AAbabchom.jpg
Le chômage a de nouveau explosé en octobre.
Selon les statistiques de Pôle emploi, le nombre de demandeurs d'emploi (en catégorie A) a augmenté de 46 500 personnes. En septembre, il avait déjà bondi de près de 47 000 personnes et atteint désormais 3,3 millions.
Mais si l’on considère les demandeurs d’emplois de catégorie B et C, la France compte 4 870 800 personnes inscrites à Pôle emploi.
Notons que 70 000 couples comptent deux chômeurs et sont ainsi dans une situation dramatique.
Les derniers chiffres de Pôle emploi révèlent une nouvelle flambée du chômage des seniors. Près d’un million d’hommes et de femmes de plus de 55 ans sont touchés.
De son côté, le Prisme (organisme patronal), indique que les chiffres de l'emploi intérimaire au mois d'octobre sont en contraction de 15% sur un an.
Depuis l'arrivée de François Hollande à l'Elysée, près de 230 000 personnes supplémentaires se sont ainsi inscrites à Pôle emploi.
Parce qu'elle se plie aux desiderata du MEDEF et des marchés financiers, la politique de F. Hollande et du gouvernement va dans le mur.
Pour le PCF, il est temps de sécuriser l’emploi.
Le PCF propose un moratoire sur les licenciements, une loi contre les licenciements boursiers la et suppression des niches fiscales et sociales.
Il faut emprunter une autre voie que l’austérité qui ruine la croissance et en finir avec l’allègement des charges sociales des entreprises qui n’enraye en rien la montée du chômage et coute cher à l’Etat et aux salariés.
Le PCF, par la voix de P. Laurent, en appelle au « redéploiement des grandes filières? industrielles » et à «?un coup d’arrêt immédiat aux prédateurs?» comme Mittal.
Au-delà, c’est un modèle de «?coopération?» et de «?partage?» qui place «?l’humain d’abord?» que les communistes entendent opposer à celui de la concurrence et du profit.
«?Nouveaux droits et pouvoirs aux salariés?», «?système de sécurisation de l’emploi et de la formation?», protection «?des savoirs et savoir-faire de toute privatisation?», «?constitution de pôles publics industriels à l’échelle de l’Europe?», «?protection intelligente?» contre le dumping social, «?effort de recherche?»… ne sont que quelques-unes des pistes, appuyées sur une autre utilisation de l’argent