claude_bartolone.pngL
400 suppressions de postes ! Quel est le conseil général qui, au mépris des services à rendre à la population, casse les services publics et applique d’une main de fer les recommandations de N.Sarkozy, de F.Fillon et de E. Woerth ?
Qui met en œuvre, avec zèle, la politique de réduction générale des politiques publiques (la RGPP) dénoncée par les syndicats mais réclamée par la droite ?
Une collectivité dirigée par un Sarkozyste de choc ? Perdu ! C’est.... le Conseil général de la Seine-Saint-Denis dirigé par le fabiusien Claude Bartolone.
Inimaginable du temps où ce conseil général était dirigé par des élus communistes !
Aujourd’hui, plutôt que de mobiliser la population pour exiger du Gouvernement le reversement des sommes dues au département du fait des transferts de charge, C. Bartolone découvre les solutions libérales et applique les recettes de la droite .
Et "Barto" n'y va pas avec le dos de la cuiller: il supprime 400 postes…
C’est du Sarko, sans Sarko.
Question subsidiaire à l'heure des régionales, car ces plans de licenciements ne figuraient pas dans les programmes électoraux des candidats socialistes : en sera-t-il de même demain à la Région, si J.P. Huchon est réélu et a du mal à boucler son budget ?