atroy-davis.jpg
Honte aux juges de Georgie, honte à la Cour Suprême des Etats-Unis, honte à Barack Obama qui ont laissé faire le crime : Troy Davis, malgré la rétraction des témoins à charge a été mis à mort.
Voici une déclaration du PCF.
Troy Davis : « Aujourd’hui, les droits de l’Homme sont en deuil »
Le monde se réveille sur une effroyable nouvelle : Troy Davis a été exécuté cette nuit, après 5 heures d’attente. Nos premières pensées vont à sa famille, à sa sœur, ses proches et aux milliers de militants qui ont soutenu Troy pendant ses vingt années de calvaire passées dans les couloirs de la mort.
Alors que son procès a manifestement été bâclé, marqué par de faux témoignages, taches noires indélébiles, comment, un grand pays civilisé comme les États-Unis, a-t-il pu permettre l’assassinat de Troy Davis ?
Mumia Abu-Jamal, Hank Skinner… et plusieurs milliers de détenus sont actuellement dans les couloirs de la mort aux États-Unis et ailleurs dans le monde.
Le PCF appelle à combattre cette barbarie légale.
Le cœur de Troy s’est arrêté de battre, mais son combat pour l’abolition du châtiment cruel est plus que jamais d’actualité.
Aujourd’hui, les droits de l’Homme sont en deuil. L’abolition de la peine de mort est une exigence universelle et le 22 septembre sera désormais marqué d’une pierre noire.
Parti communiste français, Paris, le 22 septembre 2011.