Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - A. Mandois

Fil des billets

Vos candidats : François Delalleau et Annie Mandois

AFFFEDL430.jpg
Enfin ! Nous avons dégagé N. Sarkozy, après 5 ans de régressions sociales et de casse des services publics, de cadeaux faits à tout va aux plus riches.
Maintenant, il nous faut réussir le changement. La gauche a besoin de l'apport constructif et irremplaçable du Front de gauche. La victoire remportée sur Nicolas Sarkozy et sur les tenants de l'Europe de l'austérité ouvre un espoir pour notre pays et pour tous les peuples européens.
En France, après l’élection de François Hollande, la gauche doit sans tarder répondre aux urgences sociales et aux exigences populaires.
Aujourd’hui, un élan existe, produit d’années de résistance à la casse des droits sociaux, des services publics et de la République.
Produit aussi de la campagne populaire formidable du Front de gauche et de son candidat Jean-Luc Mélenchon, concrétisé dans les urnes par un score prometteur : 11,13 % au niveau national et 14,6 % à Clichy la garenne.
Pour un véritable changement : mobilisation générale pour les élections législatives !

Lire la suite...

 

Motion de la section de Clichy la Garenne du PCF

faucille.jpg
Dialogue clichois publie la motion de la section du PCF adressée à la Fédération des Hauts de Seine et à la Direction nationale du PCF: cette motion porte une appréciation sur les résultats des cantonales, dénonce le déni de démocratie dans le processus de désignation du candidat à la présidentielle, refuse le chantage auquel se livre la Direction et développe les raisons de l'opposition des communistes clichois au choix de Mélenchon.

Les communistes de Clichy la Garenne apprécient de façon positive les résultats des élections cantonales sur la ville.
En dépit d’une montée extrêmement préoccupante de l’abstention dans les milieux populaires, leurs candidats Annie Mandois et François Delalleau avec 7, 91% progressent en pourcentage (+2,8 %) et en voix (+7), ce qui n’est pas le cas partout dans les Hauts de Seine où il manque 3003 voix aux candidats, présentés à ce scrutin sous l’étiquette Front de Gauche, pour retrouver les suffrages des candidats PCF aux élections de 2004.
Cette progression est d’autant plus appréciable qu’à Clichy l’alliance PS-Droite (Nouveau-Centre et MODEM) sème le trouble dans l’électorat de gauche, favorise la défiance vis à vis du politique et la montée du vote Front National.
Ce bon résultat sur Clichy vient après les progrès enregistrés aux européennes et aux régionales.

Lire la suite...

 

Annie Mandois et François Delalleau soutiennent LES REVENDICATIONS DE NOS AINES

Digital StillCamera
photo : Jean-Claude Guillou faisant signer la pétition du PCF pour garder la caserne des pompiers : déjà 1000 signatures!
La colère justifiée des Aînés est due principalement à la non revalorisation des retraites, des pensions de reversions et minima sociaux non revalorisés.
La récente réforme des retraites, voulue par Sarkozy et Balkany va encore accroître la baisse du pouvoir d‘achat. Les aînés clichois ne se résignent pas, bien au contraire, et s’apprêtent à porter leur colère dans les urnes pour condamner les mesures anti-sociales dont ils sont victimes.
La Droite casse tous les acquis sociaux, le système de santé et les services publics : à Clichy, c’est la fermeture de la caserne des pompiers et les urgences de Beaujon…
Des centaines de retraités Clichois vivent sous le seuil de pauvreté avec le minimum vieillesse, ne peuvent se nourrir convenablement, et renoncent à se soigner correctement. Ils sont touchés de plein fouet par les déremboursements de médicaments, les augmentations du gaz et de l’électricité et celle de la facture d‘eau, les charges locatives et le scandale du chauffage urbain.
Et quand la maladie ou la perte d‘autonomie survient, tout s’effondre autour d‘eux. Le pouvoir actuel ne s’en préoccupe guère.
A Clichy, nos aînés sont aussi victimes d’agressions, faute de prévention et de police de proximité.
Ils dédaignent à prendre la ligne 13 dont le maire s’est refusé à faire du dédoublement sa priorité. Leur cadre de vie se dégrade : les trottoirs sont en mauvais état et font redouter la chute.

Lire la suite...

 

AU FEU, les pompiers quittent CLICHY !

Aufeu350.jpg
Votre sécurité en danger ! Depuis janvier, notre caserne de pompiers du 137 boulevard Jean Jaurès n’assure plus les secours d’urgence. Le garage est vide. Les pompiers sont désormais contraints de traverser les embouteillages de Levallois ou de Saint-Ouen pour intervenir sur Clichy où ça ne roule pas mieux.
Or chaque minute compte pour éteindre un feu, soigner un blessé ou sauver une vie ! Sarkozy, Balkany et la droite veulent faire des économies sur le dos de la sécurité des clichois. Ca suffit !
« Pour obtenir la réouverture du centre de secours, avertit Guy Schmaus, les clichois doivent se faire plus et mieux entendre ».
Pour cela deux moyens : la signature de la pétition proposée par les communistes clichois et pour les clichois du canton Nord, le vote massif pour les candidats PCF\Front de Gauche : A. Mandois et F. Delalleau.

Lire la suite...

 

Cantonale : Le 20 mars, avec A. Mandois et F. Delalleau, on tape du poing!

DelF350.jpg
François Delalleau, un jeune communiste clichois, actif dans toutes les luttes
L’élection cantonale du 20 mars prochain est pour les clichois l’occasion de taper du poing.
En votant pour les candidats PCF (Front de Gauche) Annie Mandois et François Delalleau, les clichois ont l’occasion de prolonger dans les urnes leurs luttes et leur colère en sanctionnant la droite.
Il faut dire stop à Sarkozy qui casse les acquis sociaux, comme la retraite à 60 ans, généralise le chômage et impose les bas salaires et la précarité.
Le 20 mars, on tape du poing pour dire "Sarko-MEDEF dégage !" et "DSK-FMI dégage !"
Les Sarkozy, Balkany et Devedjian, et autres Le Pen n’ont qu’un objectif : mettre les départements, mettre l’Etat et les Hauts de Seine, toujours plus au service des nantis, des patrons et de la Finance.
Ils cassent Beaujon, ils ferment la caserne de pompiers, ils multiplient les fermetures de classes, ils refusent de dédoubler la ligne 13. Et la mairie de Clichy laisse faire !
Avec A. Mandois et F. Delalleau les clichois auront des élus sachant les écouter et combatifs qui respecteront leurs engagements et ne pactiseront jamais avec la Droite.
Eux, ne trahiront pas les électeurs comme le socialiste G. Catoire qui, au mépris du suffrage universel, renie l’union de la gauche et s’allie maintenant avec le MODEM et le NOUVEAU CENTRE pour livrer la ville à la Droite.

Lire la suite...

 

A. Chassaigne (PCF) : Mr Chatel, nous ne voulons pas de l'école-entreprise!

Educprim350.jpg

Le Ministre de l’Education Nationale Luc Chatel, (un ancien de l'Oréal ! ) a annoncé la création d’une prime au mérite pour les chefs d’établissements.
Ces critères « au mérite » sont une véritable machine de guerre contre l’Ecole de la république, l'accès aux droits et aux savoirs.
Ils favorisent l’accroissement des difficultés des élèves et les inégalités sociales de réussite scolaire.
A l’heure où le gouvernement veut rendre les établissements autonomes laissant à la charge des collectivités locales leur financement, c’est une pression supplémentaire mise sur les chefs d’établissement et donc sur les établissements eux-mêmes.
La conséquence de leur mise en concurrence risque d’être dramatique ! Faute de moyens pédagogiques, ce principe de prime va pousser les chefs d’établissement à « recruter » de moins en moins d’élèves issus de familles populaires.
Les logiques de marché et la concurrence ne doivent pas être le leitmotiv des établissements scolaires ! L’école n’est pas une entreprise et les chefs d’établissement ne doivent pas être des patrons.
Pour le PCF, l'éducation n'est pas à vendre. Elle doit être libérée du marché et gratuite !
C’est d’une transformation progressiste, dont l’école a besoin, pour satisfaire son rôle de service public, assurant partout et pour tous la qualité et l’égalité des conditions d’enseignement.
Voici la réaction scansalisée d'André Chassaigne, lui même ancien directeur d'école.
"Après les annonces de suppression de 16 000 nouveaux postes d’enseignants pour la rentrée prochaine, le Ministre de l’Education Nationale, Luc Chatel est toujours à la pointe de la destruction du service public d’éducation.
En grand spécialiste du « marketing » et de la « gestion des ressources humaines » qu’il est, il propose aujourd’hui la création d’une prime au mérite pour les chefs d’établissements !
Luc Chatel se rêve en PDG de l’école, en voulant transformer les chefs d’établissements en « managers » payés à la « performance » en fonction de leur capacité à appliquer les réformes libérales.

Lire la suite...

 

Avenir de l’Ecole Maternelle : Un combat pour le futur, par Annie Mandois

ecolematoui.jpg
2010-2012 : des années cruciales
Annie Mandois est conseillère municipale communiste à Levallois-Perret, et membre du réseau Ecole du PCF.



La rentrée 2008 s’était faite sous le signe des couches de Darcos, qui avait dû ravaler ses propos méprisants et s’excuser.
La suite, on la connaît : c’est la poursuite des suppressions de postes, programmée jusqu’en 2013, dont on sait qu’elle vise d’abord les enfants de 2/3ans, dont le nombre tombe à 15% des effectifs( 5% dans le 92), pour 35% en 2001 et 18% en 2009, avec en ligne de mire, leur disparition.
La suite, c’est, en avril 2009, la création de « jardins d’éveil » payants, lancés par Nadine Morano, secrétaire d’Etat à la famille, justifiée par des rapports de commande (Bentolila, Papon, Tabarot), véritables charges contre la maternelle.
En fait le gouvernement Sarkozyste accomplit l’attaque dont François Fillon, en 2004, alors Ministre de l’Education, jetait les bases, lors de l’élaboration de son projet de loi, en déclarant « l’éducation nationale n’a pas à accueillir la petite enfance. Il y a une vraie confusion dans notre pays qui doit être dénoncée. On ne fait pas garder des enfants par des maîtres ».
Le Ministre partait en guerre contre le système scolaire de son propre pays.

Lire la suite...

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs