Avicenne350.jpg
La loi Bachelot sur la Santé , adoptée par l'Assemblée nationale, présente des dangers majeurs remettant en cause l'accès de tous aux soins,comme par exemple la privatisation de pans entiers de notre système de soin, la fermeture de nombreux établissements hospitaliers, la concentration du pouvoir entre les mains des directeurs d'agence régionale, véritable "managers" chargés de faire du fric avec la santé.

Après le vote par les députés de droite, J. L. Gibelin, responsable de la commission santé pour le PCF revient sur les perspectives d'actions, car la bataille est loin d'être terminée tant sont nombreux les citoyens engagés dans la défense de l’hôpital public .