Croizat260.jpg
Le ministre communiste Ambroise Croizat

Sarkozy et son gouvernement préparent les grandes manoeuvres concernant le devenir de nos systèmes de retraites.
Ils ont le secret espoir d’en finir avec un système solidaire qu’Ambroise Croizat, ministre communiste, et le Général De Gaulle avaient mis en place à la Libération.
Un peu d’histoire…
Prenant en compte le fait qu’avant guerre, l’espérance de vie des ouvriers ne dépassait guère 60 ans, avec des pensions très aléatoires et inégales, le législateur a planché en 1945 sur un nouveau système de retraite remplaçant celui des assurances sociales qui avaient fait faillite.
C’est le Conseil national de la Résistance, et en particulier les représentants de la CGT et du Parti communiste, qui ont poussé pour que la retraite soit attribuée à tous les travailleurs dans le cadre d’un plan complet de la Sécurité sociale.