faujmarmer350.jpg
Le Président de la Cour des comptes, le socialiste Didier Migaud, nommé par Sarkozy (Merci, Nicolas!) vient de présenter un rapport préconisant une baisse des charges pour les patrons et une augmentation de la fiscalité pour les ménages qu'on croirait écrit par le MEDEF ou par l'UMP.
On notera que ce rapport, écrit par un socialiste ministrable, se réjouit de la politique de Sarkozy : comme quoi, il ne suffit pas de battre Sarkozy ou de crier "sarko dégage!" : encore faut il proposer une politique qui soit une véritable alternative progressiste à celle de Sarkozy.
Voici une réflexion de Pierre Ivorra sur ce rapport qui plait tant à Sarkozy...

Après le bluff des faux chiffres de l’Insee sur le coût du travail, le rapport de l’institution remis au chef de l’État préconise un alignement des prélèvements sur l’Allemagne : une baisse de ceux sur le capital, une hausse de ceux sur la population.
Nicolas Sarkozy s’est réjoui hier des conclusions « utiles » du rapport de la Cour des comptes que lui a remis le président socialiste de l’institution, Didier Migaud. Il s’est félicité que la Cour se prononce en faveur d’une correction « rapide » des divergences fiscales franco-allemandes.
« La Cour recommande d’élaborer une stratégie fiscale au service de la réduction des déficits et du développement de la compétitivité », a noté le chef de l’État dans un communiqué.
« Avec la réforme de la taxe professionnelle, la suppression des niches fiscales inutiles, le crédit impôt-recherche et la réforme de la fiscalité du patrimoine, la politique menée par le gouvernement s’inscrit clairement dans cette stratégie », a-t-il ajouté.