En pleine crise économique, alors que les étudiants, la jeunesse, sont la catégorie sociale qui s’est le plus appauvrie, que de nombreuses familles rencontrent d’importantes difficultés, nous réclamons une vraie politique sociale en faveur des jeunes des Hauts-de-Seine.
Le coût pour les jeunes clichois devient prohibitif pour aller aux universités de Nanterre, de St Denis, de Villetaneuse ou sur Paris ...
C’est pourquoi les communistes demandent le remboursement à 50% de la carte Imagine R pour tous les bénéficiaires de ce titre de transport, collégiens, lycéens, étudiants, sans conditions de ressources.
Le coût en année pleine serait de 12 millions d'euros. Le Conseil général des Hauts de Seine, le département le plus riche de France en a largement les moyens.
Dirigés par des élus communistes, les conseils généraux de Seine Saint-Denis et du Val de Marne, pourtant loin de disposer des ressources fiscales des Hauts de Seine- avaient voté le remboursement à 50 % de la carte Imagine'R.
Faut il rappeler que la Fac Pasqua représente un gâchis de centaines de millions d'euros ? Ajoutons à cela que le Conseil Général a 28 millions de recettes supplémentaires cette année. Et qu'il a mis "en provision" plus de 9 millions d'Euros...
Oui, il y a de quoi trouver l'argent pour cette mesure de justice.