Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - 1er mai

Fil des billets

1er Mai : 750 000 manifestants contre l'austérité et Sarkozy

1ermai2012.jpg

Premier Mai de bonne augure : toutes les raisons de se réjouir sont réunies au lendemain de cette journée de mobilisation des travailleurs.
A Clichy, le matin, la vente du muguet a été une nouvelle fois couronnée de succès et l'argent ainsi collecté servira au PCF à financer les luttes locales (tracts, affiches, matériels....).
L'après midi, des dizaines de milliers de personnes ont défilé en Province où près de 290 cortèges sont annoncés par la CGT, plus de 200 000 à Paris, pour dire non à l'austérité imposée par l'Union européenne.
Le syndicat annonce 750.000 manifestants dans toute la France : une mobilisation 7 fois supérieure à l'an passé.
A Paris, à l'appel de l'intersyndicale et des forces de gauche, syndicalistes et progressistes ont relevé le défi de Sarkozy qui prétendait après Pétain célébrer le vrai travail et appelait les syndicats à "déposer le drapeau rouge".
Les élus et militants communistes clichois, notamment G. Schmaus, Ch. Garnier et François Delalleau, candidat du Front de gauche à Clichy, étaient parmi les manifestants.
A cinq jours des présidentielles, le rejet de Nicolas Sarkozy est également extrêmement présent, mais l'exigence de changements notables s'exprimait très fort : interdiction des licenciements, refus de l'(austérité et de l'europe du capital, SMIC à 1700€, retour à la retraite à 60 ans à taux plein, nationalisation du système bancaire, volonté d'en finir avec la domination des marchés financiers.
Des exigences dont Hollande, une fois élu devra tenir compte, s'il veut réussir cette fois et se décider enfin à une politique qui tranche avec les politiques d'austérité voulues par l'Europe et les marchés financiers.
Les clichois, les électeurs qui ont voté Mélenchon, et au delà tous ceux qui vont assurer l'élection de Hollande au second tour, auront la possibilité en votant aux législatives pour F. Delalleau, le candidat du Front de gauche, de marquer leur soutien à ces mesures et de peser pour que cette fois, la gauche au pouvoir ne déçoive pas et réponde vraiment aux attentes populaires.

Lire la suite...

 

1er mai 2012 : Communiqué commun CFDT-CGT-UNSA-SOLIDAIRES-FSU

A1ermai.jpg
Satisfaire les revendications pour le progrès social
Dans cette période de crise en France et en Europe, les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA affirment leur volonté de faire du 1er mai 2012, journée de solidarité internationale du monde du travail, une forte journée de mobilisation, de manifestations et d’expressions revendicatives pour :
- faire entendre les priorités sociales et les préoccupations des salariés, des demandeurs d’emploi, des jeunes et des retraités, en France et en Europe ;
- exprimer la défense des droits fondamentaux et des libertés partout dans le monde ;
- faire reculer la xénophobie, le racisme et l’antisémitisme.
Dans beaucoup de pays européens, les populations subissent des politiques d’austérité et des réformes réduisant les droits des travailleurs et leur protection sociale.
La crise ne peut être le prétexte pour remettre en cause nos systèmes sociaux.

Lire la suite...

 

La CGT : battre Sarkozy

Aoui.jpg
La CGT appelle à un puissant 1er mai pour les revendications, le progrès social et la solidarité internationale et appelle à battre Sarkozy dans les urnes, tout en soulignant ses exigences.
Déclaration de la commission exécutive confédérale
Le résultat du premier tour de l’élection présidentielle du 22 avril 2012 fait apparaître notamment :
- une participation importante des électrices et électeurs, manifestant ainsi leur volonté d’intervenir sur les choix structurant leur avenir ;
- un premier désaveu pour le Président sortant, Nicolas Sarkozy, qui n’obtient que 27% des voix ;
- une forte aspiration à un changement de politique économique et sociale.
Le rejet de la politique antisociale et autoritaire que Nicolas Sarkozy a menée durant 5 ans est massif.
Après les mobilisations nombreuses et importantes de 2009 et 2010, les salariés, les retraités et les privés d’emploi ont ainsi confirmé leur refus de payer la facture d’une crise économique dont ils ne sont pas responsables.

