Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Vos élus communistes

Fil des billets - Fil des commentaires

Les députés communistes et Front de gauche votent contre le projet de programmation des finances publiques

AAACHmic.jpg
André Chassaigne, député communiste et chef de fil du groupe Front de Gauche à l’Assemblée nationale explique les décisions de son groupe parlementaire de voter contre le projet de programmation des finances publiques et de s’abstenir sur le projet de loi de finances lui-même.
"Nos votes sont réfléchis. Nous ne sommes pas sur une posture politique. Nous ne sommes pas dans l'opposition mais dans la construction".
Les deux projets ont été adoptés par la majorité PS, PRG et Verts en fin d’après-midi ce mardi.
Les députés du Front de gauche se sont abstenus lors du vote sur les recettes du budget 2013 et ont "toutes les raisons de voter contre" le projet de loi de financement de la Sécurité sociale, dans l'état actuel du texte.
S'ils voteront contre le projet de loi de programmation des finances publiques 2012-2017, les députés du groupe s'abstiendront sur le volet recettes du projet de loi de finances 2013.
Ce budget, dans sa première partie, comporte des "avancées extrêmement timides", notamment un début de taxation du capital via une nouvelle fiscalisation des dividendes.
Parmi les "éléments négatifs", il faut citer le refus du dégel du barème et la progressivité insuffisante de l'impôt sur le revenu.
Mais aussi le "recul pas acceptable" sur la taxation des plus-values de cessions d'entreprise face à la fronde des "pigeons, ces champions de la plus-value à court terme, au risque de compromettre la mise en œuvre du principe que toute la gauche appelait de ses vœux, à savoir l’alignement de la taxation du capital sur celle du travail."
Ce budget n'est pas bon car au lieu de prendre en compte les besoins de la population, le gouvernement garde l’œil rivé sur l'abaissement à 3 % du déficit public.

Lire la suite...

 

Budget de Clichy : Le fiasco démocratique de la gestion PS-droite

AGSMini200.jpg
Dialogue clichois met en ligne l'intervention de Guy Schmaus lors du vote du budget le 10 avril présenté par le maire socialiste G. Catoire qui gère la ville associé à la droite.
Clichy est en effet la seule municipalité PS- MODEM d'Ile de France.
Fidèle soutien de F. Hollande, G. Catoire pratique l'ouverture à droite ce qui fait réfléchir les électeurs socialiste sincèrement attachés à l'union de la gauche et au delà tous les clichois progressistes qui ne supportent pas ces changements d'alliance.
Les élus communistes se sont abstenus lors de ce vote.
Monsieur le Maire,
En dépit d’affiches, de mails et d’une info dans le Parisien, hormis 14 élus et 25 communaux, seuls 10 Clichoises et Clichois ont suivi votre présentation du budget 2012, lors de l’unique réunion publique du 3 avril, au 94 ème jour de l’année en cours, quand tout est bouclé et au quart dépensé !
Peut-on taire ce fiasco démocratique, sachant que le budget, c’est l’emploi de 1700 agents, un an de travaux, 150 millions d’euros déclinés en impôts payés par 60.000 habitants ?
La note de cadrage budgétaire de juillet 2011 signée par le premier maire adjoint n’aurait-elle pas dûe, dès la rentrée, nourrir les débats et les confrontations avec les Clichois et faire ensuite l’objet d’un bilan au Conseil municipal ?
C’eût été autrement plus conforme à la démocratie participative !
Certes, les colonnes de chiffres ne sont guère attrayantes en elles-mêmes.
Mais, derrière les chiffres, n’y a t-‘il pas une bonne part de ce qui fait la vie de nos concitoyens ?
Quand ils le veulent, les Clichois savent se mobiliser !
Citons leurs actions pour le métro , le chauffage urbain, l’école, l’urbanisme et la santé ou encore leur dévouement au sein des associations aussi diverses qu’utiles à la vie de la cité.
Le désintérêt apparent des Clichois pour la gestion de leur ville n’est toutefois pas sans causes.
Au premier rang de celle-ci, ils savaient bien que mardi dernier, le budget était ficelé à l’avance, sans eux.
En outre, tant au plan local que régional ou national, ils ont vu comment leurs choix ont été balayés !
N’avez-vous pas bafoué le vote de la majorité des Clichois en faveur de la gauche pour ensuite évincer quatre de ses représentants politiques et vous allier avec le MODEM ?
Les décideurs régionaux et vous-même n’avez-vous pas lâché les usagers de la ligne 13 du métro en leur faisant croire à sa désaturation par le prolongement de la ligne 14 de Saint-Lazare à la mairie de Saint-Ouen ?

