faucille.jpg
Dialogue clichois publie la motion de la section du PCF adressée à la Fédération des Hauts de Seine et à la Direction nationale du PCF: cette motion porte une appréciation sur les résultats des cantonales, dénonce le déni de démocratie dans le processus de désignation du candidat à la présidentielle, refuse le chantage auquel se livre la Direction et développe les raisons de l'opposition des communistes clichois au choix de Mélenchon.

Les communistes de Clichy la Garenne apprécient de façon positive les résultats des élections cantonales sur la ville.
En dépit d’une montée extrêmement préoccupante de l’abstention dans les milieux populaires, leurs candidats Annie Mandois et François Delalleau avec 7, 91% progressent en pourcentage (+2,8 %) et en voix (+7), ce qui n’est pas le cas partout dans les Hauts de Seine où il manque 3003 voix aux candidats, présentés à ce scrutin sous l’étiquette Front de Gauche, pour retrouver les suffrages des candidats PCF aux élections de 2004.
Cette progression est d’autant plus appréciable qu’à Clichy l’alliance PS-Droite (Nouveau-Centre et MODEM) sème le trouble dans l’électorat de gauche, favorise la défiance vis à vis du politique et la montée du vote Front National.
Ce bon résultat sur Clichy vient après les progrès enregistrés aux européennes et aux régionales.