avecsarkocharcut.jpg


La situation sociale des étudiants n'a cessé de se dégrader depuis l'arrivée de la droite au pouvoir : de plus en plus d’étudiants sont obligés de se salarier pour financer leurs études, le coût des études augmente, tout comme les loyers, les transports, la santé, alors que dans le même temps les bourses ne sont pas suffisantes et ne permettent pas de vivre convenablement.
Mais cette situation n'est pas une fatalité, le gouvernement l'organise ; les entreprises en profitent et s’enrichissent, certaines se spécialisant dans le secteur …
Pour certains, notre précarité, c'est leur business !
Logement: la précarité étudiante, un marché juteux ...
Seuls 8% des étudiants sont logés en cité U du CROUS. L'immense majorité est dans le parc privé. Ce dernier a très vite réalisé les bénéfices qu'il pouvait tirer du marché du logement étudiant.
Les capitalistes spéculent sur le premier besoin d'un étudiant, son logement. Et dans le même temps, l’État finance les entreprises qui construisent des logements « spécial étudiants » sans aucun contrôle des prix !
Dans le même temps, l’État a décidé de se désengager financièrement des CROUS, le service qui permet aux étudiants de se loger et qui leur fournit les bourses.
Le principe est simple : l’État finance de moins en moins le CROUS, les services sont de moins bonne qualité, les postes de travailleurs sont supprimés... Le résultat se fait sentir pour les étudiants : les logements sont insalubres car il n'y a pas de moyens pour les rénover …