En 2000, les moins aisés consacraient 7?% ?de leurs revenus à leurs factures d’énergie. ?Ce pourcentage atteint les 15?% aujourd’hui.
Et demain?? N’oublions pas que la lutte contre cette précarité énergétique est l’une des innombrables promesses non tenues du Grenelle de l’environnement. Par grand froid, dans certaines régions, un ménage sur quatre vit quotidiennement cette galère, souvent tenue secrète. ?
Car, en matière ?de logement, tous les indicateurs affichent le rouge?! Pas moins de 4,5?millions de personnes sont mal logées, auxquelles il convient d’ajouter le 1,5?million en situation d’impayés et les 6,7?millions en situation dite de «?réelle fragilité?»… Conjugués, ces éléments forment une spirale descendante?: impayés, endettement, restriction ou coupure d’énergie, problèmes de santé et isolement social…
Et pendant ce temps-là?? Les Français subissent de plein fouet les augmentations des tarifs ?de l’électricité et du gaz, qui ne sont pas une fatalité ?mais le résultat mécanique des politiques menées ?par le pouvoir. Avec l’épouvantable loi Nome, ?le gouvernement a résolument fait le choix de financer ?les opérateurs privés au détriment d’EDF, ce qui entraînera de nouvelles hausses.
Sans parler des tarifs ?du gaz, qui, pour satisfaire les appétits des actionnaires du groupe GDF Suez, ont grimpé de plus de 50?% ?depuis la privatisation. Oui, 50?%...
Au même titre que le logement, le droit à l’énergie est indispensable à la vie et doit être reconnu comme tel?! Des mesures immédiates et d’ampleur doivent donc s’imposer aux logiques financières?: la baisse des tarifs du gaz, un moratoire ?sur ceux de l’électricité et l’interdiction pendant la trêve hivernale de l’ensemble des coupures de fourniture énergétique, comme l’a proposée récemment la communiste Marie-George Buffet au Parlement, sous forme de projet de Loi.
L’État, premier actionnaire de GDF Suez et majoritaire dans le capital d’EDF, en a le pouvoir et le devoir. Mais le sarkozysme connaît-il encore l’existence de la notion même de «?service public » ?
Jean-Emmanuel Ducoin