Lire la suite...

 

Sarkozy et le "vrai travail"

Apetainsark.jpg
Sarkozy, le Président des riches et du MEDEF, le politicien tout droit sorti du triangle Neuilly-Auteuil -Passy, le chef de la clique du Fouquet's, le bronzé sur le yacht de Bolloré annonce sa volonté de célébrer "le vrai travail", le 1er mai. Comme Pétain ?
Voici la réaction de G. Filoche, ancien inspecteur du travail.

Le “vrai” travail ? Celui des 600 accidents mortels, des 700 suicides, des 4500 mutilés au travail par an ? Celui des droits violés, des licenciements sans motif et des heures supp’ impayées ?
Le « vrai » travail ? Celui des maladies professionnelles, des 100 000 morts de l’amiante, TMS, surdité, cancers, qui augmentent, sont sous-déclarées, sous réparées.
Le “vrai” travail ? 150 000 accidents cardiaques et 100 000 accidents vasculaires par an dont entre 1/3 et 50 % liés au travail…
Le “vrai” travail ? Ce jeune ascensoriste de 26 ans écrasé par l’engin qu’il réparait, à cause de la compétition sauvage « libre et non faussée » entre Otis, Koné, Schindler et Thyssen.
Le “vrai” travail ? Et les milliers d’ouvriers désamianteurs que Sarkozy laisse en ce moment mourir sans protection par refus d’un moratoire alors que de récentes études scientifiques ont découvert des nouvelles fibres cancérogénes ?
Le « vrai » travail ? Celui de l’ouvrier de 55 ans devant son marteau piqueur ? De l’instituteur de 62 ans pour sa 41e rentrée devant sa classe d’enfants ? De l’infirmière qui soigne encore à 65 ans ?

Lire la suite...

 

Sarkozy : la glissade pétainiste, par P. Le Hyaric

Aavisar.jpg
Le premier dirigeant politique de droite à avoir tenté de récupérer le 1er mai était le maréchal Pétain en 1941.
Le second a été M. Le Pen en 1988, en en faisant « la fête du travail et de Jeanne d’Arc ». Le troisième va être M. Sarkozy. Il le fait à partir des mêmes valeurs nauséabondes et ultra-réactionnaires que les précédents.
Après avoir vanté en 2007, « la France qui se lève tôt », parsemé ses discours de « la valeur travail », voici que « le 1er mai, nous allons organiser la fête du travail, mais la fête du vrai travail ».
« Du vrai travail » ? Celui dont la politique jette mille travailleurs par jours au chômage va glorifier « le vrai travail ».
Oui, « le vrai travail », comme il y avait « le vrai français », à une époque où la devise de la France commençait par le mot : « travail,»…
Tout ceci sent l’odeur rance des années 1940.

Lire la suite...

 

Le 1er mai 2011 : Solidarité internationale et progrès social

1ermaired.jpg
COMMUNIQUE COMMUN CFDT - CGT – FSU – Solidaires – UNSA
Le 1er mai, journée de solidarité internationale du monde du travail, prend un relief particulier dans un monde marqué par des évolutions majeures.
Les organisations CFDT - CGT – FSU – Solidaires – UNSA expriment leur soutien aux peuples des pays arabes qui se soulèvent pour la dignité et la liberté. Partout dans le monde, cette onde de choc salutaire bouscule les dictatures et porte un message d’espoir de liberté, de démocratie et de progrès social.
Elles font aussi du 1er mai une journée de solidarité européenne en dénonçant les politiques d’austérité imposées par les Etats membres de l’Union et les Institutions européennes pour « assainir » les dépenses publiques. Les salarié(e)s ne doivent pas payer le coût d’une crise dont ils ne sont pas responsables.

