Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Solidarité internationale

Fil des billets - Fil des commentaires

PALESTINE SOLIDARITE

AAAPalest.jpg
L'agression israélienne contre le peuple palestinien à Gaza suscite une profonde colère et beaucoup d'indignation.
Le Parti communiste français condamne totalement cette offensive criminelle.
Le Parti communiste se réjouit de la trêve intervenue mercredi dernier et appelle à la vigilance car celle-ci est fragile.
Les civils, les enfants notamment, paient un prix très élevé.
Les dirigeants israéliens mobilisent leur armée et bombardent de façon intensive une ville et des quartiers populaires.
L'offensive semblable menée en 2009 par les forces israéliennes, avec les crimes de guerre qui l'ont accompagnée, montre aux dirigeants israéliens que leurs guerres ne sont que des impasses meurtrières.
Il y a aussi l'urgence de la solidarité pour le peuple palestinien.
Mercredi 28 novembre à 18h30, à la Bourse du Travail de Saint-Denis (m° St-Denis/Porte de Paris) se déroulera une soirée de soutien

Lire la suite...

 

Maitrise publique nationale du secteur de l'énergie : le PCF félicite l'Argentine

Akirchner.jpg
L’Argentine vient de décider de reprendre en main son pétrole. Le major espagnol Repsol qui avait fait main basse, comme au temps des colonies, sur le pétrole argentin, crie au scandale.
Tout comme H. Clinton la représentante de l'impérialisme américain et les dirigeants de l'Union Européenne asservis à la finance.
Le Conseil européen, la Commission de Bruxelles et la droite du Parlement européen défendent en fait le droit du capital transnational contre la souveraineté politique et économique de l’Argentine.
Ceci dévoile une fois de plus la nature ultralibérale de ces institutions européennes. Au cours de ce débat nous avons assisté à un déchaînement de la Commission, du ministre danois représentant le Conseil, de la droite.
Ne voulant pas être en reste dans la défense des intérêts des grands groupes capitalistes et de la finance, les amis de F. Hollande via le porte-parole du groupe socialiste ont pris leur part dans les attaques contre le gouvernement argentin.
Les députés Front de gauche ont au contraire, comme P. Le Hyaric tenu à marquer leur solidarité avec cette décision progressiste de l'Argentine.
Le député communiste à été au premier rang pour défendre la souveraineté politique de l’Argentine contre les agissements du capital transnational.
Voici la réaction du Parti communiste français.
L'État argentin a récupéré le contrôle d'une compagnie hier privatisée par l'ancien président argentin Carlos Menem au bénéfice du groupe espagnol Repsol.'' L’Argentine se donne ainsi les moyens d'une maîtrise et d'une politique publique de l'énergie.
Cette multinationale détenait jusqu'ici, dans ce pays, un tiers de la production nationale, 52% des capacités de raffinage ainsi que 1600 stations services.
Cette récupération est aussi un signal fort adressé aux transnationales plus habituées jusqu'ici à dicter leur loi.

Lire la suite...

 

A propos de la Syrie, par Alain Gresh

Assaddrap.jpg
Dialogue Clichois propose cette analyse d'Alain Gresh, spécialiste du Moyen orient, sur les événements dramatiques de Syrie : la répression féroce du régime de Bachar Al Assad et les manœuvres des va-t-en guerre qui poussent à l'intervention armée qui plongerait la région dans le chaos
Dans une conversation téléphonique entre le président russe et le roi saoudien, ce dernier a affirmé à son interlocuteur que tout dialogue sur la Syrie était « maintenant futile » (agence de presse saoudienne, 22 février 2012). Qu’est-ce à dire ?
Que la seule voie possible est celle de l’intervention militaire ? Qu’il faut armer l’opposition ?
Il semble bien que c’est dans cette direction que s’oriente la réunion des amis de la Syrie qui se tient vendredi 24 février à Tunis.
Le soulèvement en Syrie, qui va bientôt entrer dans sa seconde année, pose des questions dramatiques auxquelles il n’existe pas de réponses simplistes — à moins de jouer la politique du pire.
Il faut rappeler ce que le renversement de Saddam Hussein par les Etats-Unis a coûté, coûte et continuera de coûter aux Irakiens dans les prochaines décennies.

Lire la suite...

