Bulurnrouge300.jpg
Les résultats de la consultation des communistes, s'ils valident le fait accompli de la candidature Mélenchon, constituent un sérieux revers pour des dirigeants qui avaient tout mis en oeuvre pour obtenir un plébiscite.
Celui-ci n'a pas eu lieu. Un rassemblement très nouveau des communistes pour l'avenir du Parti a peut-être commencé.
59,12% pour la candidature de J.L.Mélenchon, c'est un recul de 4,5% sur le résultat de la Conférence nationale.
40,88% opposés à ce choix, dont 36,82 pour André Chassaigne et 4,06 pour E. Dang Tran
André Chassaigne est placé en tête dans les fédérations suivantes: Allier, Ardennes, Cantal, Charente Maritime, Eure, Haute-Garonne, Lozère, Maine-et-Loire, Marne, Haute Marne, Meurthe-et-Moselle, Nord, Orne, Pas-de-Calais, Puy-de-Dôme, Rhône, Saône-et-Loire ,Seine-Maritime, Somme, Var et Val-de-Marne.
Dans ces départements, ainsi que dans l'Aisne, l’Ile-et-Vilaine, la Loire, la Loire-Atlantique, la Haute-Saône et le Tarn, JLMélenchon obtient moins de 50% des voix.
Dans les deux départements dont les conseils généraux sont à direction communiste l'Allier et le Val de Marne, A. Chassaigne devance Mélenchon.
Le plébiscite voulu par Jean-Luc Mélenchon, Marie-George Buffet et Pierre Laurent n'a pas eu lieu!
Dimanche 5 juin, après la décision de la conférence nationale du PCF, imposée contre la volonté de la direction, de procéder à un vote des militants sur plusieurs candidatures, Jean-Luc Mélenchon, annulant son déplacement à Montreuil, tenait une conférence de presse au cours de laquelle, cachant mal son dépit de cette décision, il lançait cet appel:
« Les militants du parti communiste vont voter...Je forme le voeu que la décision prise le soit d'une manière nette, claire, massive et franche … avec élan et enthousiasme... »
Les partisans de la candidature Mélenchon à la direction du parti misaient sur un score de 70%, 20% pour Chassaigne et 10% pour Dang Tran. Ils ont mis le paquet pour y parvenir : appel de Pierre Laurent (une page dans l'Huma), appel de « 3 députés »..., tribune de Bob Injey contre André Chassaigne, interview de Jacques Chabalier dans Communistes, et censure de toute tribune favorable à André Chassaigne.
Le résultat est très loin de ces objectifs.
Il ouvre des perspectives pour le rassemblement de toutes celles et ceux qui, au delà du vote qui vient d'avoir lieu, souhaitent travailler pour que notre parti joue sans s'effacer, dans les luttes et pour les élections, son rôle pour un rassemblement transformateu,et travailler donc aux transformations profondes et à la démocratisation du parti dont ce qui vient de se passer confirme qu'il a tant besoin.

André Chassaigne reste disponible pour le peuple de France