Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - Catoire

Fil des billets

Après 3 mois et demi sans conseil municipal, enfin le débat sur les Orientations budgétaires pour 2011!

democratie.jpg
Gêné aux entournures par son alliance avec le MODEM-Nouveau Centre, fortement contesté jusqu'à l'intérieur du groupe socialiste, en grande difficulté sur le dossier du chauffage urbain, le maire Gilles Catoire n'a pas réuni le conseil municipal durant trois mois et demi !
La trahison des électeurs fait mauvais ménage avec la démocratie et la gestion au grand jour. Ce délai effarant sans réunir les élus des clichois, en dit long sur sa conception de la démocratie à la Mairie, et sur son penchant au pouvoir personnel...
Mais la Loi rend obligatoire un débat d'orientation avant le vote du budget, et Catoire a du se résoudre, après l'avoir plusieurs fois repoussé, à convoquer un conseil municipal le 29 mars. Voici l'intervention de G. Schmaus au cours du débat autour des orientations budgétaires.

Lire la suite...

 

Grand-Paris : l’Accord Huchon-Sarkozy ignore la Ligne 13 et la galère quotidienne des Clichois

ProHuchonSarko.jpg
Belle opération de communication, d'enfumage et de manifestation consensuelle !
J.P. Huchon et le ministre de la ville M. Leroy ont tenu une conférence de presse pour présenter leur accord sur le volet transport du Grand Paris.
Ce plan, c’est 32,4 milliards d’euros d’investissement. Il prévoit la modernisation des réseaux de transport actuels, en particulier des RER, pour 11,9 milliards, et la réalisation d’un métro automatique de rocade autour de Paris, pour 20,5 milliards, (hors achat du matériel roulant).
Il s’agit avant tout de relier les pôles d’activités entre eux, ce qui serait une bonne chose, si ça ne s’opérait pas au détriment de l’amélioration des conditions de transports de centaines de milliers de banlieusards de la banlieue nord.
La desserte fine du territoire et l’amélioration des conditions de transports actuelles ne sont visiblement pas une priorité pour Sarkozy qui veut un Grand Paris au service de la Finance.
Quant au STIF et à Huchon, ils continuent d’ignorer la ligne 13. Pas un centime n’est prévu pour la ligne 13.
Des métros pour les uns, des « pousseurs » pour les autres », voilà ce que les clichois retiendront de ce Plan qui tourne le dos à leurs revendications et promet une aggravation de l'inégalité de traitement des usagers totalement contraire à l’esprit même du service public.
Comment ne pas s’indigner de voir un beau mensonge repris en cœur par les promoteurs de cet accord qui s’est conclu sur le dos de toute une partie des banlieusards: la fable de la désaturation de la ligne 13 par le prolongement de la ligne 14, ce qui est formellement démenti par les experts et les projections de trafic.

Lire la suite...

 

Clichy : Communiqué des élus communistes

ANECR.jpg
Alors qu’il a été élu en mars 2008 à la tête de l’union de la gauche, le maire PS de Clichy Gilles Catoire vient d’annoncer l’entrée de la droite (MODEM) dans son exécutif municipal.
Cette trahison du choix démocratique des clichois a commencé dès octobre 2008 par l’éviction des élus communistes parce qu’ils se sont opposés à la main mise sur Clichy des requins de l’immobilier avec leurs tours de grande hauteur.
Elle s’est poursuivie par l’éviction d’autres élus de gauche qui, en mai 2010, s’y sont eux aussi opposés.
Sarkozy et Balkany applaudissent, eux qui rêvent d’intégrer Clichy au Grand Paris de la finance contre nos concitoyens qui y habitent, y étudient et y travaillent.
Cela va de pair avec le scandale du chauffage urbain vendu aux clichois 40% plus cher qu’ailleurs par le groupe Suez, tandis que le maire porte sa part de responsabilité.
Cela va de pair avec les renoncements de Gilles Catoire ; à empêcher la fermeture de la caserne de pompiers, à rassembler les clichois contre la destruction à terme de l’Hôpital Beaujon, à dénoncer la fermeture des classes du lycée Newton, à exiger le dédoublement de la ligne 13 du métro, à défendre toutes les victimes d’une société fondée sur les inégalités et les cadeaux aux plus riches.
Le pire serait de laisser se perpétuer cette trahison sans riposter, sans cibler les coupables, sans réagir dans l’unité citoyenne la plus large, avec tous les démocrates et les républicains qui n’acceptent pas d’être trompés, abusés, pénalisés si injustement.
C’est dans cet esprit et avec cette volonté que les élus communistes sont disponibles pour prendre leur part à l’action avec détermination, afin que Clichy reste une ville de gauche.
Clichy, le 19 janvier 2011

Annie Mendez, Christian Garnier, Guy Schmaus
Conseillers municipaux communistes de Clichy

 

Je lutte de classe!

jeulutteH350.jpg
L’imposant mouvement de lutte contre le projet gouvernemental de réforme de la retraite constitue une donnée nouvelle qui bouleverse le paysage social et politique.
Il rappelle à tous ceux qui d’une façon ou d’une autre avaient spéculé sur la fin de l’histoire, c’est-à-dire pour être précis, sur la fin de la lutte des classes, que l’histoire de l’humanité non seulement n’est pas finie, mais qu’elle entre dans une phase d’accélération qui pousse comme jamais au dépassement de l’ordre existant.
En faisant de la retraite une sorte d’emblème du combat contre l’exacerbation de la dérive financière du capitalisme, les salariés et la population, s’ils n’avaient pas tous, au commencement du conflit, une perception claire de l’enjeu de société qui le traverse, ils en ont maintenant une conscience de plus en plus aiguë.

Lire la suite...

 

STIF (1) : Toujours l'enfer pour la ligne 13, mais des hausses injustes des tarifs!

Fourchel13H4002.jpg
Le Syndicat des Transport d’Ile de France (STIF), présidé par le socialiste Jean-Paul Huchon, s’apprête à taper dans les poches des usagers pour équilibrer ses comptes.
Un relèvement de 6,7% pour le passe Navigo zones 1 et 2. Excusez du peu!
Les clichois doivent savoir qu'ils doivent ces hausses inadmissibles aux élus socialistes mais aussi aux élus Verts d'Europe-Ecologie, en particulier à J. M. Placé qui s'attache à justifier cette hausse de de 3,80 euros par passe Navigo.
Ce sont des hausses bien supérieures à l’inflation qui sont soumises à l’approbation du nouveau conseil d’administration, renouvelé après les dernières régionales.
Seule communiste, élue au STIF, Laurence Cohen met en garde contre ces hausses injustes qui, à la faveur de la modification de la tarification par zone, frapperont les usagers des zones 1 et 2 dont font partie les clichois.
C'est antisocial et inadmissible : faut -il rappeler qu'à sa création la carte orange (ancêtre du passe Navigo) était prise en charge à 50 % par l'employeur, et qu'elle était destinée, dans l'esprit du ministre communiste de l'époque, à être prise à 100% par les patrons!
Par ailleurs, le STIF et J. P. Huchon, tout comme le Vert J.V Placé, nouveau vice-président aux Transports demeurent totalement sourds à l’exigence du dédoublement-débranchement de la ligne 13.
Rappelons que ce dernier, en supprimant le goulot d’étranglement de la Fourche résoudrait la question de la saturation.

Lire la suite...

 

PS-MODEM : Avis de fiançailles ?

placideholbay380.jpg
A l’occasion du vote du budget 2009 de Clichy, le MODEM a fait un pas vers le PS : Mr Cochepain et ses amis, n’ont pas voté contre, comme l’ont fait les autres composantes de la droite (les amis de Mm M.C. Restoux et de R. Muzeau)... ils se sont abstenus.
Résumons : premier temps, G. Catoire, le maire PS, retire leurs délégations aux élus communistes, représentants de la gauche résolue, radicale et constructive.
Tous les observateurs de la vie locale enregistrent cette rupture de l’union de la gauche à Clichy, comme « un signe », un appel du pied du PS pour un retournement d’alliance, comme au bon vieux temps des années 70 où Clichy était géré, main dans la main, par le Ps et la droite.
Second temps : vote du budget. Le MODEM reçoit le message 5 sur 5 et loin de voter contre, s’abstient.
On le sait, il n’y a que le premier pas qui compte…Clichy serait-il, en réalité, un laboratoire pour mitonner une alliance contre nature Ps-droite ?
Parallèlement au niveau national, François Hollande, propose dans l’Express, au leader du Modem, F. Bayrou de réfléchir aux « convergences » entre le PS et le MODEM….avant 2012. Visiblement les Présidentielles de 2012 intéressent plus ces politiciens que la situation réelle des français.

D’après le Figaro, F. Bayrou est prêt à «discuter» avec le PS, même s’il ne souhaite pas « s’aligner sur lui. » En clair, des renversements d’alliance se profilent sur fond d’ambitions politiciennes.

Traduction d’après le Figaro (21 avril) : " le MoDem attendra les résultats du premier tour avant d'envisager un rapprochement avec d'autres forces. Pour les régionales de 2010, il n'exclut pas des ententes locales comme ce fut le cas aux municipales". Rappelons en effet pour les amnésiques que Martine Aubry, qui fait mine de se positionner plus à gauche, a fait alliance avec le MODEM à Lille…

Quant à l’Union Européenne, cette construction libérale contre les peuples aux services des marchés financiers, c’est une co-construction des socialistes européens (PSE) et de la droite (PPE) qui ensemble soutiennent le Traité de Lisbonne levant les obstacles à la libre concurrence et aux privatisations.
Un des pères de cette Europe du Capital, le socialiste J. Delors, ancien maire de Clichy, ne vient-il pas de se prononcer en faveur de F. Fillon ou d’Alain Juppé, pour diriger la Commission Européenne ?

Pourquoi, sinon parce que les socialistes et la droite sont d'accord sur cette Europe libérale que les français rejettent ?
Les familles populaires, les couches moyennes, n’ont rien à gagner à ce genre d’alliances archaïques. Seul, le MEDEF pourrait s’en réjouir.
Le PCF met en garde les électeurs de gauche, les progressistes, le mouvement social contre cette dérive droitière du PS à Clichy comme au niveau national.
L’heure est au rassemblement des forces de gauche autour de profondes réformes s’attaquant à ce capitalisme rendu fou par sa propre logique. Une raison de plus pour soutenir aux Européennes, le PCF et les listes du Front de Gauche, conduite par Patrick Le Hyaric et Raquel Garrido en Ile de France et qui se prononce contre le traité de Lisbonne et pour un changement d'Europe

 

Européennes : J.L. Mélenchon et Raquel Garrido avec le Front de Gauche

Melenchon300.jpg
Jean-Luc Mélenchon, ancien ministre de Lionel Jospin et soutien de Ségolène Royal dans sa course précédente à l'investiture présidentielle, vient de quitter le Parti socialiste pour créer le Parti de Gauche.
Pour les Européennes, le nouveau parti de Mélenchon a rejoint le Front de Gauche, proposé par le PCF. Député de l'Essonne, le leader du PG conduira la liste du Front de Gauche dans le Sud-Ouest.
En Ile de France, Raquel Garrido (PG) figurera en seconde position derrière Patrick Le Hyaric, le directeur de l'Humanité.

J.L. Mélenchon, qui sait de quoi il en retourne, se montre très sévère avec ses anciens camarades : "On ne peut pas être contre les délocalisations et signer le traité de Lisbonne, déclare-il. «Le traité de Lisbonne est d'un archaïsme absolu (…) il a été conçu pour la politique des puissants (…) et s'applique aux pauvres diables. On ne peut pas défendre les services publics et accepter ce traité."

Les Français ont voté NON au référendum sur le Traité Constitutionnel, y compris la majorité des électeurs socialistes, alors que le PS a fait campagne pour le Oui. A l'image de G. Catoire, le maire de Clichy, chaud partisan du Oui, qui a été désavoué par les clichois à cette occasion, lesquels ont majoritairement voter NON à cette Europe du capital.
"Membre des instances nationales du PS, explique Raquel Garrido, j'ai vécu la spirale vers le fond qui a frappé le PS suite à son soutien au Traité constitutionnel européen et qui s'est manifesté avec un triste éclat à l'occasion du congrès de Reims(...) Je n'ai pu que constater que c'est le PS qui a permis le vote du Traité de Lisbonne par voie législative pour contourner le vote populaire."
"Dans le Sud-Ouest, note J.L. Mélenchon, sur 18 départements, 18 ont voté non au référendum constitutionnel, et tous les députés socialistes européens ont approuvé le traité de Lisbonne qui en est le succédané. Vous avez été trahis !"
C'est un fait et une contradiction : alors que l'électorat socialiste y est hostile, la plupart des députés socialistes ont, comme la droite et le Modem, ratifié le traité de Lisbonne qui est en réalité le clone du Traité repoussé par le réferendum.

J.L.. Mélenchon reproche aux gouvernements sociaux-démocrates européens de "gouverner avec la droite" et de présenter par exemple prochainement un rapport pour "démanteler les services publics d'électricité".

"Qui le présente? un travailliste anglais", s'indigne-t-il, ajoutant que "les sociaux-démocrates allemands gouvernent avec la droite, les sociaux-démocrates hollandais gouvernent avec la droite, tous ces gens vont chanter en choeur les louanges de l'Europe (...) ça n'a rien à voir avec la gauche", a déclaré le sénateur de l'Essonne.
En choisissant le vote pour le Front de Gauche, les électeurs clichois, auront la possibilité d'émettre un vote cohérent avec leur NON, de faire élire des députés qui les défendent contre les directives libérales et d'exiger une réorientation profonde de la construction européenne, pour mettre cette dernière, non plus aux services des marchés financiers, mais du développement humain et de la qualité environnementale.

 

Vers une société de flicage : Les BIG BROTHERS AWARDS 2009 pour M. Alliot-Marie (UMP), E. Woerth (UMP), B. Delanoë (PS), F. Lefebvre (UMP)

BBA250.jpg Fidèles à leur mission de « surveiller les surveillants », les Big Brother Awards France ont décerné une nouvelle fois leurs prix Orwell (du nom de l’auteur de 1984 et inventeur de Big Brother) en ce début d’avril.
Comme chaque année, depuis maintenant neuf ans, des décorations/sanctions sont remis aux pires promoteurs de la société de surveillance, prosélytes des politiques et technologies sécuritaires. Fichiers publics et policiers de plus en plus intrusifs, extension de la vidéosurveillance, chasse aux fraudeurs ou aux pirates, pénalisation de la contestation, l’année a été riche en actualités. (Lire la suite)
La sélection, où se côtoient ministres, administrations, élus, hauts ou petits fonctionnaires, chercheurs et entreprises, en rappelle les pires moments. Les Big Brother Awards France, qui décernent depuis l’an 2000, des « Prix Orwell » à celles et ceux qui se sont illustrés en matière de promotion de la surveillance, d’atteintes aux libertés ou à la vie privée, ont distingué cette année.
Au tableau de chasse : M. Alliot-Marie, E. Woerth, F. Lefefebvre mais aussi B. Delanoë le maire socialiste de Paris, dans la catégorie Localité. Précisons que Gilles Catoire le maire PS de Clichy avait été nominé, en 2005, à ce même Awards peu reluisant, pour l’installation des caméras de vidéo surveillance dans la ville.

Lire la suite...

 

Clichy - le scandale du Chauffage urbain (1): G. Schmaus s'adresse de nouveau au Procureur de la République

Elyo400.jpg
La Société de Chauffage de Clichy (SDCC) fournit, depuis 1965, la chaleur aux immeubles HLM, à l’Hôpital Beaujon, aux équipements public de la ville, à des co-propriétaires privés. Cette filiale d’Elyio (groupe Suez) bénéficie d’une concession de service public, sous la forme d’un contrat d’affermage. En 1995, le maire de Clichy G. Catoire reconduit sans mise en concurrence (?!), pour 20 ans, donc jusqu’en 2015, le contrat liant le concédant (La Ville) à l’exploitant, le concessionnaire (la SDCC).

Seulement voilà : il se chuchote que le prix de l’énergie vendue aux clichois depuis des années par la SDCC est anormalement élevé. Bientôt les rapports d’audit laisseront à penser que les sommes versées en trop avoisinent les 20 millions d’euros.
Les communistes et leurs élus exigent le remboursement. Guy Schmaus vient en cette nouvelle année de s’adresser une nouvelle fois au Procureur de la République. (lire la suite)

Lire la suite...

 

Clichy : Catoire et le P.S. soutiennent la Loi Boutin

HLMklock350.jpg
Au conseil municipal du 16 décembre 2008, le maire, les socialistes et les radicaux de gauche ont rejeté le vœu des élus communistes contre la "Loi Boutin" sur le logement.

Comme l’a dit le Maire, Gilles Catoire :

1/ Ils approuvent la vente de 40 000 HLM à des particuliers malgré les conséquences pour la spéculation. Gilles Catoire a déjà vendu par le passé 62 HLM de Clichy mais il veut faire beaucoup plus dorénavant.

2/ Ils veulent à l’appui de la ministre chasser tous les locataires qui ne sont pas au bas de l’échelle des revenus.

Ainsi Christine Boutin a trouvé en Gilles Catoire et ses amis un appui concret pour son entreprise de démolition du logement social. Les 25 associations qui luttent inlassablement pour le droit au logement pour tous, contre les ghettos de la misère et pour la construction de logements accessibles notamment aux 4 000 familles clichoises mal logées apprécieront. La droitisation du parti socialiste et du P.R.G. de Clichy va de pair avec l’élimination des communistes de la gestion municipale.

Retrouvez les communistes de Clichy sur le site dialogue clichois, à l’adresse internet suivante http://communistesclichy92.elunet.fr
Guy Schmaus

 

Gilles Catoire retire aux élus communistes leurs responsabilités : LES CLICHOIS RISQUENT DE PAYER TRÈS CHER LA CASSE DE LA GAUCHE À CLICHY

Gilles Catoire retire aux élus communistes leurs responsabilités au sein de la municipalité
annie_mendez.jpg Sélection Sélection

LES CLICHOIS RISQUENT DE PAYER TRÈS CHER LA CASSE DE LA GAUCHE À CLICHY

Ainsi, Gilles Catoire est bel et bien dans la ligne du Parti socialiste qui s’oriente vers l’alliance avec la droite plutôt qu’avec la vraie gauche. Martine Aubry,nouvelle première secrétaire du Parti socialiste, n’a-t-elle pas pactisé avec le Modem à Lille dont elle est maire ? Quant aux élus communistes, ils continueront d’être aux côtés des Clichois pour les défendre, pour les aider contre toutes les injustices et contre la casse des services publics par la droite au nom de l’Europe libérale rejetée par une majorité de Français. Vous pouvez compter sur les élus communistes pour faire aboutir trois dossiers clichois brûlants :

  • Le dédoublement de la ligne 13 du métro qui permettra de diminuer de 50 % l’entassement des voyageurs, qui coûtera le moins cher (800 millions d’euros) et dont les travaux seront les moins longs (5 ans, dont 3 mois de remplacement par une navette).
  • La diminution significative du prix du chauffage urbain avec le remboursement des arriérés dus aux Clichois.
  • La construction de logements sociaux aux loyers accessiblesaux 4 000 familles clichoises mal logées ; cela oblige à mettre en échec la loi Boutin qui veut expulser la moitié des locataires des HLM et précariser tous les locataires en les contraignant à signer des baux de 3 ans.

TOUJOURS AUX CÔTÉS DES CLICHOIS

Privés de leurs responsabilités, les élus communistes de Clichy n’en demeurent pas moins des conseillers municipaux qui continueront sans relâche à être aux côtés de celles et de ceux qui souffrent, aux côtés de celles et de ceux qui les solliciteront, aux côtés de celles et de ceux qui n’acceptent pas la division de la gauche décidée par Gilles Catoire et ses soutiens. Merci à tous les Clichois qui nous ont témoigné leur soutien.

CLICHOISES, CLICHOIS, VOUS POUVEZ COMPTER SUR NOUS !

• Vous pouvez nous écrire ou déposer un mot dans la boîte aux lettres de la permanence du Parti Communiste Français : 87, rue Martre
• Notre téléphone : 01 47 37 11 59
Sur internet, venez consulter notre blog et nous adresser un message :

http ://communistesclichy92.elunet.fr

Les élus communistes de Clichy,

Le 1er décembre 2008

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs