Alstom250.jpg
La CGT nous informe.
Le 27 janvier, la direction confirme son mépris des salariés. La rémunération des actionnaires demeure son objectif N°1
La première réunion de négociation confirme les orientations de la direction depuis six ans maintenant. Vous travaillez et vous créez les richesses de l’entreprise, je vous les confisque pour engraisser les actionnaires. Telle est la nouvelle politique de la direction pour « récompenser les collaborateurs » !!
Mais la direction n’est pas avare « d’explications » bien avant d’avoir écouté les revendications des organisations syndicales. Son discourt ne varie pas, c’est « la crise » !! Ainsi, après une hausse des commandes de 13% au dernier trimestre et un chiffre d’affaire en hausse de 10%, c’est la crise !!
Après avoir annoncé une marge opérationnelle de 7 à 8% pour les deux prochaines années, à faire pâlir presque la moitié des banques françaises, la direction doit encore nous expliquer qu’elle veut être très prudente en matière de salaire. Nous ne savons pas si les commandes seront toujours là dans les prochaines années !! En gros, il faudrait donc vingt ans de commandes d’avance pour prétendre enfin à une politique salariale décente.
Une véritable provocation !!
Car comment expliquer des profits en augmentation de 408% à hauteur de 94 millions d’euros, des disponibilités financières de 1,3 milliards d’euros et des fonds propres de 395 millions d’euros !!
Et comment expliquer alors des délocalisations importantes d’activités vers d’autres sites récents du groupe ?
Pourquoi délocaliser toutes les études des systèmes URBALIS de Saint-Ouen vers l’inde ?