AAALuz_400.jpg
Les communistes font des propositions pour battre Schuller et la Droite à Clichy et rassembler une gauche aujourd'hui divisée.
Didier Schuller est de retour à Clichy !
Il affirme dans Le Parisien qu’il sera candidat pour battre Catoire en 2014 et se vante d’avoir toute la droite à ses côtés et même les centristes du nouveau parti de Borloo.
Rappellons-nous que D. Schuller a été condamné en 2007 à 3 ans de prison dont un an ferme pour avoir fait financer ses activités politiques à Clichy par des patrons du Bâtiment
Et le voilà de nouveau, toute honte bue, sillonnant les rues de Clichy en distribuant des cascades de promesses...
Schuller, c’est la droite sans complexe.
C’est cette Droite qui est responsable de la crise du système de l’argent-roi, celle dont tant de clichois souffrent injustement avec le chômage, les bas salaires, les retraites insuffisantes, l’avenir bouché pour les jeunes
Contre cette Droite imposant à tous l’austérité et la régression économique, cassant l’accès aux soins et les services publics, la gauche a su se rassembler à la Présidentielle et a réussi à chasser Sarkozy. Cette Droite, les clichois et les français n’en veulent pas et ils attendent aujourd’hui du gouvernement une politique différente rompant avec l’austérité.
Pourquoi la Gauche est-elle divisée à Clichy ?
Parce que dès octobre 2008, le maire socialiste Gilles Catoire a évincé les élus communistes qui refusaient les tours géantes et la surdensification de la ville, comme 80 % des clichois (sondage de la municipalité). Par la suite, G. Catoire a écarté les élus Verts Europe-Ecologie, ceux du PG et de Lutte Ouvrière pour les remplacer par les élus de la droite centriste de F. Bayrou.
Les clichois y ont beaucoup perdu car la gestion de la ville est dominée par la soumission aux promoteurs immobilier et par la passivité et la résignation devant les attaques contre les services publics : départ de la caserne de pompiers, menace de fermeture de Beaujon, abandon du dédoublement de la ligne 13 de métro.
Le PCF\Front de gauche propose à Clichy le rassemblement à gauche
Cette volonté de rassemblement s’inscrit dans la bataille nationale pour que la gauche au pouvoir réponde à vos attentes en matière d’emplois, de salaires, de retraites, de justice sociale, d’éducation, de santé et de protection de l’environnement. Pour cela, il faut retrouver la croissance, refuser les diktats austéritaires européens, utiliser l’argent des banques non pour la spéculation, mais pour développer l’emploi et les formations. La gauche doit relancer la production industrielle et nationaliser les banques et la sidérurgie. Elle doit développer les services publics, mater les marchés financiers au lieu de les rassurer, tourner le dos à l’austérité qui mine la croissance.
Il faut s’en prendre aux profits du capital et non au pouvoir d’achat et aux conditions de vie et de travail des salariés.
A CLICHY, le prolongement de la ligne 14 ne doit pas laisser aux oubliettes l’indispensable dédoublement de la ligne 13 dont le trafic va croissant, afin d’en finir avec les conditions de transports indignes.
A CLICHY, il faut renoncer aux tours de grande hauteur et à la surdensification, tout en poursuivant la résorption des immeubles insalubres et en construisant des logements sociaux et les équipements nécessaires.
A CLICHY, il faut développer une concertation réelle avec tous les clichois pour établir un programme municipal ancré à gauche autour d’une gestion sociale, transparente et combative, placée sous le contrôle permanent des citoyens.