alecolcharb.jpg
M. Roussillon revient sur le sens des réformes du système éducatif entreprises par la droite et expose les pistes alternatives mises en avant par le PCF...
Ces réformes du métier d’enseignant s’inscrivent dans une refonte générale du système d’éducation et de formation, de la maternelle à l’université et à la formation continue.
Il ne s’agit pas seulement de casser le métier ou de casser le service public, mais bien de construire une nouvelle école, profondément inégalitaire.
Cette construction s’appuie sur une campagne idéologique qui vise à briser les aspirations à l’égalité en affirmant que tous les enfants ne sont pas également «doués ».
Cette idéologie des dons, et sa variante, la théorie du « handicap socio-culturel », ont déjà gagné beaucoup de terrain dans la société : de plus en plus d’enseignants et de parents sont persuadés que certains enfants « ne sont pas faits pour l’école », « n’ont rien à faire en classe » alors que toutes les études sérieuses prouvent que tous les enfants sont capables d’apprendre et de progresser !
Cette construction d’une école inégalitaire a des objectifs budgétaires : elle permet de faire des économies sur l’école pour payer la crise des banques.