Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - Européennes

Fil des billets

Europe: Le PSE et le Parti socialiste, c'est la poursuite de la cogestion avec la droite!

Shadok.jpg
Réfléchissons...A lire les affiches du PS, celui-ci voudrait désormais "changer l'Europe" (sic!)...Nous assistons à une belle opération d'enfumage du PS pour tenter de faire oublier que cette Europe que les français refusent, c'est l'enfant monstrueux qu'ils ont enfanté avec la droite européenne.
Les députés socialistes n'ont pas agi jusqu'ici pour changer l'Europe, pourquoi imaginer qu'ils le feraient demain, une fois élus? Leurs députés continueront demain à gérer l'UE avec la droite comme hier. Il suffit de lire le manifeste ( manifesto) qu'ont adopté les socialistes européens...
Pour la gauche , pour les milieux populaires, le vote PS est donc le vote inutile par excellence. Les députés PS ne font pas le poids face à la droite européenne : au contraire, ils s'allient avec et votent ses textes !
Le 7 juin les français peuvent dire stop ou encore à cette Europe capitaliste. Au leu de dire Stop avec le vote Le Hyaric, chaque vote Ps, UMP ou Modem sera interprété comme encore !
(Lire dans suite, l'analyse du Manifesto du PSE)

Lire la suite...

 

Européennes: Le CSA valide le clip montrant la collusion UMP-PS dans la construction européenne.

UMPS.jpg
Le clip invitant les français à voter pour les Européennes vient d’être validé par le CSA.

Ce clip, s’il fait la part belle à Sarkozy vers la fin, à l’occasion de la désastreuse présidence française de l’union, met également en valeur les autres bâtisseurs de cette Europe capitaliste, au service des marchés financiers. On voit le président socialiste François Mitterrand et son ami H. Kohl (droite allemande), main dans la main, sans oublier le portrait de J. Delors, (éphémère maire de Clichy…il a laissé son poste à G. Catoire à l’anticommunisme virulent) et père de Mm Aubry.
J. Delors est en effet un des « pères de l’Europe » qui s’est beaucoup dépensé pour abuser les français et les tromper sur le soit-disant objectif « social » de l’Europe.
Et c’est un fait, l’Europe des 20 millions de chômeurs et du dumping social doit beaucoup à J. Delors. En réalité ce que ce clip fait ressortir, c’est la collusion PS-droite dans la construction de cette Europe de la libre concurrence, du règne sans retenu du marché, de la casse des services publics.
7 des commissaires européens siégeant à la Commission ne sont-ils pas socialistes ? Tout comme le patron du FMI, Dominique Strauss-Kahn et celui de l’OMC, Pascal Lamy, deux institutions internationales au service du capitalisme financier mondialisé ?
Et ça ne risque pas de changer : le PSE qui regroupe les partis socialistes européens est prêt à reconduire à la tête de l’Europe, le représentant de la droite portugaise M. Barroso. Les socialistes anglais, allemands et espagnols l’ont déjà fait savoir.
Au fond, n’est ce pas aussi le rappel de cette collusion permanente avec la droite, qui est apparue gênante pour le PS, et ses dirigeants, Martine Aubry et Harlem Dèsir ?
Cacher cette collusion que je ne saurai voir!

Au point de demander l’interdiction du clip .
Le CSA en a décidé autrement : le clip va donc passer 1000 fois à la télé d’ici le 7 mai. Heureusement, les français sont blindés contre le bourrage de crâne et ne goberont pas ces fables sur l’Europe Sociale.

Le clip vise juste sur un point : oui, c’est important de voter….mais pour le Front de Gauche et les candidats communistes !

 

Européennes : le véritable vote écologique, c'est le vote Front de gauche

biennale_bob_5.jpg
Un État des lieux qui pose de graves problèmes
Le réchauffement climatique dû à l’utilisation de combustibles fossiles pour l’énergie est un risque majeur. Les réponses des chefs d'État de l’Union européenne ne sont pas à la hauteur des défis. Les propositions de réduction des gaz à effets de serre, sous la présidence Française, sont en deçà des préconisations de l’ONU.
La même politique en France conduit le gouvernement, obnubilé par la baisse de la dépense publique, à en rabaisser sur les objectifs pourtant trop peu ambitieux du Grenelle de l'environnement.
Le dumping social et l’absence d’investissement dans le fret ferroviaire conduit au tout camion particulièrement polluant. Des décisions écologiquement absurdes, comme la généralisation des biocarburants, mettent à mal les cultures vivrières et accélèrent la chute de la biodiversité.
Le productivisme agricole découlant de la Politique Agricole Commune abuse du recours aux pesticides et aux engrais, polluant les sols et menaçant le cycle de l’eau. La logique capitaliste pousse à faire de l’eau une marchandise tandis que les consommateurs et les collectivités locales n’ont pas les moyens financiers pour faire face aux exigences écologiques en matière d’assainissement.
Faute de véritables politiques de co-développement, le droit à l’accès à l’eau et à l’assainissement, malgré le fléau des maladies hydriques, n’est toujours pas réalisé pour des centaines de millions d’êtres humains, jugés insolvables par les forces du marché.
(lire la suite et les propositions du PCF)

Lire la suite...

 

Europe : la menace permanente de la Directive Bolkestein relookée

bolkenstein.jpg
La directive services - « Bolkestein » - visait à mettre en pratique dans le secteur des services, la concurrence ("libre" et non faussée!), ce à quoi les peuples français et hollandais avaient dit NON en mai 2005.
Elle resurgit sous une autre forme...
Le texte porte sur un secteur décisif pour l'économie de l'Union européenne : les services. Le souhait de l'Union Européenne et la logique du Traité de Lisbonne, voté par la Droite, le PS et les Verts, restent de livrer les services aux appétits du privé.
En effet, les services représentent aujourd'hui 70 % de l'emploi et de la valeur ajoutée en Europe, mais ils ne pèsent que 20 % dans les échanges entre les Etats membres de l'Union européenne.
Tout tient en ces 2 chiffres. Comme, contrairement à l'industrie, il est difficile de délocaliser certaines entreprises de services, on crée des conditions identiques à celles de la délocalisation par la promotion des réglementations sociales, fiscales et écologiques les moins favorables à la collectivité et aux salariés.
Le tout pour faire pression au maximum sur les salaires et les prestations sociales.
(Lire la suite de l'analyse)

Lire la suite...

 

Européennes : J.L. Mélenchon et Raquel Garrido avec le Front de Gauche

Melenchon300.jpg
Jean-Luc Mélenchon, ancien ministre de Lionel Jospin et soutien de Ségolène Royal dans sa course précédente à l'investiture présidentielle, vient de quitter le Parti socialiste pour créer le Parti de Gauche.
Pour les Européennes, le nouveau parti de Mélenchon a rejoint le Front de Gauche, proposé par le PCF. Député de l'Essonne, le leader du PG conduira la liste du Front de Gauche dans le Sud-Ouest.
En Ile de France, Raquel Garrido (PG) figurera en seconde position derrière Patrick Le Hyaric, le directeur de l'Humanité.

J.L. Mélenchon, qui sait de quoi il en retourne, se montre très sévère avec ses anciens camarades : "On ne peut pas être contre les délocalisations et signer le traité de Lisbonne, déclare-il. «Le traité de Lisbonne est d'un archaïsme absolu (…) il a été conçu pour la politique des puissants (…) et s'applique aux pauvres diables. On ne peut pas défendre les services publics et accepter ce traité."

Les Français ont voté NON au référendum sur le Traité Constitutionnel, y compris la majorité des électeurs socialistes, alors que le PS a fait campagne pour le Oui. A l'image de G. Catoire, le maire de Clichy, chaud partisan du Oui, qui a été désavoué par les clichois à cette occasion, lesquels ont majoritairement voter NON à cette Europe du capital.
"Membre des instances nationales du PS, explique Raquel Garrido, j'ai vécu la spirale vers le fond qui a frappé le PS suite à son soutien au Traité constitutionnel européen et qui s'est manifesté avec un triste éclat à l'occasion du congrès de Reims(...) Je n'ai pu que constater que c'est le PS qui a permis le vote du Traité de Lisbonne par voie législative pour contourner le vote populaire."
"Dans le Sud-Ouest, note J.L. Mélenchon, sur 18 départements, 18 ont voté non au référendum constitutionnel, et tous les députés socialistes européens ont approuvé le traité de Lisbonne qui en est le succédané. Vous avez été trahis !"
C'est un fait et une contradiction : alors que l'électorat socialiste y est hostile, la plupart des députés socialistes ont, comme la droite et le Modem, ratifié le traité de Lisbonne qui est en réalité le clone du Traité repoussé par le réferendum.

J.L.. Mélenchon reproche aux gouvernements sociaux-démocrates européens de "gouverner avec la droite" et de présenter par exemple prochainement un rapport pour "démanteler les services publics d'électricité".

"Qui le présente? un travailliste anglais", s'indigne-t-il, ajoutant que "les sociaux-démocrates allemands gouvernent avec la droite, les sociaux-démocrates hollandais gouvernent avec la droite, tous ces gens vont chanter en choeur les louanges de l'Europe (...) ça n'a rien à voir avec la gauche", a déclaré le sénateur de l'Essonne.
En choisissant le vote pour le Front de Gauche, les électeurs clichois, auront la possibilité d'émettre un vote cohérent avec leur NON, de faire élire des députés qui les défendent contre les directives libérales et d'exiger une réorientation profonde de la construction européenne, pour mettre cette dernière, non plus aux services des marchés financiers, mais du développement humain et de la qualité environnementale.

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs