Monsieur le Maire,

Dans le prolongement de la réunion des élus de l’opposition municipale du Mardi 26 janvier dernier, et suite à la sollicitation téléphonique de Catherine Alfarroba, nous nous sommes réunis et avons pris connaissance de la note sur le PLU de la maire adjointe à l’urbanisme.
Comme Guy Schmaus l’a souligné en notre nom, nous sommes ouverts à la discussion pour la prise en compte des évolutions sur ce texte engageant l’avenir des clichois et de notre ville.
Vous connaissez les raisons de notre vote contre ce projet. Nous les rappelons :
1- La démographie : nous ne croyons pas à la nécessité de la densification de Clichy, notre ville étant une des plus denses de toute la ceinture parisienne, avec les besoins en équipements publics scolaires, de loisirs et autres que cela engendre.

2- Les tours de grande hauteur ne pourront en aucun cas apporter la solution aux 4.000 familles clichoises mal-logées. Elles alimenteraient la spéculation foncière et immobilière sur le territoire communal au détriment des intérêts des clichois. Nous ajoutons que les clichois se sont catégoriquement opposés à la construction d’immeubles de grande hauteur, dans le questionnaire qui leur a été soumis par la Ville.

3- Les terrains SNCF ne doivent pas disparaître au profit de constructions de logements. Ce serait mettre directement en cause l’avenir des transports ferrés urbains, l’un des pivots du développement durable, ainsi que les emplois directs et induits actuels et futurs.

4- La dé-saturation de la ligne 13 restera une fiction sans son dédoublement et son débranchement. Or, le texte actuel du PLU n’en dit mot. Il vise uniquement le prolongement de la ligne 14 qui, certes, rendra d’autres services utiles aux usagers tant est grand le retard pris en matière de transports publics en Ile-de-France. Mais la saturation de la ligne13 n’en sera pas pour autant résolue. Le commissaire enquêteur a, lui-même, insisté sur la priorité au dédoublement de la ligne 13.
Aussi, pouvez-vous nous dire sur quels points précis vous avez modifié le texte ? Et de quelle façon ? Sur les quatre points cités plus haut, essentiels à nos yeux, avez-vous tenu compte de nos observations ? Si tel est le cas, nous sommes bien évidemment ouverts à participer à une réunion avec vous avant le prochain conseil municipal.

Dans l’attente de votre réponse dans les prochains jours, veuillez agréer, Monsieur le Maire, l’expression de nos salutations distinguées.

Christian Garnier, Annie Mendez, Guy Schmaus