Qui paiera les coûts de ces décisions ? Le prix de l’électricité en sera doublé, pénalisant fortement les usagers et notre industrie. Nous ne pouvons penser que ce vaste gâchis industriel serait la balance de quelques postes de députés.
Le secteur énergétique mérite autre chose qu’un vulgaire marchandage électoral.
Nous continuerons à réclamer un vrai débat ouvert et transparent sur le sujet, prenant en compte la réponse aux besoins et les contraintes posées par le réchauffement climatique.
Nous regrettons que ceux qui, à juste titre, critiquent la manière non démocratique des décisions prises par le passé, utilisent les mêmes méthodes qu’ils condamnent pour tenter d’imposer des décisions en dehors de tout débat contradictoire.
Nous réitérons notre demande de débat public et démocratique afin que chacun puisse sereinement et objectivement se forger un avis sur la question.
La situation économique et sociale de notre pays mérite bien autre chose qu’un accord de coin de table de quelque parti que ce soit.
Les emplois créés dans des filières d’énergies renouvelables et ceux existant dans la filière nucléaire doivent s’additionner et non s’opposer.
Les salariés refusent de servir de monnaie d’échange dans un débat politicien qui ne servira in fine qu’à nourrir les extrêmes.