Lire la suite...

 

G. Schmaus: la passion de la démocratie et de la citoyenneté

Aguymed.jpg
Voici la courte allocution de G. Schmaus à l'occasion de la remise par J. Bourgoin, conseiller général et maire de Gennevilliers, de la médaille d'honneur des élus.
Merci, cher Jacques, pour tes mots amicaux.
Merci à vous toutes et tous, d’être venus ce soir à l’occasion de cette remise de médaille.
En vérité, c’est dès 1968, il y aura 44 ans en septembre, qu’a débuté mon parcours d’élu.
Il ne fut en rien royal et pourtant c’est en entrant dans palais de la veuve d’Henri IV, que l’ouvrier, licencié de chez Citroën, devint sénateur de la République.

Lire la suite...

 

J. Bourgoin, maire de Gennevilliers remet la médaille d'honneur à Guy Schmaus

Medaille2mini.jpg
Effervescence sympathique jeudi soir à la section du PCF, et devant le trottoir rue Martre, car cette dernière s’est avérée trop petite pour accueillir tout le monde.
Une bonne centaine de communistes et d’amis avait tenu à assister à la remise de la médaille en l’honneur de Guy Schmaus, célébrant ainsi 35 années de mandats au service de ses concitoyens.
Annie Mendez, conseillère municipale, a souhaité la bienvenue aux participants.
C’est entouré de François Delalleau et d’Annie Mandois, candidats du Front de gauche aux législatives et de Ch. Garnier, syndicaliste chez Alstom et conseiller municipal, que Guy Schmaus à reçu des mains de Jacques Bourgoin, maire de Gennevilliers et conseiller général, cette distinction cent fois méritée.
Medaille11mini.jpg
Parmi les participants, on remarquait la présence de B. Gonthier-Maurin, sénatrice des Hauts de Seine et secrétaire de la fédération PCF du 92, celle d’anciens élus du conseil régional d’Ile de France, comme l’ex Vice-Présidente en charge de l’aménagement régional Jocelyne Riou ou encore Réné Santraine.
P. Gosnat, maire d’Ivry, retenu par ses obligations, avait tenu à faire parvenir un message.
On notait parmi la foule des représentants d’associations, des commerçants, des enseignants, des étudiants, des syndicalistes, et parmi eux des représentants du personnel de Beaujon en lutte pour sauver, avec les clichois, leur hôpital.
J. Bourgoin a rappelé l’itinéraire singulier de G. Schmaus, issu de l’immigration juive, le parcours de l’apprenti fourreur devenu ouvrier chez Citroën puis sénateur, guidé par un principe majeur : la défense de l'intérêt des clichois, des travailleurs et des plus humbles.
Guy Schmaus a tenu à dédier cette médaille à tous ses camarades et amis engagés dans la lutte pour le progrès social.
Il a naturellement conclu en appelant chacun à assurer le succès des candidats du Front de Gauche : J.L. Mélenchon à la présidentielle et F. Delalleau et A. Mandois à la législative.

