Aoui.jpg
La CGT appelle à un puissant 1er mai pour les revendications, le progrès social et la solidarité internationale et appelle à battre Sarkozy dans les urnes, tout en soulignant ses exigences.
Déclaration de la commission exécutive confédérale
Le résultat du premier tour de l’élection présidentielle du 22 avril 2012 fait apparaître notamment :
- une participation importante des électrices et électeurs, manifestant ainsi leur volonté d’intervenir sur les choix structurant leur avenir ;
- un premier désaveu pour le Président sortant, Nicolas Sarkozy, qui n’obtient que 27% des voix ;
- une forte aspiration à un changement de politique économique et sociale.
Le rejet de la politique antisociale et autoritaire que Nicolas Sarkozy a menée durant 5 ans est massif.
Après les mobilisations nombreuses et importantes de 2009 et 2010, les salariés, les retraités et les privés d’emploi ont ainsi confirmé leur refus de payer la facture d’une crise économique dont ils ne sont pas responsables.