Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - Barroso

Fil des billets

ALERTE: Empêchons le totalitarisme austéritaire dans la zone euro !

aeurobank.jpg
Plusieurs journaux allemands ont révélé ces dernières heures qu’un coup de force est en cours de préparation pour le Conseil européen (réunion des chefs d’Etat et de gouvernement) des 28 et 29 juin.
Patrick Le Hyaric, Directeur de l’Humanité et Vice président du groupe de la Gauche unitaire européenne / Gauche verte nordique au Parlement européen, alerte sur les conséquences d'un plan mené en catimini.
"Celui-ci est mené par un quatuor de personnalités non élues, dirigeant pourtant les institutions européennes: M. Draghi, président de la Banque centrale européenne, M. Barroso, président de la Commission de Bruxelles, M. Van Rompuy, président du Conseil de l’Union et M. Junker, président de l’euro-groupe.
Non content de faire accepter le traité austéritaire initié par M. Sarkozy et Mme Merkel, non content de cacher au grand public deux projets de règlements qui donnent les pleins pouvoirs à la Commission sur les budgets nationaux, voici que ce quatuor propose de faire un grand saut dans le fédéralisme ultralibéral européen.
Ils préparent un plan en quatre axes:
* la création d’une union bancaire, pour renforcer l’Union monétaire et soutenir les marchés financiers
* le deuxième axe vise à s’affronter aux syndicats nationaux pour « assouplir les règles sur le marché du travail et à faire tomber toutes les frontières douanières ». C’est la surexploitation et la concurrence débridée au profit des puissances d’argent
* ce super plan prévoit en troisième lieu la création d’une « Union budgétaire » au nom de la sacro-sainte discipline budgétaire, entendre austérité renforcée
* enfin, pour coiffer le tout, les quatre mousquetaires au service des financiers veulent créer « une union politique », c'est-à-dire de donner les pleins pouvoirs aux institutions européennes, c'est-à-dire à eux-mêmes, pour instituer le totalitarisme austéritaire.
Voilà qui renforce encore la nécessité pour les populations de se doter de parlementaires du Front de gauche qui, eux, agissent pour la solidarité en Europe, un changement des missions de la Banque centrale européenne et pour refuser le pacte d’austérité budgétaire et le remplacer par un pacte de développement humain, social et écologique, grâce à une nouvelle répartition des richesses.
Il y a danger. La mobilisation est indispensable."

 

Les tartufferies de José-Manuel Barroso

barroso-parlement-europeen-candidat-soutien-a-L-1.png
Scandale . En Pologne, il autorise le versement de 54,5 millions d’euros pour que Dell y délocalise sa production. La semaine dernière, il pleurait sur le sort des salariés irlandais licenciés par la multinationale.
La Commission européenne et son président, José-Manuel Barroso, viennent de s’illustrer dans l’art du double jeu.
Côté cour, en Pologne, cette semaine, ils rient et applaudissent des deux mains la multinationale américaine de l’informatique Dell, qui prétendument ouvrirait la perspective de créations d’emplois dans la région défavorisée de Lodz, frappée par le chômage et les bas salaires.
Ils ont donné leur feu vert au versement d’une aide publique de 54,5 millions d’euros pour aider au développement du site polonais qui fabrique des ordinateurs de bureau et des portables ainsi que des serveurs.
Ouverte en janvier 2008, l’usine emploie actuellement 1 700 personnes mais devrait créer à terme 3 000 emplois directs. 1 900 salariés licenciés à limerick
Côté jardin, en Irlande, la commission et son président font mine de pleurer. À l’approche du référendum sur le traité de Lisbonne, le même José-Manuel Barroso, qui vient de donner un gros coup de pouce à l’installation de Dell en Pologne, s’est déplacé personnellement la semaine dernière pour faire part aux salariés de l’usine Dell de Limerick, cité défavorisée du centre de l’Irlande, de la solidarité de l’Union européenne.
Il a annoncé le déblocage d’une aide de 14,8 millions d’euros pour les 2 400 ex-employés irlandais du fabricant américain d’ordinateurs Dell, afin de les aider à retrouver un emploi.
La multinationale Dell a en effet annoncé en début d’année sa décision de fermer le site et de licencier 1 900 salariés. « L’Union européenne est fondée sur la solidarité. Notre réponse naturelle est de venir en aide à ceux qui connaissent des difficultés », a-t-il déclaré. Avait-il la larme à l’oeil ?
( lire la suite du point de vue de Pierre Ivorra)

Lire la suite...

 

Europe : Encore Barroso ! ... avec la complicité des gouvernements et des élus socialistes européens

40452431.png
Encore Barroso ! On prend les mêmes et on recommence.
L'Europe libérale vient de réélire son chef de file à la tête de la Commission Européenne. "Le pyromane est récompensé" titre le journal l'Humanité qui souligne que, promoteur des logiques libérales à l’origine de la crise actuelle, José-Manuel Barroso vient d’être réélu aujourd’hui par les conservateurs et les socialistes européens.
L'Europe de la finance, co-production de la droite et des socialistes a confirmé le choix de Barroso car l'homme a la confiance des marchés financiers et des multinationales.

Ni la gravité de la crise du capitalisme, ni le désastre financier, ni l'urgence écologique n'y feront donc rien. Barroso encore et toujours! L'Union européenne est un monde aveugle et sourd au moment actuel de l'Histoire.
Dans ce contexte, note J.L. Mélenchon (PG), " l'attitude du PSE, premier parti de gauche en Europe, est particulièrement odieuse".

Après avoir fait soit disant campagne contre l'Europe libérale de M. Barroso, lors des élections européennes, les eurodéputés du PSE viennent, par leur abstention et le vote favorable d'un bon nombre d'entre eux, de rendre possible la réélection de José Manuel Barroso à la présidence de la Commission européenne.
Comme le précise Martin Schulz, patron du groupe des eurodéputés socialistes : «Il ne faut pas oublier que sept chefs de gouvernement socialistes l’ont soutenu pour des raisons d’intérêt national.»
Si j’avais été chef de gouvernement, je l’aurais moi-même désigné », a-t-il ajouté.
Le vote du PSE démontre que les socialistes, fer de lance de l'Europe du Traité de Lisbonne, ont une fois encore abusé leurs électeurs en les appelant à voter pour le PSE pour s'opposer à Barroso.
En réalité, la politique libérale de Barroso va continuer en Europe grâce aux soutiens indéfectible des gouvernement socialistes.

Pourtant rien dans les orientations présentées par Barroso aux eurodéputés ne montre le moindre changement dans la politique de la future commission européenne. Barroso se prononce en effet pour la « défense acharnée du marché unique et des règles de concurrence », il continuera donc la même politique qui ruine nos services publics et détruit nos droits sociaux.
La Gauche Unie Européenne (GUE) et les communistes, se sont prononcés clairement contre la réélection de Barroso. Le président du groupe GUE, l’Allemand, Lothar Bisky a dénoncé Barroso comme le candidat de « la continuité d’une politique qui a échoué ».
Et de préciser : « La crise ne vient pas seulement des États-Unis ou des banques comme vous l’avez dit. La Commission européenne a toute sa responsabilité, par la dérégulation qu’elle a prônée, dans l’instauration de cette économie de casino. »

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs