la_crise.jpg
Dialogue Clichois publie aujourd'hui l'appel de 36 économistes en faveur du Front de Gauche, n'appartenant à aucun parti.

Leur prise de position vient s'ajouter à celle du professeur d'économie Jacques Généreux, candidat lui même sur les listes du Front de Gauche, ainsi bien sûr qu'à celle des économistes marxistes Paul Boccara, Yves Dimicoli, Catherine Mills, Denis Durand....

Parmi les signataires, on notera la signature de Dominique Plihon, professeur à l'Université Paris XIII, président du conseil scientifique d'ATTAC, spécialiste des questions financières internationales (banques, taux de change, crises financières, systèmes de régulation) et auteur du livre Le nouveau capitalisme (La Découverte, réédition en 2009) et celle de Jacques Sapir, Directeur d'études à l'EHESS, spécialiste de la Russie et des crises financières, travaillant actuellement sur les conséquences de la crise et son lien avec l'économie politique internationale.

"Nous sommes à ce jour trente six économistes à avoir signé un texte qui invite à sortir du « dirigisme libéral » en Europe et à soutenir la démarche unitaire du Front de gauche pour les élections européennes (cf. notre appel du 2 mai 2009 (1). Nous prolongeons cette démarche, à bien des égards inédite, en soumettant au débat les propositions suivantes.

Le contrôle des banques et de la finance

"La banque et la finance ont été longtemps règlementées et le monde s'en portait plutôt mieux. Le tsunami en cours appelle un encadrement strict. La prohibition des transactions avec les paradis fiscaux et des filiales « hors bilan » est indispensable pour en finir avec la finance parallèle qui nourrit spéculation et évasion fiscale.
Il faut limiter radicalement les nouveaux produits financiers afin que les banques reviennent à leur métier (distribuer des crédits en en assumant les risques).
(voir la suite de l'Appel de ces 36 économistes)