1 - Les conventions vont accélérer les hausses des loyers
À Clichy, nous subissons déjà des augmentations plus importantes que le maximum légal pour redresser les comptes de l'Office. La convention autorisera des hausses encore plus importantes (IRL + 5 %).
2 - Elles vont accélérer la vente des HLM
Alors qu'il y a près de 4 700 demandeurs de logements locatifs sociaux à Clichy, la convention prévoit des objectifs de vente chiffrés, ce qui diminuera le nombre de logements disponibles à la location sociale sur la ville. L'augmentation du prix de vente écartera les locataires souhaitant devenir propriétaires.
3 - Elles font rentrer le logement social dans une logique marchande
Les conventions auront pour résultat d'augmenter la valeur marchande du patrimoine social en l'alignant sur les loyers et les prix du privé. Par contrecoup ce sera la fin de la mixité sociale.
4 - Elles vont aggraver les inégalités territoriales
En effet, les critères utilisés pour le classement permettront de distinguer des immeubles "haut de gamme" et d'autres "bas de gamme" notamment dans les quartiers déjà défavorisés. a Clichy, on s'oriente vers un classement qui conduirait à augmenter l'ensemble du parc social !
5 - Elles vont justifier le désengagement de l'État
Les organismes sociaux du logement devront être rentables par eux-mêmes, ce qui justifie la baisse des crédits d'État et un transfert de certaines charges du logement social sur la commune de Clichy.

La CSF Clichy réaffirme son opposition à la CUS et aux conditions de sa mise en œuvre. La concertation avec les locataires, prévue par la loi, pour la mise en place de la convention n'a été qu'une caricature.
En effet, alors que la concertation a commencé en avril et que la signature doit se terminer en juin, un des principaux documents (Plan stratégique de patrimoine) n'a été transmis, non sans mal, aux représentants des locataires que le 19 mai.
La CSF de Clichy appelle les locataires, les citoyens et élus de la ville à réaffirmer le caractère non-marchand du logement social et à demander la mise en place d'une autre politique publique de l'État pour le logement social qui mette notamment fin à la loi Boutin.
Contactez la CSF Clichy :
mel : csf.clichy@gmail.com
tél. : 06 14 74 11 62