AAVdrvotim.jpg
L'engagement du candidat Hollande d'accorder le droit de vote et d’éligibilité des étrangers dés 2014 doit être tenu !
La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, vient de remettre en cause la possibilité d’instaurer le droit de vote et d’éligibilité des étrangers dés 2014.
Cette déclaration va à l’encontre de l’engagement de la majorité de proposer une loi en ce sens dés le premier semestre 2013.
S'agit il, une fois de plus, d'un recul devant la Droite et les patrons ?
S’il venait à se confirmer, un tel report serait un véritable recul et une déception pour celles et ceux, nombreuses et nombreux à Clichy, comme ailleurs, dont le vote en mai dernier exprimait également l’exigence d’un progrès démocratique.
Créant de la richesse en France par leur travail, exploités et surexploités par un patronat sans scrupule, ces travailleurs doivent avoir les mêmes droits que les autres.
Donner le droit de vote est un acte important pour favoriser leur intégration et leur apport à la société française. C'est l'intérêt de la classe ouvrière dans la mesure aussi où, devenus citoyens à part entière, ils ne pourront plus être utilisés dans les entreprises pour faire pression à la baisse sur les salaires.
Engagement présidentiel, le droit de vote des étrangers est une exigence absolue.
Le PCF et ses élus demandent au Président de la République et au gouvernement de s’engager fermement pour qu’un projet de loi constitutionnelle soit proposé dés le début de l’année prochaine.
Il en va de l’égalité des droits dans notre pays.