sac_dollar.jpg__
Les relations monétaires sont aujourd’hui dominées par les intérêts privés et ceux des États. Si l’on veut agir pour un monde en développement, à la fois plus juste et plus équilibré, pacifique et prospère, il faut parvenir à substituer à la concurrence , y compris en ce domaine, la coopération, l’esprit public. Et si la monnaie , le crédit devenait un bien commun à gérer en coopération comme l'eau, la biodiversité, le climat ? L'hégémonie du dollar a fait son temps. La soumission du FMI, de l'OMC, des Banques centrales aux marchés financiers également. Et si les peuples se mobilisaient, du quartier à la planète, pour une autre utilisation de l'argent ? Cela ferait grandir l'exigence de substituer au dollar, une monnaie commune tournée vers le développement des peuples. Lire ce billet de Pierre Ivorra, économiste.