AAIBROS.jpg
Le président du groupe PCF-PG au Conseil de Paris Ian Brossat juge que les mesures nouvelles que le maire de Paris, Bertrand Delanoë, s'apprête à présenter pour accélérer la lutte contre la pollution dans la capitale sont "anti-sociales".
Ian Brossat affirme que si "les élus PCF/PG sont favorables à la réduction de la place de la voiture à Paris, elle ne peut se faire n'importe comment, à n'importe quelles conditions".
"Les propriétaires de vieux véhicules, scooters ou voitures, sont souvent issus de milieux populaires.
Les interdire sans prime substantielle à l'achat d'un véhicule neuf, c'est une mesure anti-sociale" poursuit l'élu dans un communiqué.
Veut on comme à Londres, réserver le cœur de la capitale aux friqués et à ceux qui ont les moyens d'acheter les modèles derniers cris moins polluants ?