ecolpcf.jpg
André CHASSAIGNE, au nom des députés communistes met les pieds dans le plat.
Le texte de Loi autour du Grenelle de l'Environnement va permettre aux entreprises, de s'exonérer, au nom de la "compétitivité", du principe pollueur- payeur, pourtant constitutionnel! Un sujet d'indignation pour tous ceux qui estime que la protection de l'environnement doit passer avant le profit.
Qui peut sérieusement croire que l'écologie est compatible avec le libéralisme, le Traité de Lisbonne et le règne sans pitié de la concurrence et du marché ?
Voici l'intervention d'A. Chassaigne, le 10 juin à l'Assemblée nationale...
" Le profond bouleversement qui a affecté ces derniers mois l'économie et la société tout entière était une occasion pour s’interroger en profondeur sur la pertinence d'un mode de développement fondé sur le gaspillage et sur des choix de production non maîtrisés.
Or, au vu des réponses prônées par la majorité, ces enjeux sont véritablement passés à l'arrière-plan. Je pose donc d'emblée une double question : y a-t-il, aux yeux du Gouvernement, une opposition entre, d'une part, les réponses à la crise économique et financière et, d'autre part, la lutte pour la protection de l'environnement ?

Dans la défense d'un capitalisme purement financier, l'écologie ne serait-elle, dès lors, qu'une variable d'ajustement et le développement durable, un simple outil pour conserver des parts de marché ?
(lire l'intégralité de l'intervention d'André Chassaigne)