Les 10 et 17 juin, nous élirons nos député-es. De la bataille des élections législatives qui s’ouvre, va dépendre la possibilité de maintenir grande ouverte la porte du changement.
Car les menaces de la droite et de l'extrême droite pour empêcher les changements nécessaires ne sont pas mortes avec la défaite de Nicolas Sarkozy. Leurs candidats aux élections législatives - ici c'est Balkany et Leprince Ringuet - doivent être partout battus, et il faut barrer la route à l'entrée du FN à l'Assemblée nationale.
Il faut maintenant élire à l'Assemblée nationale une majorité de gauche qui soit à la hauteur de la situation et compte pour cela en son sein de très nombreux députés Front de gauche.
Des députés Front de gauche qui n’auront pas une seconde d'hésitation pour abroger les loi s scélérates du quinquennat Sarkozy et des dix années de droite au pouvoir.
Des députés Front de Gauche prêts à voter les lois sociales et démocratiques sans lesquelles le changement ne sera rien. Des députés Front de gauche engagés pour un pôle public de la banque et du crédit, le relèvement significatif du SMIC et des salaires, le retour de la retraite à 60 ans à taux plein pour tous, l’interdiction des licenciements boursiers, la relance de l'emploi industriel et des services publics, des droits nouveaux pour les salariés du public comme du privé, le droit de vote pour les étrangers résidents, pour l’égalité salariale femmes/hommes...
Ensemble, ne lâchons rien pour l'Humain d'abord !