L’Union locale CSF tient à rappeler :

1 / La justice doit être saisie, notamment en ce qui concerne le préjudice subi par les locataires et l’Office HLM lui-même. Le concessionnaire doit rembourser les sommes indûment perçues.

2 / Les répercussions du surcoût du chauffage sur les locataires restent à négocier, et nous renouvelons notre demande d’une participation financière de la Ville en raison de sa responsabilité dans cette affaire.

3 / Pour le futur, non seulement les contrats doivent être dénoncés mais la solution de la mise en régie municipale du chauffage urbain doit être examinée.

4 / En cette période de vérification des charges locatives, nous sommes confortés par le rapport de la Chambre régionale des Comptes qui dénonce la non-transparence de la facture qui nous est présentée en matière de chauffage. Nous refuserons dans ce domaine de payer les surcoûts, résultats d’une gestion désastreuse dont nous ne sommes pas responsables.

La CSF donnera à cette affaire les suites qui s’imposent.
Unis dans des amicales fortes, les locataires peuvent obtenir des résultats.

Clichy, vendredi 10 septembre 2010
Contactez la CSF Clichy : csf.clichy@gmail.com