 

Clichy : Les élus communistes obtiennent l'engagement qu'il n'y aura pas de hausse de la taxe d'habitation en 2012

GSM220.jpg
Répondant au souhait que j'ai émis lors du Conseil municipal du 22 novembre, le maire adjoint aux finances Jean Pierre Auffret s'est prononcé pour une augmentation zéro des impôts locaux pour 2012.
Voilà une bonne nouvelle pour les clichois d'autant que la dernière saignée du pouvoir Sarkozien : hausse de la TVA, blocage des prestations sociales, nouveau retard du départ à la retraite... va encore accroître le casse tête des fins de mois de milliers de familles clichoises.
Malgré la baisse probable des ressources de la ville l'an prochain, je me félicite de cet engagement qui va dans le bon sens pour nos concitoyens
Guy Schmaus, Président du groupe des élus communistes au Conseil municipal

 

Résidence Guy Moquet : A quand les plaques ?

guy_moquet.jpg
La résidence1-9 rue de Lattre, réhabilitée l'an passé grâce à la mobilisation des locataires soutenus par les communistes, porte désormais le nom de Guy Môquet, jeune résistant communiste fusillé par les nazis.
Mais à ce jour, la Mairie et Clichy Habitat , contrairement à l'usage, s'agissant du nom des résidences, n'ont pas posé de plaques.
Mauvaise volonté ou négligence du maire ?
Guy SCHMAUS, Sénateur honoraire s'adresse au Directeur de Clichy Habitat, Olivier Ménard pour demander que les plaques soit apposées.



Monsieur le directeur Général,
Des Clichois du quartier Nord me demandent d’être leur interprète auprès de vous afin que soient apposées à côté des cinq portes d’entrée sur la façade de l’immeuble du 1-9 rue de Lattre, des plaques indiquant qu’il s’agit de la résidence « Guy Môquet ». (1)
Actuellement, seule une petite plaque située à l’intérieur du hall du 5 rue de Lattre rappelle que la réhabilitation du bâtiment a été achevée le 15 février 2010.
Le choix du nom du jeune lycéen fusillé à l’âge de 17 ans à Châteaubriant, le 21 octobre 1941, (il y aura dans quelques mois 70 ans), résulte d’un vote à bulletin secret des locataires, vote qui eût lieu deux ans auparavant.

Lire la suite...

 

La Droite, le PS et le Parti de Gauche votent ensemble le budget de Catoire

Camp250.jpg
Les élus PS-MODEM-Nouveau Centre- PRG- Verts Europe Ecologie- Parti de Gauche et UMP (à l'exception de Mm Restoux) ont voté le budget 2011 de G.Catoire, lors de la séance du Conseil municipal du 26 avril .
A l'inverse, refusant d'apporter ainsi leur caution au virage à droite de Catoire, lequel ouvre sa majorité au MODEM-Nouveau Centre, les élus communistes Guy Schmaus, Annie Mendez et Christian Garnier ainsi que Mireille Lambert de L.O. (qui a pour sa part rendu sa délégation) se sont abstenus.
L'intérêt des Clichois ne doit pas être sacrifié à des préoccupations politiciennes.
Cela suppose un large rassemblement, sans compromission avec la droite, pour revenir à une véritable gestion de gauche répondant aux attentes de la population :
lutte pour le dédoublement de la ligne 13, maintien de la caserne des pompiers, refus de la fermeture des urgences et développement de l'Hôpital Beaujon, remboursement aux locataires et propriétaires des sommes indûment versées à Suez au titre du chauffage urbain, construction de logements sociaux et refus du surloyer, luttes contre les fermetures de classes et pour le maintien des filières au Lycée Newton, réalisation rapide du Boulevard urbain de contournement (BUC), refus des "tours Catoire" et aménagement à visage humain repoussant la spéculation immobilière et la vision sarkozienne du Grand Paris...

 

Après 3 mois et demi sans conseil municipal, enfin le débat sur les Orientations budgétaires pour 2011!

democratie.jpg
Gêné aux entournures par son alliance avec le MODEM-Nouveau Centre, fortement contesté jusqu'à l'intérieur du groupe socialiste, en grande difficulté sur le dossier du chauffage urbain, le maire Gilles Catoire n'a pas réuni le conseil municipal durant trois mois et demi !
La trahison des électeurs fait mauvais ménage avec la démocratie et la gestion au grand jour. Ce délai effarant sans réunir les élus des clichois, en dit long sur sa conception de la démocratie à la Mairie, et sur son penchant au pouvoir personnel...
Mais la Loi rend obligatoire un débat d'orientation avant le vote du budget, et Catoire a du se résoudre, après l'avoir plusieurs fois repoussé, à convoquer un conseil municipal le 29 mars. Voici l'intervention de G. Schmaus au cours du débat autour des orientations budgétaires.

