Colpaixjpg.jpg
En extrême difficultés dans l'opinion, Sarkozy veut entraîner la France dans la guerre pour reserrer les rangs derrière lui, dévoyer le mouvement des peuples dans le Maghreb et participer, aux cotés de l'impérialisme US et de ses complices de l'OTAN, au pillage des ressources pétrolières libyenne.
Voici un communiqué du PCF. Le Parti communiste français exprime son opposition totale à une intervention militaire en Libye. Des responsables de l'insurrection populaire ont plusieurs fois exprimé leur refus d'une telle intervention.
Kadhafi lui-même, tout en bombardant des villes et en réprimant de façon criminelle, instrumentalise cette menace pour tenter d'enlever toute légitimité au mouvement qui veut la fin de son régime dictatorial. L'installation d'une zone d'interdiction aérienne dans l'espace libyen comporterait un risque grave d'escalade.
Le PCF condamne toute tentative des Etats-Unis, de l'OTAN ou des pays de l'Union européenne pour arrêter et récupérer les révolutions et les mouvements populaires en cours. Alors que les peuples du monde arabe se soulèvent dans des mouvements de grande portée, à partir des exigences de démocratie et de justice, Nicolas Sarkozy joue sur les peurs et agite les thèmes de l'Islam, du terrorisme, de l'invasion par les flux migratoires pour ses ambitions électorales et politiciennes.
Les autorités françaises doivent au contraire prendre la mesure de l'importance historique des bouleversements du monde arabe. Elles doivent aider à des issues positives en aidant l'ensemble des démocrates et des progressistes qui y contribuent.