 

Retour de Palestine : témoignages

Avecpeupal.jpg
Du 25 novembre au 5 décembre 2011, une délégation de 31 membres de l’Association Aulnay Palestine Solidarité, en partenariat avec l’ADECR de la Seine-Saint-Denis (syndicalistes, associatifs, militants politiques), s’est rendue en Palestine occupée pour mettre en place des actions solidaires dans les domaines économiques, culturels et environnementaux.
Nous voulons, à notre retour, rendre compte de la tragédie que vit le peuple palestinien, conséquente à l’occupation et la colonisation par Israël.
Notre témoignage ne s’appuie pas seulement sur nos échanges avec des dirigeants politiques, des membres d’associations ou de simples citoyens, mais sur des faits constatés et donc irréfutables.
La vérité est inacceptable sur le plan politique, moral et éthique.
Quelques exemples significatifs...

Lire la suite...

 

Salah Hamouri enfin libéré !

Alibsalah.jpgLe jeune Franco-Palestinien injustement emprisonné 6 ans, 9 mois et 7 jours dans les geôles israéliennes sera libéré dimanche.
Le gouvernement israélien a accepté qu’il soit inclus dans la deuxième vague de libération de détenus palestiniens qui a permis la libération de Gilad Shalit en octobre dernier.
"On est un peu dans l'euphorie" a déclaré Denise Hamouri, sa mère.
Selon l'accord conclu avec le Hamas grâce à une médiation égyptienne, Israël a relâché un premier contingent de 477 détenus palestiniens et doit en libérer 550 autres dimanche. Salah Hamouri apparaît sous le numéro 524 sur la liste.
Pierre Laurent, le secrétaire national du PCF à "saluer le courage et l'action permanente des parents, ami-e-s et proches de Salah qui n'ont cessé d'agir pour sa libération ainsi que les organisations et associations qui se sont mobilisées pour cette cause juste.
Après l'entrée de la Palestine à l'UNESCO, l'annonce de la libération de Salah Hamouri est la deuxième très bonne nouvelle de la semaine". Et Pierre Laurent souligne : "Il retrouve enfin la liberté après avoir été condamné par un tribunal militaire illégal au regard de l’ONU sans qu’aucune preuve n’ait été apportée quant à sa culpabilité sur les deux chefs d’inculpation dont il était accusé."
Pierric Annoot, secrétaire général du Mouvement des Jeunes Communistes de France, s'est également félicité de cette libération, fruit de la solidarité internationale :

Lire la suite...

 

Palestine à l'UNESCO : « Attitude intolérable de Tel Aviv et de Washington ! »

Alunesco.jpg
L'admission de l'Etat de Palestine à l'UNESCO, comme membre à part entière de cette organisation emblématique de la paix, de la coopération entre les peuples, des droits humains et de la culture est une victoire politique majeure pour les Palestiniens.
Le PCF réitère sa solidarité avec l'OLP et l'ensemble de la direction palestinienne. Il demande instamment aux autorités françaises qui ont approuvé cette admission, de soutenir la même demande palestinienne dans le cadre de l'ONU afin que la Palestine puisse se voir reconnaître comme Etat membre à part entière par les Nations Unies.
Après tant d'années de vaines attentes, de négociations sans résultat, de colonisation ininterrompue et d'occupation militaire... il est vraiment temps que la justice et le droit puissent s'imposer.
C'est la condition sine qua non d'une paix durable pour tous les peuples du Proche-Orient.

Lire la suite...

 

Salah Hamouri : Lettre ouverte de Pierric Annoot (MJCF) à Alain Juppé

Affpoursalaham.jpg
Monsieur le ministre des Affaires étrangères,
Depuis presque deux ans, le Mouvement jeunes communistes de France mène une campagne active pour obtenir la libération de notre compatriote Salah Hamouri ainsi que celle du député du Fatah, Marwan Barghouti et celle de l’ensemble des prisonniers politiques palestiniens.
Dans ce cadre, nous nous félicitions de la libération imminente de Gilad Shalit et de 1 000 prisonniers politiques palestiniens, ce qui constitue, assurément, un pas notable vers la paix.

Lire la suite...