Lire la suite...

 

G. Schmaus (PCF): Ensemble, relevons le défi du mépris de la démocratie !

GuySch2250.jpg
Dialogue Clichois reproduit l'intervention de G. Schmaus, président du groupe des élus communistes, sur le parvis de la mairie, le 5 février.
« Gardons Clichy à Gauche » titrait le dernier tract de notre liste d’union élue en mars 2008 par les clichois !
Le même tract – que j’ai sous les yeux, reprochait à Stéphane Cochepain du MODEM de faire liste commune avec l’UMP, parce qu’il avait rejoint, je cite « la droite, sa famille d’origine ». C’était, il y a moins de trois ans.
Le MODEM a-t-il changé pour que Gilles Catoire, maire PS de Clichy, lui ouvre en grand les portes de sa gestion municipale ? Le Modem est il passé de l’orange au rouge de la contestation de la politique des puissances d’argent conduite par Sarkozy, politique qui s’illustre par le creusement sans précédent des inégalités et par les attaques insupportables contre les retraites, les services publics et les acquis sociaux ?
Non mille fois non !

Lire la suite...

 

Clichy : Communiqué des élus communistes

ANECR.jpg
Alors qu’il a été élu en mars 2008 à la tête de l’union de la gauche, le maire PS de Clichy Gilles Catoire vient d’annoncer l’entrée de la droite (MODEM) dans son exécutif municipal.
Cette trahison du choix démocratique des clichois a commencé dès octobre 2008 par l’éviction des élus communistes parce qu’ils se sont opposés à la main mise sur Clichy des requins de l’immobilier avec leurs tours de grande hauteur.
Elle s’est poursuivie par l’éviction d’autres élus de gauche qui, en mai 2010, s’y sont eux aussi opposés.
Sarkozy et Balkany applaudissent, eux qui rêvent d’intégrer Clichy au Grand Paris de la finance contre nos concitoyens qui y habitent, y étudient et y travaillent.
Cela va de pair avec le scandale du chauffage urbain vendu aux clichois 40% plus cher qu’ailleurs par le groupe Suez, tandis que le maire porte sa part de responsabilité.
Cela va de pair avec les renoncements de Gilles Catoire ; à empêcher la fermeture de la caserne de pompiers, à rassembler les clichois contre la destruction à terme de l’Hôpital Beaujon, à dénoncer la fermeture des classes du lycée Newton, à exiger le dédoublement de la ligne 13 du métro, à défendre toutes les victimes d’une société fondée sur les inégalités et les cadeaux aux plus riches.
Le pire serait de laisser se perpétuer cette trahison sans riposter, sans cibler les coupables, sans réagir dans l’unité citoyenne la plus large, avec tous les démocrates et les républicains qui n’acceptent pas d’être trompés, abusés, pénalisés si injustement.
C’est dans cet esprit et avec cette volonté que les élus communistes sont disponibles pour prendre leur part à l’action avec détermination, afin que Clichy reste une ville de gauche.
Clichy, le 19 janvier 2011

Annie Mendez, Christian Garnier, Guy Schmaus
Conseillers municipaux communistes de Clichy

 

Vote du PLU: Catoire s'appuie sur la droite UMP et MODEM ! Lire l'intervention de Guy Schmaus

GS1beauj250rot.jpg

G. Catoire a finalement réussi, grâce au renfort des voix de la droite UMP et du MODEM, à faire voter son PLU Sarko-compatible ouvrant les vannes de la spéculation immobilière sur la ville .
Ce Plan local d'urbanisme aurait il été adopté si le vote avait été à bulletin secret ? Pas certain. A gauche, les élus communistes, les Verts, des divers gauche et 5 élus socialistes, dont deux maires adjoints, ont voté contre. Un autre maire adjoint socialiste s'est abstenu.
Le renfort des 8 voix de droite à donc été décisif.
Résultat : une gauche profondément divisée (17 pour et 15 contre et 1 abstention), un maire isolé jusque dans son bureau municipal...
Le bilan de G. Catoire est très mauvais et inquiète les clichois:
- anticommuniste viscéral, il retire leur délégation aux élus communistes et casse l'union de la gauche,
- il n'écoute pas les clichois, majoritairement opposés à ses options d'aménagement pour la ville, il s'apprête à mettre en œuvre un PLU ne pouvant réjouir que les promoteurs à même de rentabiliser les grandes tours,
- désertant le combat pour le dédoublement de notre ligne de métro, il abandonne les usagers de la ligne 13 à leur sort.
- il porte, par son inaction, une lourde responsabilité dans le scandale du chauffage urbain qui alourdit les charges de chauffage des locataires et des propriétaires
Et maintenant G. Catoire joue la carte de la compromission ouverte avec la droite UMP et MODEM, lesquels lui apportent l'appui qui lui manque à gauche.
Est-ce le prélude à une ouverture à droite , à une alliance avec le MODEM ou même avec l'UMP ?
Voici l'intervention de G. Schmaus, lors du dernier conseil municipal.

"Bien penser notre ville pour les 20 ans à venir, c’est naturellement long et difficile, car le préalable à tous les choix n’a qu’un nom : l’humain. L’humain dans ses besoins, dans ses attentes, dans ses espoirs et dans ses futurs.
Or, le seul moyen de ne pas se tromper est de satisfaire à l’exigence démocratique.
Tous vos déboires, Monsieur le Maire, au sujet du plan local d’urbanisme viennent de cette « exigence démocratique » que vous avez oubliée, négligée et hélas même, méprisée.
Nous ne nous réjouissons pas, nous communistes, de votre échec, puisqu’un P.L.U. est indispensable à une bonne gestion d’une ville comme Clichy.
Mais pas un P.L.U. soumis aux puissances d’argent dont les appétits, jamais rassasiés, n’écrasent pas seulement les plus modestes, mais tous ceux qui souffrent du chômage, de la vie chère, du manque de logements aux loyers accessibles, de l’angoisse du lendemain, des multiples régressions sociales, dont le recul de l’âge de la retraite n’est pas le moindre….
Aussi, nous nous prononçons pour un nouveau plan local d’urbanisme rédigé avec et pour les clichois, fondé sur trois règles de gauche : la fidélité aux engagements, le courage de résister et de riposter, la franchise sur ce que l’on dit et ce que l’on fait."

Lire la suite...

 

Catoire fait le vide autour de lui

gaylussac350.jpg La machine à faire le vide de Gay Lussac (musée du CNAM).



G. Catoire, le maire socialiste de Clichy, fait le vide autour de lui et est de plus en plus isolé. Il retire à tour de bras les délégations à ses adjoints. Y compris au Vert A. Fournier....
Après avoir retirer leurs délégations aux élus communistes hostiles au projet de PLU, s’inscrivant trop bien dans le projet de Grand Paris de Sarkozy, Gilles Catoire s’est retrouvé en difficultés au fur et à mesure que la vérité se faisait jour sur la nature de ce PLU dans la ville.
Dans le même temps, au lieu de soutenir les intérêts des clichois en se ralliant à l’idée du dédoublement de la Ligne 13 pour la désaturer, Catoire s’est fait « balader » par ses amis Huchons et Delanoë et a essayé, en vain, de persuader les clichois que le prolongement de la ligne 14 jusqu’à Pleyel allait résoudre le problème.
Ce que les spécialistes et les utilisateurs de la ligne 13 ne croient pas une seconde….Pas plus que les élus de Gennevilliers, mobilisés à fond pour le dédoublement de la 13.
Dans toutes les réunions de concertation, à commencer par celle de Clichy, tenue au nouveau Conservatoire, c’est l’idée du dédoublement qui s’est majoritairement dégagée.

