Toujours est il que le fait positif est là, et nous aurions bien tort de le sous estimer. Christian Garnier ayant donné notre avis sur les orientations budgétaires pour 2010, inutile de répéter ses propos d’autant que vos textes sont la copie conforme de ceux de février.
En revanche, cinq sujets soulèvent les légitimes inquiétudes des clichois. Tous ont directement ou indirectement des implications budgétaires, donc politiques et sociales. Aussi vais je les énoncer brièvement.

1. Pourquoi vous obstinez vous à imposer aux clichois des tours de grande hauteur avec, entre autres, des conséquences sur la flambée de foncier et des loyers, alors que les clichois vont ont à 80% répondu qu’ils n’en veulent pas ? Par ailleurs en gommant, dans votre seconde mouture du plan local d’urbanisme, votre acceptation de de la livraison des terrains sNCF au privé, vous taisez que ces terrains doivent contribuer au développement si menacé des transports en commun publics.

2. C’est la vie des clichois qui est en danger si nous laissons abattre l’höpital beaujon en commençant par son service d’urgence et ses 30 000 patients annuels, son secteur psychiatrique et ce qu’il reste de la cardiologie. L’affaire ne concerne pas seulement les personnels hospitaliers dont on veut supprimer é à 3000 postes. Elle est surtout notre affaire à toutes et à tous.
A nous de prouver qu’on peut sauvegarder et moderniser Beaujon en prélevant l’argent sur les insolents profits des plus fortunés, scandaleusement privilégiés et sur les gaspillages mortels des guerres sans issue comme en Afghanistan. A nous de nous inscrire comme jamais dans l’action rassembleuse pour que l’inquiétude de nos concitoyens se transforme en colère massive, combative et finalement victorieuse.

3. Comment pouvez vous être encore aussi sourd au besoin si fortement exprimé à Clichy, à Gennevilliers, à St Ouen, à Saint Denis, 0 Paris de dédoubler en urgence la ligne 13 du métro ?
Nous mettons au défi les ingénieurs et les techniciens du STIF et de la RATP de nous prouver que le prolongement de la ligne 14 prévu, dans le meilleur cas pour 2017, sera de nature à rendre plus humainement acceptable l’utilisation des « bétaillère étouffoirs » de la ligne 13 ! Aussi avons nous demandé à J. Huchon d’organiser un référendum populaire sur son dédoublement.
Nous ne sommes nullement rétifs au prolongement de la ligne 14, tout en observant que son futur raccordement à Roissy s’inscrit parfaitement dans le « Grand Paris Bussiness » de Nicolas Sarkozy.

4. La commission d’enquête sur le chauffage urbain doit impérativement s’en tenir à trois objectifs :

  • Chiffrer le montant des préjudices financiers des locataires, des copropriétaires, des consommateurs institutionnels, des contribuables clichois et définir les modalités de remboursement
  • Obtenir la baisse de ‘0% du prix de la vapeur fournie par le groupe multinationale SUEZ
  • En finir avec les bilans truqués de la SDCC qui ont anormalement perduré.

5. Qui peut honnêtement croire que c’est à cause de ses absences que vous avez chassé Christian Garnier du conseil d’administration de l’Office HLM?
N’est ce pas à votre demande que nous avons présenté un autre candidat ? Vous vouliez, nous disiez-vous, préserver la diversité politique de la gestion de l’Office HLM. Or contrairement à vos propres engagements, vous nous avez opposé un de vos servants à la précédente séance du conseil municipal.
C’est ainsi que pour la première fois depuis 25 ans, il n’y a plus aucun élu communiste à son conseil d’administration. Votre stratégie est donc bien « Plutôt la droite que les communistes » !
Éclairant anniversaire, Monsieur le Maire. Éclairant sur vos choix droitiers.
Vous privez ainsi les clichois d’un porte voix déterminé et dérangeant au sein d’un organisme municipal qui vous est trop docile.
Ce soir, c’est en pensant aux clichois que nous émettons un vote d’abstention sur le budget 2010 de la ville. D’abstention, croyez bien qu’il ne s’agit en rien d’un vote de reddition mais d’un vote d’actions et sans concessions."