rail350.jpg
Alors que les cheminots et leurs syndicats se mobilisent depuis des mois et formulent des propositions pour le développement du transport de marchandise pars le rail dans le cadre du service public SNCF, on assiste à une opération de communication de la direction de l’entreprise et du gouvernement qui cache une stratégie de démantèlement de l’outil et de l’activité fret ferroviaire de proximité.
Ainsi sont annoncés à grand renfort de communication publicitaire que des millions de camions vont prendre le train grâce développement de TGV Fret. C’est vrai. Mais, ce que ne dit pas la communication publicitaire, c’est que dans le cadre de l’ouverture à la concurrence, la SNCF déploie une stratégie d’abandon de l’activité dite du « wagon isolé » pour se concentrer sur les trains entiers à fort taux de rentabilité.
Le wagon isolé est utilisé surtout par les PME est un wagon, tout seul...mais ils sont combien en tout? Et combien de camions en plus sur la route?
Sont-ils comptés dans le bilan écologique? Et ce ne sont pas des camions seulement sur des nationales, mais aussi sur des départementales, voire des voiries communales.
Ce plan risque aussi de se traduire par la suppression de 6000 emplois. Il faut donc sauver le fret et soutenir les cheminots en lutte. Voir la suite de l'analyse.