Lire la suite...

 

CG 92 : C. Margaté (PCF) : Un budget sans ambition pour les Alto-Séquanais

Cmargate250.jpg
Le groupe communiste et citoyen n’a pas voté un budget départemental qui ne répond pas aux besoins et aux attentes d’une population en détresse.
Patrick Devedjian dit : « L’action sociale est la première de nos responsabilités» et prétend augmenter ce budget de + 5 %.
La réalité est tout autre.

Lire la suite...

 

"A quoi sert de voter puisque personne ne nous écoute et qu'on vit de plus en plus mal?"

argent.jpg
Cette "abstention de la colère" a prévalu lors des élections régionales, à Clichy comme dans tout le pays.

6 clichois sur 10 n'ont pas voté et 5 français sur 10 en ont fait autant. Il ne s'agit pas pour nous de justifier la forte abstention, il s'agit de la comprendre. De surcroit et ce n'est pas le moins important, le chef de l'état et la droite ont essuyé une cinglante défaite. Tant mieux, d'autant que la gauche a largement gagné ces élections régionales.
Ne nous faisons cependant aucune illusion, Nicolas Sarkozy et ses soutiens ne veulent rien changer à leurs projets funestes. D'où la nécessité absolue de stopper ce train fou des attaques à venir,en particulier celui du recul de l'age de la retraite, de la casse des services publics de la santé, de l'éducation et des transports... sans oublier le train fou des licenciements en premier lieu dans l'industrie ainsi que le blocage des salaires... A Clichy, rien ne doit être négligé pour empêcher la mise à mort de l'hôpital Beaujon qui commence par la suppression des urgences, la fermeture de la psychiatrie et l'abandon de la nouvelle maternité...
Ne renonçons pas au dédoublement de la ligne 13 du métro qui est la priorité pour en finir avec la "bétaillère".
Ne nous laissons pas endormir par les belles maquettes sur le "Grand Paris" de Sarkozy. Son seul but étant d'en faire une "métropole business" au détriment des franciliens qui y vivent et qui y travaillent.
Si les élections régionales ont tiré un signal d'alarme, le désespoir n'est jamais fatal.
Pour notre part, nous exigeons qu'on taxe enfin les revenus financiers, qu'on supprime les exonérations des cotisations patronales, qu'on satisfasse les revendications salariales, et qu'on s'engage sur une nouvelle politique de l'emploi.
Les clichois peuvent compter sur nous pour tenir tous ces engagements.



Les Conseillers municipaux communistes : Annie Mendez, Ch. Garnier, G. Schmaus

 

Vote du Budget 2010 : l'intervention de G. Schmaus (PCF)

Guycarr_jpg.jpg
"En 25 ans de mandat, c’est la première fois que vous nous proposez une augmentation zéro du taux des impôts locaux. Mieux vaut tard que jamais ! Bon anniversaire Monsieur le Maire !
Seriez vous devenu sensible aujourd’hui à l’avalanche des attaques qui submergent les clichois, à leurs angoisses dues à l’incroyable régression sociale, économiques sarkozienne, sanctionnée par le vote régional d’avant hier ou vous êtes vous enfin laissé convaincre par nos arguments réitérés sur la trop forte pression fiscale locale de ces dernières années ?

Lire la suite...

 

Budget 2010 de Clichy : les élus communistes s'abstiennent.

