bombardier.jpg
De nouvelles rames, c'est bien pour les voyageurs évidemment.
Mais encore faut il s'interroger sur le bien fondé du financement du matériel roulant par les collectivités locales car cela s'appelle ...un transfert de charge.
Mais là où ça ne va plus du tout, c'est le choix de se fournir à l'étranger, malgré le savoir-faire d'Alstom!
Le 4 novembre 2009 ont été présentées aux officiels et à la presse les premières rames des 172 nouveaux trains de banlieue qui commenceront à circuler sur la ligne Paris-Luzarches à partir du 13 décembre et dont la livraison s’étalera jusqu’en 2015.
Huchon, le Président socialiste de la Région Ile de France et le STIF ont préféré Bombardier, du matériel canadien, aux rames d'Alstom, au détriment de l'emploi...
Les salariés d'Alstom n'ont pas apprécié du tout!
L'intervention des élus communistes et les protestations syndicales ont permis d'obtenir une coopération entre Alstom et Bombardier.
Résultat : Alstom, grâce a un accord industriel avec son concurrent canadien, réalise un tiers de ces rames du transilien. Ce n'est pas entièrement satisfaisant, mais c'est un premier pas
Et pour les nouvelles commandes, que choisiront le STIF et la Région? (Voir la suite du billet)