Lire la suite...

 

Le Chef de l’Etat, le gouvernement et les employeurs doivent répondre aux exigences exprimées !

SNCF400.jpg
Après le succès de la journée du 23 mars, dans une déclaration, la CGT appelle à poursuivre les mobilisations et à préparer un premier mai unitaire.
Le 23 mars 2010, journée interprofessionnelle unitaire d’actions et de manifestations pour l’emploi, les salaires et les retraites est un succès.
Cette mobilisation, d’un bon niveau, s’est traduite par de nombreux arrêts de travail dans le privé comme dans le public avec la participation de 800 000 manifestants recensés à 17 h 00 dans les 180 rassemblements organisés à l’appel de la CGT – CFDT – FSU – UNSA et Solidaires.
La participation à cette journée est d’autant plus appréciable que la plupart des médias ont fait l’impasse sur ce rendez-vous annoncé le 15 février et que la division syndicale a été malheureusement entretenue par certaines organisations.

Lire la suite...

 

"Les services publics, c’est l’affaire de tous" (Tract unitaire de la Fonction Publique )

servicepublic350.jpg

Les services publics c’est l’affaire de tous Nos responsables répètent souvent que si les effets de la crise semblent moins dévastateurs en France que dans la plupart des autres pays, c’est que nous avons conservé des dispositifs sociaux qui contribuent à amortir ces effets : protection sociale solidaire, retraites par répartition et bien sûr services publics.
Mais au lieu de renforcer ces services publics pour répondre encore mieux aux besoins sociaux, le gouvernement fait le choix de les affaiblir. La Révision Générale des Politiques Publiques qu’il impose à marche forcée va à l’encontre de l’intérêt des usagers, des citoyens et des personnels. Restructurations, externalisations, privatisations se multiplient sans souci de la qualité du service public et de son avenir.
Assez de suppressions d’emplois !
Comment faire plus et mieux avec moins de personnels, par exemple en matière de santé, d’éducation, de services sociaux… ? Partout les suppressions d’emploi remettent en cause l’efficacité et la qualité des services rendus. Les premières victimes en sont les usagers, notamment les plus fragiles.
Et en bout de chaîne ce sont soit des personnels recrutés à titre précaires soit des jeunes en fin de formation qui vont se trouver sans emploi Face à l’explosion du chômage, aucun employeur public, surtout pas l’Etat, ne doit esquiver ses responsabilités.

Une politique salariale ambitieuse !
Plus de cinq millions de personnes travaillent dans la Fonction Publique et leur pouvoir d’achat dépend directement de la politique salariale du gouvernement. L’Etat dispose ainsi d’un outil formidable pour une relance de la consommation et de l’économie.

Pourquoi ne pas s’en servir en ouvrant sans tarder des négociations ?
Qualité et efficacité ?
Il faut pour tous et sur tout le territoire des services publics de qualité, des services publics efficaces ! Mais la défense de l’intérêt général et des libertés, la lutte contre les inégalités, l’aménagement du territoire, la contribution au développement durable ne se mesurent pas au travers de critères strictement comptables ou au travers d’indicateurs parcellaires.

Evaluer la qualité et l’efficacité du service public doit se faire de façon globale et doit porter sur l’ensemble des missions qui lui sont confiées.

Le travail des agents n’a jamais cessé d’évoluer et il doit le faire encore ! Mais ce n’est pas l’individualisation accrue, la dégradation des conditions de travail ou le stress permanent qui garantiront la qualité du travail et la qualité du service rendu.
Au contraire, reconnaissance des qualifications, politique de formation dynamique et développement du travail en équipe doivent être mis en oeuvre avec les personnels et dans le respect des missions de service public. Malgré la crise, le gouvernement conserve une politique réductrice des services publics.

Le 1er mai, nous manifesterons aussi pour leur défense et leur développement. Le service public est l’affaire de tous.

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs