aveccanto.jpg
Photo : Eric Cantona aux côtés du réalisateur britannique progressiste Ken Loach
Jacques Bourgoin, Maire communiste de Gennevilliers a répondu par courrier à l’initiative du footballeur Eric Cantona concernant l'urgence sociale du mal-logement".
L'ex joueur de Manchester United, s'est adressé à chaque maire de France et explique : "On peut s'engager pour de nombreuses causes, toutes importantes, mais on ne peut pas tout faire. Si j'ai choisi celle du logement, c'est qu'elle me semble essentielle et qu'elle concerne 10 millions de personnes".
Dialogue Clichois publie la réponse de Jacques Bourgoin, maire de Gennevilliers, ville où les élus communistes ont pris à bras le corps les enjeux du logement social. Monsieur,
Je vous remercie pour votre courrier à l’adresse des Maires que j’ai lu avec une grande attention. Vous écrivez vouloir placer la question du logement au cœur du débat des élections présidentielles. Je partage pleinement votre approche et votre combat.
Je suis Maire de Gennevilliers, une ville populaire du département des Hauts-de-Seine, située dans la première couronne de la région parisienne.
Avec tous les élus, nous recevons de plus en plus de familles confrontées à des problèmes de logement : habitat insalubre, mal-logement, et qui sont contraintes d’attendre pendant des années un logement social.
Cette crise du logement n’est pas une simple conséquence de la crise financière. Elle est le résultat de politiques volontaires renforcées par ce gouvernement, qui ont transformé le logement en marchandise et en outil spéculatif, bien loin de la conception fondamentale du droit au logement.
Avec 64 % de logements sociaux dans ma commune, nous menons une politique volontariste visant à permettre à chacun de pouvoir se loger dignement et sans exclusion.