Mairface238.jpg
G. Catoire fête, cette année, ses 25 ans de mandat de maire alors que le conseil municipal avait à son ordre du jour, l’adoption du budget 2010, mardi 16 mars. Pour la première fois, depuis 25 ans – comme quoi tout peut arriver, surtout à la veille d’un second tour d’élections, G. Catoire n’a pas osé proposer de hausse de la taxe d’habitation.
Les communistes s’en sont félicités, même si le budget présenté n’était pas fameux, faute d’être suffisamment social.
Les élus communistes se sont donc abstenus, Alain Fournier et les Verts aussi. Le maire socialiste en difficultés sur bien des dossiers (PLU, hyper tours, ligne 13, chauffage urbain, logement...) voit donc ses soutiens s'effilocher.
G. Catoire pour approuver son budget n’a donc pu s’appuyer que sur les élus socialistes et radicaux …et sur LO et la représentante au Conseil municipal du populiste opportuniste J.J. Karman qui ont docilement voter « pour ».
Pour les élus communistes, totalement étrangers aux comportements politiciens et toujours constructifs, seul l'intérêt des clichois prime.
Guy Schmaus, au nom du groupe communiste, a déposé un vœu de soutien à la lutte des enseignants du collège Van Gogh, qui fut adopté à la quasi unanimité.