 

L'ETAT DE PALESTINE... MAINTENANT!

drapeaupalestinetv.jpg
Lors de la prochaine Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU), Le Président de l'Autorité Palestinienne présentera la demande de reconnaissance de l’État de Palestine dans les frontières de 1967, avec Jérusalem–Est comme capitale.
Trois pays sont résolument opposés à ce projet : les Etats-Unis, principale puissance impérialiste, l'Allemagne de A. Merkel et la Colombie fasciste, ils feront tout pour empêcher la reconnaissance.
Obama brandit la menace d'utiliser son droit de véto pour passer outre la volonté du Conseil de sécurité...
Au contraire, la Chine, l'Inde, le Brésil, l'Afrique du Sud, la Russie, le Gabon, le Liban (qui préside le Conseil), le Nigeria et le Portugal sont favorables à l'initiative palestinienne. D'autres pays comme la France, le Royaume-Uni hésitent...
Le Collectif pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens, représentatif de plus de 40 partis, syndicats et associations de notre pays demande solennellement au gouvernement français de reconnaître l'État de Palestine, sans restriction sur ses prérogatives et sur ses droits, dans ses frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale, et la reconnaissance du droit au retour des réfugiés palestiniens conformément au droit international.

Lire la suite...

 

EMPÊCHONS L’EXECUTION DE TROY DAVIS !

86983.jpg
Le gouverneur de l’Etat américain de Géorgie vient de signer l’ordonnance d’exécution contre Troy Davis. Sa mise à mort est programmée pour le 21 septembre 2011.
Son ultime recours est le Comité des grâces de Géorgie.
Comme lors des campagnes précédentes, le Collectif Unitaire national de soutien à Mumia Abu-Jamal s’associe à l’appel d’Amnesty International pour sauver cet homme qui, comme Mumia, crie son innocence (depuis 20 ans) et demande un nouveau procès.

C’est maintenant, ultime recours, au Comité des grâces de Géorgie de décider si Troy Davis, condamné pour le meurtre d’un policier, doit vivre ou mourir.
"Cette exécution n’est pas inévitable, déclare Geneviève Garrigos, présidente AIF. Le Comité des grâces de Géorgie peut changer la donne. En juillet 2007, il a déclaré que ses membres ne confirmeront l’exécution que s’ils sont absolument convaincus qu’aucun doute sur la culpabilité de Troy Davis ne persiste dans leur esprit.
Or, depuis cette date les doutes quant à sa culpabilité n’ont fait que croître. Restons tous mobilisés pour Troy ! ". Seule la mobilisation de l'opinion publique peut le sauver.
Amnesty International va rapidement appeler à une mobilisation citoyenne pour éviter la mort d’une personne, peut-être innocente.
Le 28 août 1991, Troy Davis a été condamné à mort, sans aucune preuve matérielle, pour le meurtre du policier Mark Allen MacPhail commis deux ans plus tôt.
Sept des neuf témoins du procès se sont depuis rétractés ou ont contredit leur témoignage initial dans des déclarations sous serment, certains accusant la police d’avoir fait pression sur eux.
L’un des deux derniers témoins est le principal suspect, mis en cause par d‘autres témoins.
Amnesty International s’oppose à la peine de mort en toutes circonstances, quels que soient la nature du crime commis, les caractéristiques de son auteur ou la méthode utilisée par l’Etat pour exécuter.
Signez et faîtes signer sans attendre la pétition d’Amnesty en cliquant sur le lien ci-après : http://www.amnesty.fr/AI-en-action/Violences/Peine-de-mort/Actualites/Empechez-l-execution-de-Troy-Davis-3361

 

L'Europe du Capital sabre l'aide alimentaire

banqualichim.jpg
La Commission Européenne a annoncé une coupe radicale dans le budget de l’aide alimentaire européenne qui sera ramené de 500 à 113 millions d’euros. Ainsi l'exigent Mm Merkel et le gouvernement allemand. En France, le Secours Populaire, les Restos du Coeur, le Secours catholiques vont ainsi se voir empêcher de distribuer des centaines de milliers de repas aux familles dans le besoin...
Cette Europe du capital, coproduite par la Droite, les partis socialistes et les Verts montre son vrai visage : au service des marchés financiers, elle réserve ses faveurs aux banques, aux spéculateurs, aux multinationales mais demeure intraitable pour les pauvres.
Cette aide apportait un financement aux 240 banques alimentaires européennes qui viennent en aide aux Européens les plus démunis.
Alors qu’il ne représente que 1% du budget de la Politique agricole commune, ce programme s’adressait à 13 millions de personnes dépendantes de cette aide. En France d’après les associations caritatives cette aide bénéficierait à deux millions de personnes.
Le gouvernement allemand, soutenu par six autres Etats européens qui ne participaient pas à ce programme, a décidé d’introduire une plainte devant la Cour européenne de Justice, arguant que cette aide ne pouvait être soutenue par le Budget de la Politique agricole commune (PAC), prétextant qu’elle était avant tout sociale et ne rentrait pas dans les missions de la PAC.
La Cour européenne de "justice" leur a donné raison en avril. Cette décision est totalement scandaleuse.
Elle est à l’opposé de l’idée d’une Europe sociale. Comment accepter que la Commission de Bruxelles puisse ignorer froidement 43 millions de personnes, menacées par la pauvreté alimentaire ?
"J’en appelle à l’action contre cette décision insupportable qui fait honte aux institutions européennes, déclare le député communiste européen P. Le Hyaric. Je demande à la Commission de cesser ces tergiversations incongrues et de non seulement rétablir les budgets de l’aide alimentaire européenne, mais de les augmenter pour combattre la malnutrition et la famine en Europe."

.

 

Devenons tous des "Indignados" !

Indignatos350.jpg
Les communistes sont aux côtés des jeunes espagnols - les "indignados" - en lutte, comme ils sont aux côtés du peuple tunisien. Nous ferons tout pour que ce vent nouveau qui se lève au Sud gagne la France, soulève la jeunesse et les salariés et bouscule les scénarios écrits d'avance de l'élection présidentielle.
Les citoyens espagnols appelés aux urnes ce week-end pour les élections locales ont exprimé un fort rejet de la politique du parti socialiste (PSOE) au pouvoir : celui ci, faute de mettre en œuvre une politique de gauche recule de 10 points dans les urnes.
Le PSOE a perdu 4,5 millions de voix...
Pliant devant les marchés financiers le gouvernement socialiste de J.L. Zapatero tente d’imposer une austérité sans précédent et remet en cause toutes les acquis sociaux (retraites, services publics). Bipartisme oblige, c'est le parti ultralibéral (PP), héritier du franquisme et pourtant empêtré dans nombre d’affaires de corruption, qui bénéficie du recul socialiste.

Lire la suite...

 

L'armée d’Israël tue au moins 20 manifestants

Israelgolan.jpg
Les troupes israéliennes ont ouvert le feu sur des manifestants aux frontières avec la Bande de Gaza, le Liban et la Syrie sur le plateau occupé du Golan, dimanche, lors des rassemblements pour le 63e anniversaire de la "Nakba", la "catastrophe" représentée pour les Palestiniens par la création de l'Etat hébreu en 1948. Au moins 12 personnes ont été tuées.
Les incidents les plus meurtriers se sont produits sur le plateau syrien du Golan annexé par Israël. Des milliers de manifestants venus de Syrie se sont massés près de la frontière, selon l'armée israélienne.
Au moins six personnes ont été tuées et plusieurs dizaines blessées. Selon des responsables israéliens, deux manifestants sont morts côté israélien et au moins quatre morts étaient signalés côté syrien.
Les manifestants seraient des Palestiniens vivant dans des camps de réfugiés en Syrie. L'un de ceux qui ont franchi la frontière, interrogé sur la chaîne israélienne Channel 2, a dit être un habitant du camp de réfugiés de Yarmouk. "Je suis un Palestinien de Nazareth", a-t-il ajouté

Lire la suite...

 

Salah Hamouri, fragile conversion française, par Alain Gresh

Avecsalah.jpg
Solidaire de la campagne exigeant la libération de Salah Hamouri, Dialogue Clichois publie cet article d'Alain Gresh, du Monde Diplomatique.
Depuis six ans, à la suite d’un simulacre de procès devant un tribunal militaire, le citoyen franco-palestinien Salah Hamouri se morfond dans une prison israélienne.
Son histoire était rappelée il y a plus de deux ans dans un article de Libération signé Christophe Ayad, cité dans un post précédent, « Le scandale Salah Hamouri » :
« Salah Hamouri a été arrêté le 13 mars 2005 sur la route de Ramallah. Deux heures plus tard, la police israélienne retournait l’appartement de ses parents, à Jérusalem-Est, à la recherche de preuves.

