Arzal200.jpg
Dialogue Clichois pour nourrir le débat propose cet extrait d'un texte de Francis Arzalier.

La personne du candidat communiste importe peu, mais sa présence est nécessaire pour exprimer les 20% de Français environ qui refusent le système capitaliste et rêvent d’une société régie par les besoins des hommes et non plus la loi du marché et du profit.
Au-delà de son étiquette partisane, il doit s’engager clairement sur les choix essentiels des communistes de France, sachant que ces options ne sont pas celles de « la gauche », socialiste, « écologiste », ou centriste, qui pour aujourd’hui et pour demain, approuve le capitalisme, quitte à en dénoncer les excès.
L’objectif de sa candidature ne peut être simplement la défaite de la droite sarkozyste et de l’extrême droite démagogue et xénophobe, qui rêve de la rejoindre au gouvernement.
Elle doit exprimer le plus fort possible la volonté de millions de Français d’éradiquer la logique capitaliste qui, aujourd’hui, détruit les conquêtes sociales et les libertés collectives et individuelles.
Les Français ont depuis trente ans, fait l’amère expérience de gouvernements « de la gauche » dirigés par le parti socialiste, qui ont privatisé, désindustrialisé, détruit des acquis sociaux, autant que la droite.