010 que le chômage allait reculer et l’économie repartir.

Lire la suite...

 

AU FEU, les pompiers quittent CLICHY !

Aufeu350.jpg
Votre sécurité en danger ! Depuis janvier, notre caserne de pompiers du 137 boulevard Jean Jaurès n’assure plus les secours d’urgence. Le garage est vide. Les pompiers sont désormais contraints de traverser les embouteillages de Levallois ou de Saint-Ouen pour intervenir sur Clichy où ça ne roule pas mieux.
Or chaque minute compte pour éteindre un feu, soigner un blessé ou sauver une vie ! Sarkozy, Balkany et la droite veulent faire des économies sur le dos de la sécurité des clichois. Ca suffit !
« Pour obtenir la réouverture du centre de secours, avertit Guy Schmaus, les clichois doivent se faire plus et mieux entendre ».
Pour cela deux moyens : la signature de la pétition proposée par les communistes clichois et pour les clichois du canton Nord, le vote massif pour les candidats PCF\Front de Gauche : A. Mandois et F. Delalleau.

Lire la suite...

 

Un droit à l’énergie !

EDFprivatreq.jpgLes augmentations des tarifs de l’électricité et du gaz sont le résultat des politiques menées par le pouvoir.
L’époque brutalise. Voyez un peu l’évolution des mots?: «?précarité énergétique?», terme pudiquement employé pour évoquer l’une ?de ces réalités douloureuses en pleine croissance.
À savoir l’impossibilité ?de se chauffer ou de s’éclairer, faute de pouvoir payer ses factures. Jusqu’à ces toutes dernières années, ?le phénomène était resté marginal. Mais, depuis 2008-2009, il est d’abord devenu endémique, avant de connaître une véritable explosion.
Officiellement, environ 3,5?millions de personnes sont entrées dans cette nouvelle classification de la pauvreté, qui n’est, comme chacun le sait, qu’une sous-classification de la grande pauvreté tout court…

Lire la suite...

 

Fonction publique : Trois questions à Anicet Le Pors

pn_debat_fonction-publique_4.1272401056.miniature.jpg
A. Le Pors est ancien ministre communiste de la fonction publique.

La fonction publique, et notamment la fonction publique territoriale, est présentée aujourd’hui comme un luxe que nous ne pourrions plus nous payer, en tout cas en l’état. Est-il possible de démontrer qu’elle représente au contraire un bien inestimable pour notre pays ?

A. Le Pors. La conception française de l’intérêt général est qu’il constitue une catégorie spéciale, éminente, et qu’il n’est pas la somme des intérêts particuliers.
Le service public en est le vecteur principal et la fonction publique le cœur. La fonction publique territoriale, comme les autres fonctions publiques est fondée, en vertu du statut général des fonctionnaires, sur des principes républicains : d’égalité d’accès aux emplois publics, d’indépendance vis-à-vis des pressions politiques ou économiques, de responsabilité qui suppose que le fonctionnaire soit un citoyen à part entière.
C’est pour cette raison que la fonction publique française est reconnue comme efficace et intègre aussi bien par les usagers quand ils sont honnêtement consultés qu’à l’étranger.

Lire la suite...

 

Fillon ment sur la neige et Météo France, par Sylvestre Huet

carte_m_t_o.png
Fillon ne manque pas d'air ! Le bordel monstre sur les routes enneigées, c'est la faute aux mauvaises prévisions de Météo France !.
Le premier ministre ferait mieux de s'interroger sur les conséquences de la désorganisation des services de l'équipement, le démantèlement des Directions départementales (DDE) à l'occasion des fusions entre DDE et DDA (agriculture) qui ont réduit les compétences techniques de l'Etat, les suppressions de personnels en raison du non remplacement des fonctionnaires partant à la retraite...
La vérité c'est que les baisses de crédit de l'Equipement, la réduction des effectifs, le désengagement de l'Etat ne permettent plus d'assurer la viabilité hivernale....
Pour Pierre Laurent (PCF) : "Cette semaine des milliers de Français ont été en souffrance sur nos routes faute de moyens publics conséquents. Cette situation ne doit plus se reproduire. Cela nécessite qu’il soit mis un terme au dogme du « toujours moins de services publics », tellement en vogue au sommet de l’État."
Voici, lu son excellent blog, l'opinion de Sylvestre Huet, journaliste scientifique à Libération...
Le premier ministre François Fillon perd son sang froid.
Devant l'énorme bourde de son ministre de l'intérieur, Brice Hortefeux, dont les propos désinvoltes sur la pagaille monstre de mercredi soir ont heurté l'opinion publique, il tente de faire porter le chapeau des défaillances de l'Etat aux... ingénieurs de Météo France.