Lire la suite...

 

Reconnaitre la Palestine sans plus attendre !

Drapalenf350.jpg
Le Proche-Orient et le monde arabe connaissent de grands bouleversements, sources d’espoir pour la paix et la liberté des peuples. Notre pays doit encourager ce mouvement et pleinement s’impliquer au sein du Conseil de sécurité pour permettre l’entrée de la Palestine à l’ONU en tant qu’Etat souverain.
Le Député François Asensi, (apparenté communiste) membre du groupe d’amitié France-Territoires palestiniens est intervenu auprès du Ministre des Affaires étrangères Alain Juppé pour réclamer la reconnaissance immédiate par la France de l’Etat palestinien dans ses frontières de 1967 et avec Jérusalem-Est pour capitale.
Monsieur le Ministre,
La période que nous vivons constitue un tournant dans l’évolution politique du monde arabe. L’aspiration à la démocratie observée en Tunisie, en Egypte, en Libye et dans d’autres pays se fait également sentir dans les territoires Palestiniens. Le règlement du conflit israélo-palestinien est l’une des clés de la stabilité et de la paix au Proche-Orient.
Comme vous l’avez récemment affirmé, je pense il est du devoir de la France de soutenir le printemps des peuples arabes et de renforcer les liens qui nous unissent à eux.

Lire la suite...

 

Rony Brauman à Libération :«Je ne crois pas aux bombardements pour instaurer la démocratie»

Broman300.jpg
Rony Brauman est ancien président de Médecins sans frontières. Professeur associé à Sciences-Po, il réfléchit depuis des années aux effets des interventions humanitaires.

Une partie des opposants à l’intervention américaine en Irak soutiennent cette fois la résolution du Conseil de sécurité sur la Libye. Pas vous. Pourquoi ?
Parce que je ne crois pas plus qu’avant aux vertus de bombardements aériens pour installer la démocratie ou «pacifier» un pays. La Somalie, l’Afghanistan, l’Irak, la Côte-d’Ivoire sont là pour nous rappeler aux dures réalités de la guerre et de son imprévisibilité.
«Protéger les populations» signifie, en pratique, chasser Kadhafi et le remplacer par un Karzaï local si l’on va au bout de la logique, ou diviser le pays en gelant la situation. Dans les deux cas, nous ne serons pas capables d’en assumer les conséquences. A quel moment cette guerre sera-t-elle considérée comme gagnée ?

Lire la suite...

 

La Libye n’est ni la Tunisie ni l’Egypte: aider les insurgés à se libérer eux mêmes de la dictature ! Analyse de Gérard Filoche (PS)

Filoche2.jpg
Gérard Filoche est militant socialiste et chroniqueur à l'Humanité Dimanche, il livre son analyse sur l'intervention en Libye et se démarque nettement des positions de son parti qui soutient l'intervention des deux mains.
L’histoire et la structure des pouvoirs n’est pas la même à Tripoli qu’à Tunis et au Caire, et la force et la nature du mouvement populaire n’ont pas été les mêmes. Il n’y a pas eu de « Place Tahrir » en Libye.
Sans doute parce que, à l’est du pays, de Tobrouk à Benghazi, les premiers insurgés spontanés, ont vu rapidement se structurer, à leur tête, des forces tribales, politiques et armées, économiques aussi, car le pétrole est là, qui ont pris le contrôle du mouvement et changé la donne de l’insurrection populaire contre l’insupportable dictature de Kadhafi.
Il faut constater qu’un des tout premier résultat de l’arrivée des nouveaux dirigeants politiques de l’est libyen a été de faire fuir 130 000 travailleurs immigrés vers l’Egypte et aussi 154 000 vers la Tunisie qui se sentaient menacés, certes par les combats et les bandes et l’armée de Kadhafi, mais en grande partie aussi par les insurgés eux-mêmes qui voyaient en eux, les premiers jours, des « mercenaires » possibles au service du pouvoir.
Peut-on parler de mouvement démocratique lorsqu’ils ont massacré des noirs dans la région ? Non seulement les noirs mais tous les immigrés en Libye se sont sentis en danger. D’où l’exil massif de 300 000 travailleurs aux deux frontières.

Lire la suite...

 

A. Gérin (PCF): En se mettant au service de l'OTAN, Sarkozy abaisse la France

Sarko_va-t-en-guerre.jpg
La guerre en Libye augure mal de l’intervention militaire pour l’opinion arabe.
En contradiction avec ses affirmations, le Président Nicolas Sarkozy et le gouvernement Fillon acceptent de bafouer la légitimité de l’ONU.
La France s’est abaissée en se mettant au service de l’OTAN. C’est l’aveu d’une mise en cause de l’indépendance nationale assumée par la France et l’Europe pour des visées impérialistes.

Lire la suite...

 

Libye : Seul, le PCF reste fidèle à Jaurès

jauresdess.jpg
Il n'y a pas d'argent pour le dédoublement de la Ligne 13, pour créer les postes nécessaires dans l'éducation nationale ou dans la justice, pour développer Beaujon et améliorer le système hospitalier, mais il y en a, sans problème et du jour au lendemain, pour bombarder la Libye!
Pour la guerre, pas d'austérité ! Avec le capitalisme le financement de la guerre passe avant la satisfaction des besoins des hommes.
La vérité est toujours la première victime de la guerre.
Et les grands médias dans ces moments, en particulier la Télévision, révèle sa vraie nature, celle de défendre les dominants, les milieux d'affaires, et sa fonction première : le bourrage des crânes.
L'intox au service des va-t-en guerre bat son plein: journalistes, politiciens de droite, écolos ou socialistes embouchent la trompette guerrière sur nos écrans. En France, l’intervention en Libye s’accompagne d’une puissante vague de propagande visant à diaboliser le sinistre Kadhafi, comme hier Sadam Hussein, et à nous convaincre que l’on bombarde ce pays dans l’objectif de « protéger les civils » et de permettre au peuple libyen de « choisir son destin ».
Le devoir élémentaire des partis de gauche, de ceux qui se réclament de Jaurès, est de dénoncer ces mensonges et d’expliquer les véritables objectifs de l’intervention impérialiste.
L’intervention de la France en Libye est directement liée à ses intérêts économiques et stratégiques. Par exemple, Total y a d’importants investissements.

Lire la suite...

 

Guerre en Libye : Non à l'unanimisme béat, les députés du PCF refusent de cautionner l'intervention !

Muzpro210.jpg
© Copyright by Phototheque du mouvement social
Les députés communistes refusent l'unanimisme béat derrière la politique néo coloniale de Sarkozy, des USA et de l'OTAN. Ils sont solidaires du peuple libyen, mais condamnent fermement l'intervention militaire et les frappes aériennes.
Dialogue Clichois reproduit des extraits de l'intervention de Roland Muzeau, député communiste des Hauts de Seine et porte parole des députés communistes à l'Assemblée nationale.
Quand dans tant d’autres pays voisins, un débat a eu lieu sur l’opportunité d’entrer en guerre avec la Lybie, ici, dans notre belle démocratie, on ne donne que quelques minutes de temps de parole à la représentation nationale pour s’exprimer. Que penser d’une telle parodie de consultation démocratique alors que notre pays est déjà entré en guerre ?
Ce débat est néanmoins l’occasion pour nous d’exprimer à nouveau notre solidarité avec les peuples arabes en général, et avec le peuple libyen, en particulier, mus par un souffle de libération, aussi profond que légitime.

Lire la suite...

 

Déclaration commune des partis communistes et ouvriers contre l’agression impérialiste en Libye

Interlib.jpg
Dialogue clichois publie cette déclaration signée de 43 partis communistes, mais non par le PCF.
Les assassins impérialistes menés par les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne et l’OTAN dans son ensemble, et cela avec le consentement de l’ONU, ont lancé une nouvelle guerre impérialiste. Cette fois en Libye.
Leurs prétextes prétendument humanitaires sont tout à fait mensongers ! Ils jettent de la poudre aux yeux des peuples ! Leur véritable objectif, ce sont les hydrocarbures en Libye.
Nous, partis communistes et ouvriers, condamnons l’intervention militaire impérialiste.
Le peuple de Libye doit déterminer lui-même son avenir, sans interventions impérialistes étrangères. Nous appelons les peuples à réagir et à exiger l’arrêt immédiat des bombardements et de l’intervention impérialiste !.

- page 1 de 5

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs