Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - Clichy Habitat

Fil des billets

Chauffage urbain : deux verrous à faire sauter !

GS2000511.jpg
Quelle est la teneur du protocole entre Clichy et la société de chauffage urbain ?
Une baisse de 20% des tarifs de la vapeur sur la base de ceux d’avril 2011, une nouvelle chaufferie à bois, l’arrêt de la vente à moitié prix du chauffage à Levallois, une commission de suivi…
Même si ça ne fait pas le compte, nous avons néanmoins voté ce protocole parce qu’il constitue un premier pas en avant. Seuls, les élus verts ont fait le choix stérile de ne pas participer au vote.
Il reste deux gros verrous à faire sauter : celui du remboursement des factures astronomiques payées depuis tant d’années par les Clichois et celui des tarifs encore bien plus chers que la moyenne nationale.
Parallèlement, nous demandons qu’un cabinet d’experts indépendant, étudie le bien fondé d’une chaufferie à bois et que la commission de suivi se réunisse souvent pour vérifier les comptes et les engagements pris en accordant toute leur place aux locataires et aux copropriétaires.
On le voit, le dossier du chauffage urbain de Clichy est loin d’être clos. C’est dire à quel point votre action, à vous locataires, à vous copropriétaires et à vous contribuables Clichois doit se poursuivre et s’amplifier.
Vous pouvez compter sur notre soutien. Il vous demeure entièrement acquis.
Guy Schmaus

 

Logement : Communiqué commun des représentants des locataires au CA de Clichy Habitat

Amicommunik.jpg
Dialogue Clichois met en ligne ce communiqué des amicales de locataires de la ville.

Vérification des charges locatives 2010 : des procédés indignes !

Les signataires dénoncent les procédés de Clichy Habitat qui visent à empêcher la vérification des charges locatives 2010.
Clichy Habitat, par la voix de son directeur-général, M. Ménard, refuse de communiquer les documents officiels aux amicales de locataires, malgré les textes en vigueur.
Pourquoi ?

Lire la suite...

 

SCANDALE DU CHAUFFAGE URBAIN DE CLICHY-Table ronde: la SDCC propose une baisse de 20%

communiqué de la CSF Clichy
CSLogoH300.jpg
La SDCC-GdF Suez a fait une proposition lors de la table ronde du mardi 28 juin : le concessionnaire parle désormais d’une baisse possible de 20 % sur la facture de chauffage. Ce qui se traduirait par une économie de 220 € sur la base d’un logement payant 1 098 € par an de charges chauffage. C’est un premier pas qui démontre à l’évidence que la SDCC-Suez a pour le moins une marge de manoeuvre…
Par contre, concernant le remboursement du surcoût abusif payé par les usagers ces dernières années, la SDCC-Suez propose… 1,5 million d’euros pour l’Office HLM et rien pour la ville ! Sans compter que pour le seul organisme Clichy Habitat le surcoût est évalué à une trentaine de millions d’euros.
Sans minimiser l’avancée que constitue la proposition de la SDCC, avancée rendue possible par la constance de notre action dans cette affaire, il est évident que le compte n’y est pas.
Un relevé de conclusion partagé doit être rédigé dans les prochains jours afin de pointer accords et désaccords des divers acteurs de ce dossier. Nous le rendrons public dès que possible. En attendant, pour ceux dont c’est déjà l’ordre du jour, bonnes vacances !

Clichy, mardi 28 juin 2011

 

Résidence Guy Moquet : A quand les plaques ?

guy_moquet.jpg
La résidence1-9 rue de Lattre, réhabilitée l'an passé grâce à la mobilisation des locataires soutenus par les communistes, porte désormais le nom de Guy Môquet, jeune résistant communiste fusillé par les nazis.
Mais à ce jour, la Mairie et Clichy Habitat , contrairement à l'usage, s'agissant du nom des résidences, n'ont pas posé de plaques.
Mauvaise volonté ou négligence du maire ?
Guy SCHMAUS, Sénateur honoraire s'adresse au Directeur de Clichy Habitat, Olivier Ménard pour demander que les plaques soit apposées.



Monsieur le directeur Général,
Des Clichois du quartier Nord me demandent d’être leur interprète auprès de vous afin que soient apposées à côté des cinq portes d’entrée sur la façade de l’immeuble du 1-9 rue de Lattre, des plaques indiquant qu’il s’agit de la résidence « Guy Môquet ». (1)
Actuellement, seule une petite plaque située à l’intérieur du hall du 5 rue de Lattre rappelle que la réhabilitation du bâtiment a été achevée le 15 février 2010.
Le choix du nom du jeune lycéen fusillé à l’âge de 17 ans à Châteaubriant, le 21 octobre 1941, (il y aura dans quelques mois 70 ans), résulte d’un vote à bulletin secret des locataires, vote qui eût lieu deux ans auparavant.

Lire la suite...

 

Pour étouffer le scandale du chauffage urbain, Catoire manoeuvre

chauurbpieds.jpg
La CSF de Clichy communique

Le CDCC censuré

La réunion du Collectif de Défense des utilisateurs du Chauffage urbain de Clichy (CDCC) qui devait se tenir jeudi 26 mai à 20 h a été annulée en dernière minute : le maire a fait pression pour que la salle soit déclarée non conforme !
La salle paroissiale, qui avait été louée pour la soirée, est pourtant régulièrement utilisée pour des réunions. Mais y traiter des questions posées par le scandale du chauffage urbain, s’en était trop pour M. Catoire.
Cette censure avait besoin d’un prétexte et montre que l’action des locataires et des copropriétaires touche un point sensible.
Après avoir fait mine d’accepter en décembre dernier le principe d’une table ronde sur le sujet, le Maire et président de l’Office HLM multiplie les manœuvres pour que l’affaire soit une fois de plus étouffée.
Il est vrai qu’à court d’arguments pour justifier les sommes facturées par le concessionnaire SDCC (GdF Suez), il ne lui reste plus que la solution du bâillon pour toute contestation citoyenne.
On trouvera ci-dessous, en pièce jointe téléchargeable, la trame de l’intervention que devait prononcer à cette réunion Jacqueline Crémieux, administratrice élue des locataires au CA de Clichy Habitat, au nom de la CSF et de AAC.
Il y a des vérités bonnes à dire mais que M. Catoire ne veut pas entendre…

Voir en annexe, ci dessous l'intervention prévue de J. Crémieux.

 

Loi Boutin et surloyer: un recul pour la mixité sociale

logpauvre.jpg
Avec la Loi Boutin et la flambée des surloyers, c'est un rude coup qui est porté à la mixité sociale : chassés du logement social, nombre de salariés modestes sont livrés à l'appétit des bailleurs du privé et à la spéculation immobilière, tandis que se constituent dans le parc social de véritables ghettos de la misère.
Fini l'ambition du logement social de qualité pour le plus grand nombre : les HLM devraient être réservés aux plus pauvres d'entre les pauvres. Pour les autres, le logement deviendrait une marchandise.
Avec un objectif recherché par la droite qui se refuse à construire du logement social : elle espère ainsi opposer les plus pauvres aux moins pauvres et diviser les locataires entre eux.
On sait qu'à Clichy, le maire socialiste G. Catoire - allié au MODEM-Nouveau Centre - est un chaud partisan de la Loi Boutin, malgré l'hostilité des amicales de locataires. Il s'est même porté à l'avant-garde pour l'application du surloyer dans sa commune.
Mais en Région parisienne, toutes les sociétés HLM n'ont pas docilement emboîté le pas de Mm Boutin. Voici l'exemple de l'office HLM de Plaine Commune, à deux pas de Clichy...
Stéphane Peu, président de l’office HLM de Plaine Commune Habitat en Seine-Saint-Denis, décrypte les conséquences néfastes de la loi Boutin sur le logement social en France et explique comment l'office et les élus communistes ont combattu l'application du surloyer.
On voit l'intérêt pour les locataires de pouvoir compter sur des élus communistes...

Lire la suite...

 

(CSF Clichy) : Chauffage urbain, remboursez !

LOGO_CSF200.jpg
Dialogue Clichois porte à la connaissance des internautes, cette déclaration de la CSF Clichy.

Le Président de Clichy-Habitat ayant abondamment communiqué sur un hypothétique accord concernant le chauffage urbain, les Amicales CSF de Clichy ont fait connaître leur point de vue sur les soit-disant "négociations" avec GDF Suez, qui ne les concernent pas.
Afin de poursuivre la mise au point, voici le rappel de nos revendications dans ce dossier.

Lire la suite...

 

Les élus communistes : "Inhumaines, injustes, inefficaces, il faut mettre un terme aux expulsions !"

expul350.jpg
A quelques jours de la fin de la « trêve hivernale » faut-il rappeler ici la détresse d’un père, d’une mère jetée à la rue, avec ses enfants, au petit matin d’un jour ordinaire, ou souligner l’interminable et exténuante galère des nuits d’hôtel, des hébergements de fortunes pour dire toute l’inhumanité des expulsions locatives.
Et parce qu’elles frappent toujours des familles déjà dans les pires difficultés qu’elles aggravent encore, ces expulsions sont profondément injustes. Inhumaine, injuste, cette violence d’un autre temps est aussi inefficace !
Il n’est pas un seul exemple d’une expulsion sans relogement qui ait aidé une famille à surmonter ses difficultés. Bien au contraire les efforts conjoints des intéressés, des travailleurs sociaux, des associations pour s’en sortir s’en trouvent durement contrariée.

  • Pour l’arrêt des expulsions et contre le logement cher.
  • Pour la production massive de logements sociaux

Annie Mandois et François Delalleau, candidats (PCF-Front de Gauche) aux Cantonales, font leurs ces revendications des élus communistes et des locataires.
MANIFESTATION Samedi 12 mars à14h30, Place de la République à Paris.

Lire la suite...

 

3,6 millions de français mal-logés

fondabbepie400.jpg
A nouveau la Fondation Abbé Pierre attire l’attention sur le scandale du mal–logement en France : 3 ,6 millions de personnes, soit 100.000 de plus que l’an dernier, sont confrontées à la précarité en ce domaine.
En réalité , comme le souligne également la Fondation Abbé Pierre, ce sont des millions de personnes qui vivent dans des conditions de logement inadmissibles à notre époque et dans un pays tel que le notre, ce que le Conseil de l’Europe avait d’ailleurs dénoncé en juin 2008.
Au drame que vivent déjà ces millions de personnes s’ajoute la cruauté des expulsions locatives. Leur nombre ne cesse d’augmenter à la suite de l’envolée des impayés de loyers dus à l’augmentation du chômage et des difficultés à vivre que la crise aggrave lourdement.

Lire la suite...

 

Logement social : Non au surloyer

Buslogement350.jpg
Si Gilles Catoire, le maire socialiste de Clichy, approuve et applique avec enthousiasme le surloyer et obtient le soutien de la droite pour un PLU ouvrant les vannes de la spéculation immobilière, il n'en est pas de même des maires communistes des Hauts de Seine. Voici la lettre qu'adresse C. Margaté, maire de Malakoff aux locataires...
Le gouvernement veut passer d’une solidarité nationale en faveur du logement social à une solidarité entre pauvres et modestes. Il s’apprête à faire payer aux locataires HLM le coût de son désengagement. La mobilisation de tous est indispensable pour combattre ces projets. C’est pourquoi, votre Maire et le Président de l’Office s’adressent à vous.
Au cours de l’été, le gouvernement a annoncé deux décisions d’une extrême gravité :
? Une réduction drastique des aides de l’Etat pour construire des logements HLM. De 800 millions d’euros en 2008, la loi de finances prévoit 60 millions en 2012, alors que la pénurie de logement ne cesse de s’aggraver.
? Une taxe de 2,5% sur les loyers pour compenser la baisse du budget de l’Etat, ce qui représente 340 millions d’euros par an, 320 000 € pour l’Office de Malakoff soit environ 80€ par locataire.
Ce projet est une véritable opération de « pickpocket » dans les poches des locataires HLM. Il va diminuer encore un peu plus le pouvoir d’achat des familles modestes et affaiblir les capacités des organismes HLM à investir dans l’entretien des immeubles et les constructions neuves. (Une étude récente de l’Union Sociale pour l’Habitat d’Ile de France estime à 25% la baisse du volume de construction sur la région, en un an, soit 20 000 logements neufs).

Lire la suite...

 

Logement social : un hold-up de 1 Milliard € du gouvernement et des surloyers-rackett pour les locataires

casseCNL.jpg
Le gouvernement vient d’annoncer son intention de prélever 340 millions d’euros par an, entre 2011 et 2013, sur les organismes HLM.
Ce hold-up de 1 milliard d’euros , qui représente 2,5% des loyers collectés, mettrait durablement en cause les actions engagées par les organismes HLM ( construction de nouveaux logements, opérations de rénovation urbaine, réhabilitation et d’entretien du parc existant, etc ).
Les premières victimes en seraient les familles modestes, ainsi que les locataires ou demandeurs d’un logement social. Ce hold-up s’ajoute au nouveau et très grave désengagement que s’apprête à opérer l’État avec la diminution du budget logement de la Nation, de 160 millions d’€ en 2011.
Ces dispositions confirment le rejet, par de nombreux organismes HLM, des Conventions d’Utilité Sociale (CUS) voulues par le gouvernement.
Les élus communistes demandent solennellement au Premier Ministre de revenir sur ce projet de désengagement de l’État, en injectant dans le logement social, les moyens financiers nécessaires à ses missions.

Lire la suite...

 

N. Sarkozy favorise les promoteurs immobiliers au détriment du logement social.

cremaill_reH300.jpg
« Une France de propriétaires » : N. Sarkozy favorise les promoteurs immobiliers au détriment du logement social.
Les annonces faîtes par le Président de la République concernant le dispositif d'aide aux candidats à la propriété risquent d'aggraver la situation catastrophique du logement social existante dans les Hauts-de-Seine :
- 100.000 dossiers de logement social sont en souffrance ;
- Les financements de construction de logements sociaux sont en chute libre, passant de 2038 logements en 2006 à 798 en 2009 ;
- Le financement du Conseil général en investissement consacré au logement est en baisse de 2 millions d'euros (- 5%) ;
- 14 villes, toutes dirigées par la droite, ont un taux de logements sociaux intolérablement bas, largement inférieurs aux 20% exigés par la loi SRU.

Lire la suite...

 

Pourquoi ce scandale du chauffage urbain ? G. Schmaus pose des questions précises à G. Catoire et fait des propositions

Guycarr_jpg.jpg
Lors du Conseil municipal de rentrée, Guy Schmaus a interpellé le maire socialiste G Catoire sur le scandale du chauffage urbain, confirmé par la Chambre régionale des comptes d'Ile de France qui vient de rendre un rapport jugé accablant par beaucoup.
Au nom du groupe communiste, G. Schmaus pose 4 questions précises à Gilles Catoire et avance sept idées pour en finir avec les injustices dont sont victimes les clichois.
On parle ainsi de plus de 10 millions d'euros (!) de trop perçu par la société distributrice....
Voici le texte de son intervention

"Monsieur le Maire, Monsieur le Premier Adjoint,
Je ne savais pas que le débat sur le chauffage urbain devait commencer par la lecture du rapport de la Chambre régionale des comptes.
J’ai écouté vos plaidoiries en défense. Pour ma part, je limiterai mon propos en posant quatre questions et en présentant Sept idées.
C’est cette fiche de régularisation des charges de chauffage pour 2004,une augmentation de 50 % sur 2003, distribuée avec deux ans de retard par l’OPHLM aux locataires du 1-9 rue De Lattre qui a provoqué notre colère.
Une colère dont j’ai fait part, à la réunion de la commission consultative des services publics locaux du 21 décembre 2006.
Il m’a alors été répondu qu’un audit était en cours en vue de faire la lumière sur les tarifs excessifs du chauffage urbain de Clichy.
Malheureusement, les recommandations de cet audit, après trois autres allant dans le même sens, n’ont été suivies d’aucun effet.
C’est la raison pour laquelle, j’ai saisi, le 8 janvier 2008, le Président de la chambre régionale des comptes.
Huit jour après, celui ci me répond qu’il allait enquêter sur le sujet.

Lire la suite...

 

Baisse du surloyer : possible à Colombes, impossible à Clichy ?

CSLogoH300.jpg
communiqué de la CSF de Clichy
Selon un article du Parisien, l'Office HLM Colombes Habitat a pris la décision de revenir sur l'augmentation délirante du surloyer intervenue depuis le début de cette année. Il a été décidé de retourner à la situation de 2009, ce qui se traduit par une baisse moyenne du surloyer de 42 %.
Ce qui est possible à Colombes serait-il impossible à Clichy ?
A Clichy, en effet, la direction de l'Office HLM Clichy Habitat nous a expliqué que cette augmentation était une mesure imposée par la loi Boutin, de surcroît parfaitement légitime.
Ce n'était pas l'avis de la CSF. Nous persistons à demander que ce surloyer - qui consiste à taxer les moins pauvres sans aucun bénéfice pour les plus pauvres - soit supprimé et dans un premier temps revu à la baisse.
Pour mémoire, à Clichy, certains surloyers ont atteint plus de 1 000 € mensuel !
Il est urgent de prendre en compte la malfaisance de la loi Boutin.
Nous sommes prêts à envisager avec la direction de l’Office toute mesure d’équité susceptible d’être prise dans l’intérêt des locataires.
Jacqueline Crémieux
représentante élue des locataires
au CA de Clichy Habitat
Clichy, vendredi 2 juillet 2010

 

Convention d'utilité sociale : le CA de Clichy Habitat désavoue la loi Boutin

Communiqué de la CSF de Clichy

CSLogoH300.jpg
Réuni mercredi 16 juin 2010, le Conseil d'Administration (CA) de Clichy Habitat a voté contre le projet de « Convention d'utilité sociale » (CUS) élaboré en application de la loi Boutin de 2009.
Ce désaveu est un succès important pour l'action des locataires et leur représentante CSF qui ont depuis plusieurs mois refusé la mise en place d'une telle convention avec l'État. La CSF de Clichy avait notamment pris publiquement position dans un tract et une affichette indiquant les "cinq bonnes raisons de s'y opposer".
Cette convention n'est en effet qu'un artifice soi-disant "social" pour accentuer le désengagement de l'État du soutien au logement social avec pour conséquences notamment pour les locataires de futures hausses de loyer et des difficultés accrues de gestion pour les organismes du logement social.
Le CA de l'Office HLM s'est donc rendu à l'évidence et à la position des Amicales CSF de Clichy.
Mais la mobilisation reste nécessaire car la balle est désormais dans le camp de l'État et du Préfet.
Plus que jamais il est nécessaire de réaffirmer le caractère non-marchand des HLM, la mise en place d'une autre politique de l'État pour le logement social et le retrait de la loi Boutin.
Contacter la CSF Clichy : csf.clichy@gmail.com tel. 06 14 74 11 62

Clichy, jeudi 17 juin 2010

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs