Que n’avons-nous pas entendu depuis une semaine : alibis, contre-vérités, mensonges d’État pour justifier des raids meurtriers.
Cette aventure a un parfum colonial. Se confirme l’enlisement du conflit et se profile le scénario d’une guerre totale qui menace la Méditerranée et le monde. Nicolas Sarkozy et l’OTAN sont engagés, à la vérité, pour contrer le printemps des peuples et troquer avec l’Arabie-Saoudite un partage des rôles dans la région.
Comment comprendre les laissez-faire en Côte-d’Ivoire où se profile un nouveau Rwanda ? Il faut dire stop, non à la guerre en Libye et laisser les libyens choisir leurs dirigeants.
Tous ceux qui, comme Jean-Luc Mélenchon, ont approuvé cette intervention militaire seraient bien inspirés de revoir leurs prises de positions.

André Gerin