Mairface238.jpg
G. Catoire fête, cette année, ses 25 ans de mandat de maire alors que le conseil municipal avait à son ordre du jour, l’adoption du budget 2010, mardi 16 mars. Pour la première fois, depuis 25 ans – comme quoi tout peut arriver, surtout à la veille d’un second tour d’élections, G. Catoire n’a pas osé proposer de hausse de la taxe d’habitation.
Les communistes s’en sont félicités, même si le budget présenté n’était pas fameux, faute d’être suffisamment social.
Les élus communistes se sont donc abstenus, Alain Fournier et les Verts aussi. Le maire socialiste en difficultés sur bien des dossiers (PLU, hyper tours, ligne 13, chauffage urbain, logement...) voit donc ses soutiens s'effilocher.
G. Catoire pour approuver son budget n’a donc pu s’appuyer que sur les élus socialistes et radicaux …et sur LO et la représentante au Conseil municipal du populiste opportuniste J.J. Karman qui ont docilement voter « pour ».
Pour les élus communistes, totalement étrangers aux comportements politiciens et toujours constructifs, seul l'intérêt des clichois prime.
Guy Schmaus, au nom du groupe communiste, a déposé un vœu de soutien à la lutte des enseignants du collège Van Gogh, qui fut adopté à la quasi unanimité.

 

Crise à Clichy la Garenne

Communiqué du Groupe communiste de Clichy la Garenne

ANECR.jpg
Si Gilles Catoire, le maire socialiste de Clichy, a dû, in extremis, sortir de l’ordre du jour du Conseil municipal du 17 février 2010, le vote sur son Plan Local d’Urbanisme (PLU), c’est que l’hostilité initiale des seuls élus communistes, il y a 15 mois, a gagné sa propre majorité au point de lui faire mordre la poussière.

Lire la suite...

 

Plan Local d'Urbanisme : Une lettre des élus communistes clichois au maire G. Catoire

arton449-b0be9.jpg

Avant la tenue du prochain Conseil municipal consacré au PLU, les élus communistes viennent d'envoyer une lettre à Gilles Catoire, Maire de Clichy, pour lui demander des clarifications sur les points qui ont motivé le positionnement critique et constructif des communistes.
Ces points ont trait à la surdensification de la ville, à l'abandon des usagers de la ligne 13 à leur sort en refusant de s'engager pour le débranchement, au devenir des terrains SNCF, en bordure de Levallois et à la construction des tours gigantesques refusées par plus de 80 % des clichois, lors de la consultation par questionnaire.
De ces clarifications dépend le sens du vote final des élus communistes sur ce dossier.
Dialogue clichois met en ligne cette lettre dont copie a été également adressée à Mm C. Alfaroba, maire adjointe à l'urbanisme.

Lire la suite...

 

CONGRES DES MAIRES DE FRANCE

chimutp.jpg
Merci à Chimulus pour cette explication limpide .

 

Suppression de la Taxe Professionnelle : Un projet dangereux pour notre économie, pour nos services publics, contraire à l’intérêt général

parisot_medef_saluant400.jpg
Marie-France Beaufils, sénatrice communiste, a dénoncé le projet gravissime de suppression de la Taxe Professionnelle qui assècherait les finances des communes et des départements, et donc qui porterait un coup terrible, faute de financement, les services publics de proximité.
Au contraire, les communistes estime que cet impôt sur le capital est parfaitement justifié : le PCF milite même pour l'élargissement de son assiette avec une prise en compte des actifs financiers des entreprises et sa modulation en fonction de critères sociaux (créations d'emplois) et environnementaux.

Voici, s'adressant au ministre de l'économie Ch. Lagarde, l'intervention de M.F. Beaufils.



" Suite à la promesse du Président de la République de supprimer la taxe professionnelle en février dernier, vous avez décidé d’inscrire cette suppression dans la loi de Finances.
Comme nous l’a précisé Mme Lagarde, les entreprises gagnent ainsi une capacité de trésorerie supplémentaire de 11 milliards d’euros puis chaque année de 5,8 milliards. Que peut-on attendre d’une telle décision pour notre économie ?
Pourquoi cette mesure aurait-elle des effets ? Est-ce qu’une plus grande part de la valeur ajoutée créée dans les entreprises sera consacrée à l’emploi, à l’investissement ?
Le rapport demandé par Nicolas Sarkozy nous a rappelé dernièrement qu’en 20 ans, cette valeur ajoutée a profité aux seuls actionnaires.
(Voir l'intervention de M.F. Beaufils)

Lire la suite...

- page 1 de 3

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs