Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - EDF

Fil des billets

La précarité énergétique en France s’étend

avecedf-gdf.jpg
Les cas de précarité énergétique ont augmenté fortement en un an en France, sous l'effet de la crise et de la hausse des factures d'électricité et de gaz.
Le Médiateur national de l'énergie vient de publier un bilan 2011 très fortement marqué par la crise.
Le nombre de saisines a augmenté de 14% l'an dernier : 8044.
Plus marquant, les réclamations de clients qui n'arrivent plus à payer leur facture et à discuter avec leurs fournisseurs a augmenté 80% par rapport à 2010, et représente plus de 15% de l'ensemble des saisines.
"La crise économique et la hausse du coût de l'énergie ont aggravé le phénomène de la précarité énergétique", c'est-à-dire la difficulté à payer ses factures d'électricité ou de gaz, et poussé de plus en plus de ménages modestes à demander une médiation, explique l'institution.
Le Médiateur rappelle au passage que les tarifs réglementés du gaz ont augmenté de 25% en deux ans, et ceux de l'électricité de 8%. Les dettes énergétiques s’élèvent à 1900 euros en moyenne.
Le Médiateur juge les dispositifs existants (comme les tarifs sociaux de l'électricité et du gaz,) insuffisants, même s'ils vont "dans le bon sens".
Il propose notamment l'instauration d'une trêve générale des coupures du 1er novembre au 15 mars pour l'ensemble des usagers, sur le modèle de la trêve hivernale des expulsions locatives (une trêve des coupures d'énergie est déjà appliquée mais seulement pour certains consommateurs), et l'instauration d'un "chèque énergie", qui viendrait se substituer aux tarifs sociaux.
En réalité, 4 millions de Français sont en situation de précarité énergétique. Le PCF et le Front de gauche proposent l’interdiction des coupures d’électricité et de gaz pour assurer le droit à l’énergie pour tous.

Lire la suite...

 

Rapport de la Cour des Comptes sur le Nucléaire : l'avis de S. Huet

ASH4.jpg
Dialogue Clichois propose l'avis de Sylvestre Huet, journaliste scientifique de Libération sur le rapport de la Cour des comptes sur le nucléaire.
(Voir la totalité de l'article sur l'excellent site Sciences2)
Mon avis sur le rapport:
Comme l'a montré le débat auquel j'ai participé sur France Culture (...)(la Matinale de Marc Voinchet) avec Benjamin Dessus, un économiste opposé à l'usage du nucléaire, les chiffres des coûts ne sont guère contestés.
Benjamin Dessus va les tirer un peu vers le haut, mais, comme l'indiquait déjà le rapport Charpin/Dessus/Pellat de 2000 (lire ici), le nucléaire aux coûts français demeure le moins cher des moyens de production massifs (charbon, gaz) pour la base d'un système électrique de notre pays.
Autrement dit, les propos de Yannick Jadot (EELV) dans Libération, hier, ou d'autres responsables affirmant que ce rapport démonte "le mythe du nucléaire pas cher" ne correspondent pas à la vérité.

Lire la suite...

 

Politique energétique

energfauj.jpg
Le Sénat a débattu le 4 mai d’une proposition de résolution sur la politique énergétique de la France, déposée par les sénateurs du groupe CRC-SPG.
Au regard de l’ampleur des enjeux humains, environnementaux et économiques liés aux questions énergétiques, les sénateurs ont considéré qu’il était grand temps que soit initié un véritable débat public sans tabou sur les questions énergétiques, et que les femmes et les hommes politiques assument et expliquent clairement à la population leur projet énergétique.
A cette occasion, ils ont rappelé la nécessité absolue de changer la politique énergétique actuelle conduite selon des logiques marchandes de rentabilité à court terme et de rémunération de l’actionnariat, logiques incompatibles avec les exigences sociales et environnementales que la France devrait porter.
Ils ont dénoncé les effets pervers de cette politique libérale, qui multiplie la sous-traitance et les délocalisations de production de pièces notamment dans le secteur nucléaire, sur les garanties de sécurité et d’indépendance énergétiques.
Votée par les sénateurs socialistes, verts et la gauche du groupe RDSE, cette proposition de résolution détaille un projet énergétique alternatif à travers la maîtrise publique du secteur énergétique, le renforcement de la participation des salariés et des citoyens, le renforcement des moyens alloués à la recherche fondamentale, une régulation des prix pour garantir le droit à l’énergie à tous, et un statut protecteur de l’ensemble des salariés du secteur.
Voici l'intervention de Jean-Claude Danglot (PCF) auteur de la proposition de résolution.
Il est grand temps d'avoir un débat public sur les questions énergétiques. L'accident majeur de Fukushima a révélé les inquiétudes fondées et légitimes de la société civile car l'énergie nucléaire a cristallisé les antagonismes.

Lire la suite...

 

Le PCFpour l'interdiction des coupures d'électricité et de gaz

coupureEDFjpg.jpg
Le PCF est reparti en guerre contre les coupures d’électricité et de gaz. Ces coupures relèvent d'une pratique moyenâgeuse et inhumaine, car le droit au chauffage est fondamentalement un droit de l'Homme.
Marie-George Buffet et Roland Muzeau, député communiste des Hauts de Seine, veulent instaurer une trêve hivernale des coupures d’électricité et de gaz. Avec leurs collègues communistes, Jean-Claude Sandrier et Pierre Gosnat, ils ont déposé à l’Assemblée nationale une proposition de loi visant à «?interdire les coupures d’électricité, de chaleur et de gaz entre le 1er?novembre de chaque année et le 15?mars de l’année suivante?».

Lire la suite...

 

Les clients d’EDF pris en otage par les intégristes du marché, par Jack Dion

electriciteprise.jpg
On sait que la France est un pays où jusqu'ici, grâce à l'indépendance énergétique et au nucléaire, les tarifs d'électricité étaient très bas pour les consommateurs. Si bas, que les groupes privés n'arrivent pas a vendre le KWH à un prix ...concurrentiel d'EDF!
Jack Dion, sur le site de Marianne (http://www.marianne2.fr/) revient sur la chasse aux monopoles publics que mène la commission européenne et qui, à terme, va réformer le marché de l'électricité.
Au détriment du confort et du porte-monnaie des usagers devenus des "consommateurs"....

Lire la suite...

 

Les tarifs d’électricité vont augmenter pour permettre... la concurrence!

edfgdfalanation.jpg
A terme l'usager peut s'attendre à des hausses substantielles de sa facture, comme cela s'est déjà produit pour le gaz.
Ne laissons pas faire. Début juin 2010, les parlementaires auront entre les mains l’avenir du service public de l’électricité.
En effet, débutera dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale l’examen du projet de loi Nome, soit la Nouvelle Organisation du Marché de l’Electricité, concoctée par le gouvernement.
Le principe en est simple : constatant que la concurrence ne fonctionne pas - plus de 96 % des Français restent fidèles à l’opérateur historique (EDF) -, le gouvernement a décidé de la créer… artificiellement.
Si la loi passe, à partir du 1er janvier 2011, EDF aura obligation de revendre à ses concurrents jusqu’à 25 % de sa production d’électricité.

Lire la suite...

 

(1) Electricité : Fillon et l'Union Européenne déblaient le terrain pour les spéculateurs

edf-m_0.jpg
Le gouvernement veut livrer un quart de la production électrique nationale d’EDF aux intérêts privés. Dans une lettre du premier ministre, François Fillon, adressée à la commissaire européenne à la Concurrence, Neelie Kroes, le chef du gouvernement décrit précisément une nouvelle organisation du marché de l’électricité (Nome).
Cette nouvelle étape dans la libéralisation du secteur devrait être franchie avec l’adoption d’une proposition de loi après les élections régionales...

Lire la suite...

 

Electricité : Gare au piège et pis c'est tout !

piegejus.jpg
La distribution d’électricité dans notre pays a été ouverte à la concurrence pour les particuliers le 1er juillet 2007 (dès 2004 pour les professionnels).
Souvenons-nous qu’en mars 2002, au sommet de Barcelone, le premier ministre socialiste de l’époque, Lionel Jospin, et le président Jacques Chirac avaient ratifié la « libéralisation » des marchés de l’électricité et du gaz.
Depuis les entreprises françaises qui avaient quitté les tarifs régulés ont vu leur facture flamber : +65 % en moyenne entre 2004 et 2007 pour les entreprises ayant opté pour le marché selon l’UFC-Que choisir ? De quoi refroidir les ménages qui, pour le coup, ont été très peu sensibles aux sacro-saintes "vertues" de la concurrence.
Face à cette défiance des français vis-à-vis des opérateurs privé, le gouvernement a mis en place un dispositif transitoire dit de « réversibilité » permettant aux particuliers et aux entreprises ayant opté pour une offre à prix de marché depuis plus de six mois de revenir au tarif règlementé.
Or, de fait, depuis le 1er janvier dernier, ce dispositif « transitoire » a pris fin. En effet, cette «réversibilité» n’a été accordée que jusqu’au 1er juillet 2010. Compte tenu du délai de 6 mois, les consommateurs souscrivant un contrat à prix de marché à partir de janvier 2010 ne pourront plus en bénéficier !
Attention donc aux offres alléchantes des fournisseurs privés et d’EDF lui-même qui ont déjà lancé l’offensive. Soyez certain que dans les semaines qui viennent des opérateurs téléphoniques ne manqueront pas de vous prouver par A + B qu’il faut changer de contrat et que vous pouvez faire d’importantes économies sur votre facture électrique.
Soyez vigilant et un conseil ne cédez pas aux sirènes de la concurrence, vous pourriez vous en « mordre les doigts » et sans possibilité de faire marche arrière !
La FNCCR* invite d’ailleurs «les consommateurs à la plus grande prudence avant de souscrire aux offres à prix de marché et rappelle que les tarifs règlementés, garantis par l’Etat, leur apportent la meilleure protection de stabilité dans la durée.» A bon entendeur salut !

  • Fédération nationale des collectivités concédantes et régies
 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs