Chamoiseau300.jpg
Dialogue Clichois met en ligne un entretien avec l'écrivain antillais Patrick Chamoiseau, qui comme Edouard Glissant, Edmonde Charles-Roux, Régis Debray, D. Denninckx, appelle à voter pour le Front de gauche.

Qu’est ce qui motive votre soutien aux listes du Front de gauche pour les élections européennes ?

Patrick Chamoiseau. Le souci que la construction européenne soit ensemencée autant que possible par toutes les forces progressistes que les États-nations ont pu jusqu’à ce jour engendrer ; et, à travers ce précieux ensemencement, que l’Europe se retrouve habitée et hantée de poétiques nouvelles.
Nous avons presque trente ans de retard à rattraper sur les appétits capitalistes qui tendent à façonner l’Europe à leur image, tout comme ils tendent à le faire pour l’ensemble du monde. Mais trente ans de raide logique économique peuvent très facilement être balayés par un éclat d’imaginaire…
La nébuleuse capitaliste est devenue une sorte de « soleil noir », une certitude exacerbée jusqu’à tomber aveugle, et qui de fait « s’archaïse » à grande vitesse tout en se donnant le sentiment d’une très aiguë modernité. Il faut invalider cette certitude par ce que M. Glissant appelle « un écart déterminant », ou avec ce que M. Edgar Morin évoque sous l’idée d’un « esprit des origines ».
Dans l’écart déterminant ou dans l’esprit des origines on retrouve l’homme, tout l’homme, avec son arc-en-ciel de valeurs naturelles, son éthique, ses rêves, ses déraillements poétiques… L’origine est devant nous car, dans le déshumain capitaliste, l’humain est désormais devant nous.

Par là, on revient à la vraie politique.
( lire la suite de l'entretien)