Alors qu’elle devrait être un pôle de résistance à la crise et à la politique de la droite.
Ces immenses richesses doivent profiter à tous les franciliens et franciliennes. Le projet de la droite sur la région servirait les intérêts financiers.

Pour nous, le projet c’est l’égalité comme moteur de développement !

L’égalité devant le droit aux transports, à l’emploi, au logement, à l’éducation, à la santé, devant le droit à un environnement de qualité… Se préoccuper du bien être des franciliens, c’est créer des richesses et de l’emploi.
La prochaine majorité devra mettre en place un plan de mobilisation régional pour l’emploi et la formation. Et l’argent existe pour cela : un fonds régional peut mobiliser le crédit aujourd’hui détourné par les banques au seul profit de la finance. Bien former les jeunes aux métiers du bâtiment ou des nouvelles technologies, c’est préparer l’économie de demain.

Relever ce défi, c’est tirer tout le monde vers la dignité.

Il faudra améliorer les transports publics, construire les 50.000 logements sociaux par an que nous proposons, mettre partout l’habitat aux normes environnementales d’un XXIe siècle réellement écologique, répondre aux besoins d’accueil de la petite enfance, créer un observatoire régional contre les violences faites aux femmes comme nous l’avons fait en Seine-Saint Denis.

Le spectre de Pécresse!

Nicolas Sarkozy a dépêché un bataillon de ministres pour reprendre l’Île-de-France à la gauche, avec à leur tête Valérie Pécresse. Vous la connaissez, elle a déjà mis à feu et à sang les universités. Et on devrait maintenant lui laisser les clés de la région? Ce serait une folie.
Elle veut créer un métro automatique qui relieraient les aéroports aux centres d’affaires de la région. C’est sûrement très utile pour les actionnaires de la Défense. Ça l’est nettement moins pour les millions de salarié-es qui mettront toujours plus de temps à se rendre à leur travail.
Priorité aux transports pour tous Tout l’argent doit être investi pour que cesse le scandale de la triple peine : plus on habite loin, plus on s’épuise dans les transports, et plus on paye cher.
Relions les banlieues les unes aux autres Relions les banlieues les unes aux autres, pour desservir enfin correctement les quartiers délaissés. Arrêtons de s’épuiser des heures et des heures dans les transports !
Et prenons une mesure juste : zone unique pour tous les habitants de l’Ile de France au prix de la zone 1. C’est simple et cela peut être financé, si tout le monde s’y met, la région, l’État et les entreprises.

Notre force, un Front de gauche !

Ce qui fait la force du Front de Gauche et des listes « Ensemble pour une Ile de France à gauche, solidaire, écologique et citoyenne », c’est notre unité. La gauche doit passer à la vitesse supérieure.
Pour cela nous avons besoin d’une gauche qui ne soit pas lourde comme un éléphant, une gauche qui cesse d’être molle et rompe avec l’accompagnement du libéralisme.
C’est ce que vous demandez. Partout où je vais, je rencontre des salarié-es qui me disent qu’ils n’en peuvent plus de la vie qui leur est faite. Le 14 mars prochain, tous ensemble, nous pouvons être la locomotive de la gauche. Nous avons besoin d’une victoire ! En votant massivement pour le Front de Gauche, vous ferez gagnez la région Île-de-France.

Pierre Laurent