banqualichim.jpg
La Commission Européenne a annoncé une coupe radicale dans le budget de l’aide alimentaire européenne qui sera ramené de 500 à 113 millions d’euros. Ainsi l'exigent Mm Merkel et le gouvernement allemand. En France, le Secours Populaire, les Restos du Coeur, le Secours catholiques vont ainsi se voir empêcher de distribuer des centaines de milliers de repas aux familles dans le besoin...
Cette Europe du capital, coproduite par la Droite, les partis socialistes et les Verts montre son vrai visage : au service des marchés financiers, elle réserve ses faveurs aux banques, aux spéculateurs, aux multinationales mais demeure intraitable pour les pauvres.
Cette aide apportait un financement aux 240 banques alimentaires européennes qui viennent en aide aux Européens les plus démunis.
Alors qu’il ne représente que 1% du budget de la Politique agricole commune, ce programme s’adressait à 13 millions de personnes dépendantes de cette aide. En France d’après les associations caritatives cette aide bénéficierait à deux millions de personnes.
Le gouvernement allemand, soutenu par six autres Etats européens qui ne participaient pas à ce programme, a décidé d’introduire une plainte devant la Cour européenne de Justice, arguant que cette aide ne pouvait être soutenue par le Budget de la Politique agricole commune (PAC), prétextant qu’elle était avant tout sociale et ne rentrait pas dans les missions de la PAC.
La Cour européenne de "justice" leur a donné raison en avril. Cette décision est totalement scandaleuse.
Elle est à l’opposé de l’idée d’une Europe sociale. Comment accepter que la Commission de Bruxelles puisse ignorer froidement 43 millions de personnes, menacées par la pauvreté alimentaire ?
"J’en appelle à l’action contre cette décision insupportable qui fait honte aux institutions européennes, déclare le député communiste européen P. Le Hyaric. Je demande à la Commission de cesser ces tergiversations incongrues et de non seulement rétablir les budgets de l’aide alimentaire européenne, mais de les augmenter pour combattre la malnutrition et la famine en Europe."

.