Le 24 mars 2010, le conseil d’administration de l’assistance publique des hôpitaux de Paris –AP-HP) présidé par le député socialiste Leguen délégué par le maire de Paris Bertrand Delanoé a décidé de regrouper les 37 hôpitaux en 12 groupes hospitaliers. Il est prévu de supprimer 3000 à 4000 emplois soignants d’ici deux ans. L’objectif étant, selon les auteurs de cette restructuration, de faire 300 millions d’économie.

Ce qui est prévu à Clichy

Dans l’immédiat, on fermerait les urgences de Beaujon où passent 30 000 patients par an dont les 2\3 de clichois, on supprimerait les services de psychiatrie et on abandonnerait la nouvelle maternité. De surcroît, on accentuerait la chasse à ce qu’ils appellent les gaspillages. A terme, c’est la disparition de l’hôpital Beaujon et son regroupement avec l’hôpital Bichat ailleurs qu’à Clichy.

La logique financière de la loi Bachelot

Depuis le 1er avril, la loi Bachelot, dite Hôpital, Patients, Santé,Territoires ((HPST) est en vigueur.
Désormais, l’ancien ministre socialiste de la santé Claude Evin est le préfet sanitaire d’Ile de France.
Il a pour mission, entre autre, de réduire les dépenses, de révoquer les directeurs des Hôpitaux récalcitrants, de fermer les services, de licencier les personnels, de passer outre l’avis des médecins…

La logique de cette loi est d’en finir avec la santé publique et de promouvoir sa privatisation. La santé publique n’est pas la seule visée puisqu’en dépit de sa débâcle électorale Nicolas Sarkozy veut maintenir le cap des contre réformes réactionnaires en commençant par le recul de l'age de la retraite.

Une Clichoise profite de la crise !

Avec Nicolas Sarkozy, la France devient un paradis fiscal pour les plus riches. Ainsi la clichoise Liliane Bétancourt, héritière de l’Oréal passe du 21èm rang au 17 èm rang mondial avec une fortune de 14,7 milliards d’euros soit 4,7 milliards de plusen un an.
Elle a donc gagné en un an 15 fois le total des économies qu’on prétend réalmiser avec la restructuration des hôpitaux publics. Pouvons nous les laisser tuer notre santé publique et notre hôopital clichois alors que les riches n’ont jamais été aussi riches ? La logique de la rentabilité financière partout et pour tout, inscrite dans le traité Chirac-Jospin de Lisbonne peut avoir des conséquences tragiques si Beaujon est rayé de la carte sanitaire clichoise.

Unissons nous pour sauver et développer Beaujon

Quelques soient nos affinités, nos préférences, nos croyances, nous sommes tous menacés. A nous de contraindre les décideurs à renoncer ! En prélevant l’argent sur les exonérations des patrons, sur les milliards versés aux banques et en taxant les profits exorbitants des multinationales comme Suez, Total et l’Oréal….

C’est la raison pour laquelle les communistes de Clichy et leurs élus vous appellent à signer la pétition pour sauver et moderniser Beaujon.
Un pays de liberté, c’est un pays où l’on peut travailler, manger, s’instruire, se distraire, se loger et se soigner. Nous vous invitons à participer à la réunion publique:__

Vendredi 16 avril 2010, à 19H
salle Heidenheim,
place du marché du centre.

Nous exigeons que Beaujon reste un hôpital de plein exercice!