Lire la suite...

 

Après les retraites, c’est au tour du budget 2011...

Sarkotron_onH400.jpg
Baisse de 20 % des crédits pour l’emploi, de 5 % pour l’agriculture, de 1,45 % pour le logement…
Dans l’esprit du pacte de stabilité européen renforcé et décidé par les gouvernements de droite et socialistes de l'Union européenne, le gouvernement Fillon programme d’ici à 2013 une baisse terrible des dépenses utiles.
Les responsables de la droite et les grands médias à leur botte se gardent bien de le faire savoir aux citoyens.
Dans le prolongement de sa réforme des retraites, le pouvoir entend maintenant s’attaquer aux dépenses utiles du budget de l’État afin que le déficit des comptes publics soit ramené de 7,7 % du PIB en 2010 et à 3 % en 2013.
Et pour cela, plutôt que de taxer le capital et les spéculateurs pour améliorer les recettes fiscales, le gouvernement préfère sabrer dans les dépenses publiques utiles au plus grand nombre : santé, éducation, logement, retour à l'emploi, etc....
Les coupes programmées entre 2011 et 2013 dans le cadre de la loi de programmation triennale sont sans précédent.
Une série de dépenses vitales pour les Français, notamment les plus frappés par la crise, le chômage, la précarité, subissent des baisses nettes.

Lire la suite...

 

Le service public: une histoire, une théorie, un avenir

Spl380.jpg
L'excellente Revue du Projet, (consultable sur internet), éditée par le PCF pour mieux analyser le monde d'aujourd'hui et affiner le projet communiste, est consacrée ce mois-ci, aux services publics.
Voici la contribution d'A. Le Pors, ancien ministre de la fonction publique...
La conception française du service public est l’aboutissement d’une longue histoire. C’est à cette histoire, à la démarche de rationalisation et à l’éthique dans la conduite des politiques publiques que s’oppose le sarkozysme.
Mais s’ouvre ainsi, pour le peuple français, une stratégie de reconquête de son histoire, de la démarche scientifique et de la morale républicaine.

Lire la suite...

 

UNE NOUVELLE CIVILISATION, UN BIEN COMMUN

PbocV200.jpg
Voici la contribution de l'économiste Paul Boccara au numéro de la Revue du Projet, consacrée aux services publics.

Nous avons besoin d’une expansion extraordinaire des services publics, alors que leur progression est attaquée et refoulée. Non seulement leur défense mais une nouvelle progression est possible, depuis le plan local, régional et national.
Et cela peut contribuer à une autre construction aux plans européen et mondial. Cette question est au carrefour de toutes les solutions à la crise systémique de la civilisation occidentale mondialisée…

Lire la suite...

 

Un budget 2011 injuste qui généralise l’austérité

UMPchom350.jpg
Le projet de loi de finances pour 2011, présenté au conseil des ministres, combine bel et bien baisse des dépenses publiques et hausse des impôts.
Ainsi, les moyens alloués aux politiques publiques seraient amputés de 7 milliards d’euros au détriment de la satisfaction des besoins sociaux, du lien et de la cohésion sociale.
Une fois de plus, des dizaines de milliers d’emplois publics seraient supprimés au risque de détériorer encore la qualité du service public rendu, dans les hôpitaux, les écoles, les administrations …
Par ailleurs, avec le gel de leurs dotations budgétaires, les collectivités locales ne disposeraient plus des moyens de leurs ambitions, alors qu’elles réalisent aujourd’hui les 3/4 de l’investissement public, ce qui sera dommageable et pour les services rendus à la population et pour l’emploi que ces investissements génèrent.
Ce budget, sera combattu par les communistes, car il va accroître les difficultés de vie des clichois et des français, diminuer leur pouvoir d'achat et accroître encore le chômage.

Lire la suite...

 

Vu sur Rue 89 : La Chambre Régionale des comptes d'Ile-de-France épingle le très cher chauffage de Clichy, par David Servenay

CRC.jpg
Dialogue Clichois, par souci d'information des clichois, reproduit cet article de D. Servenay, paru sur le site Rue 89 et consacré au rapport de la Chambre régionale des Comptes (télécharger le rapport de la CRC) sur l'affaire du chauffage urbain de Clichy.
Rappelons que les Guy Schmaus et les élus communistes ont été les premiers à soulever le lièvre du scandale du chauffage urbain de Clichy en demandant une commission d'enquête et en exigeant que les millions d'euros trop perçus soient reversés aux clichois.
Comme on pouvait s'y attendre, ce rapport se révèle accablant pour la gestion de G. Catoire qui a laissé perdurer trop longtemps, au fil des ans, cette surfacturation de fait.

Voici cet article.

"La municipalité PS de Clichy-la-Garenne, dirigée par Gilles Catoire, est en passe de battre le record des audits consacrés à son système de chauffage.
La chambre régionale des comptes (CRC) d'Ile-de-France a achevé le sien en juin. Rue89 l'a lu et vous en livre l'exclusivité… qui confirme la gabegie.
A deux reprises, Rue89 s'est penché sur les mécomptes de la SDCC (Société de distribution de chaleur de Clichy), une situation que le maire de la ville ne semblait pas pressé de résoudre, notamment en période électorale où les sujets épineux glissent sous le tapis.
En saisissant la chambre régionale des comptes d'Ile-de-France, la mairie a lancé un boomerang dangereux.L'analyse des magistrats financiers de la CRC confirme les précédents audits...

Lire la suite...

 

Le prix du timbre augmente et La Poste a supprimé 8326 emplois en 2009

mariannetimbre.jpg
Au 1er juillet 2010, le prix du timbre poste pour les lettres de moins de 20 grammes passe de 56 à 58 centimes d’euros. Le tarif lent dit « économique » passe de 51 à 53 centimes.
Rien d’autre ne justifie cette hausse de 3,6% et 3,9%, qui va encore pénaliser les ménages, supérieure à l’inflation, que la poursuite de la politique de privatisation.
C’est payer plus cher pour un service public plus dégradé.
Ainsi dans les Hauts de Seine, depuis plusieurs semaines, un nouveau mouvement social affecte les activités de la Poste dans le département.
En cause, le projet de réorganisation de l'activité de distribution du courrier et le projet « facteur d’avenir » qui fait craindre des restrictions de personnels, des réductions de tournées, une nouvelle dégradation du service rendu aux usagers avec, entre autres, la suppression du principe "Un facteur, une tournée" et des conditions de travail plus difficiles encore pour les salariés.

Lire la suite...

 

Electricité : "Un hold-up au profit du privé »

DPaulV200.jpg
Député PCF de Seine-Maritime et rapporteur du texte pour son groupe, Daniel Paul dénonce un projet de loi Nome qui vise à créer une hausse artificielle des tarifs afin d'instaurer une concurrence entre opérateurs et de liquider l'opérateur public.
Un projet inamendable et contraire aux enjeux économiques et sociaux, mais bien dans la logique du Traité de Lisbonne soutenu par l'UMP, les Verts et le PS....

Lire la suite...

 

Les clients d’EDF pris en otage par les intégristes du marché, par Jack Dion

electriciteprise.jpg
On sait que la France est un pays où jusqu'ici, grâce à l'indépendance énergétique et au nucléaire, les tarifs d'électricité étaient très bas pour les consommateurs. Si bas, que les groupes privés n'arrivent pas a vendre le KWH à un prix ...concurrentiel d'EDF!
Jack Dion, sur le site de Marianne (http://www.marianne2.fr/) revient sur la chasse aux monopoles publics que mène la commission européenne et qui, à terme, va réformer le marché de l'électricité.
Au détriment du confort et du porte-monnaie des usagers devenus des "consommateurs"....

Lire la suite...

 

Les tarifs d’électricité vont augmenter pour permettre... la concurrence!

edfgdfalanation.jpg
A terme l'usager peut s'attendre à des hausses substantielles de sa facture, comme cela s'est déjà produit pour le gaz.
Ne laissons pas faire. Début juin 2010, les parlementaires auront entre les mains l’avenir du service public de l’électricité.
En effet, débutera dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale l’examen du projet de loi Nome, soit la Nouvelle Organisation du Marché de l’Electricité, concoctée par le gouvernement.
Le principe en est simple : constatant que la concurrence ne fonctionne pas - plus de 96 % des Français restent fidèles à l’opérateur historique (EDF) -, le gouvernement a décidé de la créer… artificiellement.
Si la loi passe, à partir du 1er janvier 2011, EDF aura obligation de revendre à ses concurrents jusqu’à 25 % de sa production d’électricité.

Lire la suite...

 

Pierre Laurent (PCF) : Déficits publics, « la stratégie du choc » de Nicolas Sarkozy

arton4686-7b629.jpg
Nicolas Sarkozy a annoncé des mesures pour réduire les déficits publics : une réforme constitutionnelle imposant des objectifs chiffrés sur cinq ans et un ralentissement des dépenses de santé et des collectivités locales.
La « stratégie du choc » dénoncée par Naomi Klein dans un de ses ouvrages fonctionne à plein régime. En s’attaquant d’abord à la Grèce puis à la zone Euro, les spéculateurs avec la complicité des principaux gouvernement européens veulent imposer de toute urgence des super-mesures d’austérité.
L’objectif est encore une fois, pour ces financiers sans scrupules, de gagner de nouvelles parts de marché en assassinant à petit feu les services publics et leurs champs d’intervention.
Les collectivités locales en majorité de gauche sont en première ligne dans la guerre totale que veut mener Nicolas Sarkozy. Les politiques qu’elles mènent sont en danger face à un état de plus en plus inégalitaire qui cherche à tout prix à les asphyxier financièrement.
C’est intolérable, injuste et anti-démocratique.
Les représentant-e-s de ces collectivités territoriales ont été élu-e-s sur des programmes politiques. Ils doivent pouvoir les appliquer.
Quand à la délirante inscription dans la Constitution française de la maitrise des déficit, Rappelons le précèdent de 2005 où il s’agissait de graver dans le marbre la « concurrence libre et non faussée ». Nous avons vu à quoi cela nous a menés : à une crise d’une gravité extrême.
Face à la violence de l’attaque qui peut enfoncer notre pays dans une crise encore plus profonde, j’appelle au rassemblement le plus large avec une première échéance qui s’annonce déjà comme cruciale : à savoir la mobilisation du 27 mai pour la défense de nos retraites.

Pierre Laurent, Coordinateur national du PCF

 

FONCTIONNAIRES : LA CHASSE EST OUVERTE !, par Roland Perrier

bombeump300.jpg
Eric Woerth ouvre la chasse aux fonctionnaires .
Commentant le projet de décret sur la « réorientation professionnelle des fonctionnaires », il déclare le 02 février 2010 : « Si la personne refuse d’être mutée après trois propositions d’emploi, c’est qu’au fond elle n’a plus envie de travailler dans l’administration ».
Ce projet de décret que le gouvernement tentera de soumettre au Conseil supérieur de la fonction publique de l’Etat (...) est proposé en application de la loi dite mobilité et parcours professionnels du 3 août 2009.
Elle avait fait l’unanimité contre elle et provoqué déjà des luttes conséquentes.

Lire la suite...

- page 1 de 4

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs