Toutes les réunions de concertation tenue à Paris ou en Banlieue ont montré que cette solution avait le soutien des participants. Mais Huchon, Placé, ou Catoire, tout comme Pécresse ou Balkany et l’UMP n’en n’ont cure.
A l'inverse les élus communistes de Clichy, de Gennevilliers, de Stains, de Saint-Denis sont mobilisés pour le débranchement-dédoublement de la ligne 13. Pour l’heure le STIF et la Région financent l’installation des coûteuses (33 millions d’euros !) portes palières qui visent à accélérer l’entassement des sardines dans les wagons.
Les communistes sont favorables au débranchement de la ligne 13, proposition qui figurait au programme de la liste conduite par P. Laurent, lors des Régionales et sont porteurs d'une exigence de réforme des financements afin de trouver ailleurs que dans les poches des usagers et dans les budgets des collectivités locales, les moyens de financer tous les travaux indispensables.
IL faut en effet se tourner vers l'Etat, vers les grandes sociétés, la grande distribution, les banques, les aménageurs, bref les acteurs économiques qui bénéficient de ces infrastructures.
Nul doute que Laurence Cohen continuera, au sein du STIF à soutenir cette solution de bon sens, qui n’entame en rien l’intérêt de la réalisation de l’Arc-Express, cher à J. P. Huchon
. Clichcom